leral.net | S'informer en temps réel

SENEGAL: Yaya Sakho prédit le Prix Nobel de la Paix pour Wade

Le journaliste Yaya Sakho a troqué sa plume contre les ors du palais de la République. Ainsi, pour mieux être servi il joue au prédicateur.


Rédigé par leral.net le Dimanche 10 Janvier 2010 à 21:14 | | 0 commentaire(s)|

SENEGAL: Yaya Sakho prédit le Prix Nobel de la Paix pour Wade
Journaliste, Yaya Sakho ne fut pas des plus brillants. En lieu et place de papiers d’investigation fouillés, il courait de séminaire en séminaire et revenait proposer des « copier-coller » au chef du desk Économie du quotidien Le Matin. Il le faisait rapidement, pour aller planquer ses « frais de transport », remis par les organisateurs. Avant l’an 2000, personne de ses promotionnaires ne lui connaissait un militantisme actif dans le Parti démocratique sénégalais. C’est vers l’an 2003 qu’il profitera de sa proximité ethnique avec le patron de la Task force de la présidence de l’époque, Hassan Bâ, pour intégrer la Cellule de communication de la présidence. Il en rêvait et s’y employait.

Entré par la petite porte il fera des pieds et des poings pour se faire distinguer. En dépit d’une voix au timbre anonyme et d’un physique dont on ne se souvient que difficilement, il courtisera les présentateurs d’émissions politiques des radios privées de la place, pour se faire inviter à des débats. Il avait trouvé son dada.

Depuis, toute occasion lui sert à chanter les louanges du président Wade. Oubliant, comme il le rappelle, qu’un « intellectuel » est un « anti-conformiste » il se transformera en « griot » du « roi », chantant et dansant pour le fils de ce dernier. Grâce au même Hassan Bâ, il offrira ses services à Karim. En perte de vitesse depuis la débâcle de la « génération du concret », aux dernières locales, il cherche à rebondir. C’est dans l’ère du temps. Ainsi, il a revêtu l’habit du charlatan : il prédit que le président Wade décrochera le prix Nobel de la paix. Il a cassé sa plume. Il n’interroge plus les faits. Il s’en écarte. C’est ce qui fait qu’il rêve d’un Nobel pour un président qui corrompt, violente, insulte subalternes et religieux, dépense l’argent du contribuable et ne reste jamais dans son pays, qui l’accuse d’être membre de la loge maçonnique.

La Redaction xibar






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image