leral.net | S'informer en temps réel

SENELEC : Chronologie d’un mensonge d’Etat Qui a peur de virer Samuel Sarr ?

«Avec notre ‘vaste’ programme Suxali Senelec, de production, de transport et de distribution d’électricité, il n’y aura plus de délestages en fin 2006». Ces propos de Samuel Sarr, alors directeur de la Senelec, devenu ministre de l’énergie, sont assez symptomatiques de l’état de déliquescence dans lequel le régime d’Abdoulaye Wade a plongé le Sénégal. Après dix ans d’exercice du pouvoir, les coupures intempestives d’électricité sont encore d’actualité, malgré les promesses d’ivrogne d’un ministre indigne de l’énergie. Retour sur la chronologie d’un mensonge d’Etat.


Rédigé par leral.net le Vendredi 16 Juillet 2010 à 02:57 | | 5 commentaire(s)|

SENELEC : Chronologie d’un mensonge d’Etat Qui a peur de virer Samuel Sarr ?
« On a beau dissimuler ses excréments au fond de l’eau, ils finissent toujours par remonter à la surface. »
S’il y a une personne qui se fout royalement de la gueule des Sénégalais, c’est bien Samuel Sarr, dont on ne comprend toujours pas, ce qu’il fout encore à la tête de la société d’électricité. A moins que celui qui l’a promu à ce poste et tarde à le virer, ait intérêt à ce que ce pirate et contrebandier de l’électricité, qui joue avec le porte-monnaie et la sécurité des Sénégalais, ait été nommé à ce poste dans le seul but de préserver des intérêts dont personne n’ose parler ouvertement. En quittant la direction de la société d’électricité, l’opinion pensait, que Samuel finirait ses jours en tôle, après que les parlementaires ou personnes accréditées l’auront audité, pour rendre compte et éclairer nos lanternes sur les milliards de Francs Cfa injectés dans ladite société, sans que cela serve à réduire ou à mettre fin aux coupures intempestives d’électricité. Loin de là. Sous le régime d’Abdoulaye Wade, la promotion des médiocres n’est pas le seul apanage du gouvernement, mais des sociétés nationales comme la Lonase ou la Senelec. Lors d’une visite en présence du directeur général de la Senelec d’alors, Cheikh Diakhaté, Samuel Sarr, qui continue de briller par son incompétence à la tête département de l’énergie, parlait de la mise en service de la centrale de Kounoune, ce qui devrait réduire considérablement les coupures d’électricité. Il avait aussi promis, qu’à partir du 15 juin 2007, la centrale de Kounoune allait tourner à plein régime après des mois de fonctionnement partiel. Sans mentionner l’installation par la Sogem, dans le même mois, d’une centrale en Mauritanie via le réseau interconnecté de Manantali, laquelle était censée apporter 40 Mw supplémentaires au réseau, entre autres promesses.
«Des actions seront menées pour que la Senelec retrouve un cycle d’exploitation normal», dans un délai de 60 à 90 jours, avait renchéri à l’époque, le ministre de l’Energie, qui tarde à nous dire ce qu’il est advenu des 10 milliards de Francs Cfa, que l’Etat du Sénégal a (ou aurait) mis à la disposition de la Senelec pour servir de garantie, un montant auquel il faudra ajouter les 17 milliards de Francs octroyés par la Banque Islamique de Développement (Bid) pour l’achat de combustible. Pour mieux appâter le consommateur qui est privé de courant électrique tout en payant des factures exorbitantes, le même ministre annonçait que 512 milliards de Francs Cfa seraient injectés dans le capital de la Senelec avant 2012, ce qui permettrait la réalisation de la centrale de Kahone en fin 2008, de celle de Tobène ainsi que l’achèvement de la ligne 225 kv Tobène-Touba. On se demande bien, ce qu’attendent les consommateurs, pour assiéger les locaux de la Senelec et exiger le départ sans conditions de Samuel Sarr, qui devrait être attrait illico presto devant le nouveau tribunal (fictif) dont parlait le président pour juger les délinquants et auteurs de crimes économiques… Le ministre de l’énergie, sûr de son impunité, avait juré, que le livre du journaliste Babacar Touré, « Le Triomphe de l’imposture, enquête sur l’énergie au Sénégal », ne serait jamais édité au Sénégal. Pour une fois, Samuel Sarr a tenu parole. Malgré les moyens immenses mis en œuvre pour briser la plume du journaliste, l’ouvrage, dont il est le principal protagoniste qui ne tient pas le bon rôle, a finalement été publié en septembre 2009 en France. On comprend pourquoi la meute enragée s’est ruée dernièrement sur Latif Coulibaly, qui, preuve à l’appui, démontrait dans son livre « Lonase, chronique d’un pillage organisé », que Baïla Wone, directeur de la Lonase (Loterie Nationale Sénégalaise), avait formulé par écrit, en septembre 2006, deux demandes de virement d’un montant de 250 millions de Francs chacune, sur un compte inconnu des services comptables de la Lonase. A l’instar de Samuel Sarr, Abdoulaye Wade avait viré M. Wone avant de le faire revenir à la tête de ladite société. On ne sera jamais édifié sur les 500 milliards de la Lonase, comme on ne saura jamais où Samuel Sarr a planqué les 21 milliards annoncés par l’actuel DG de la Senelec à la veille de la coupe du monde de football. A coup sûr, ce n’est pas Abdoulaye Wade, encore moins Samuel Sarr qui offrira une centrale nucléaire -pardon- l’énergie solaire gratuite à tout un continent… En fin de compte, Samuel Sarr, c’est comme un prêtre pédophile, qui, au lendemain de son inculpation pour attouchements répétés sur des enfants sourds, se retrouve porte-parole du Vatican avant de devenir Pape. Reste à savoir à qui profite le crime, s’il était le seul…« à abuser de l’intimité des jeunes garçons ». Quant à Senelec, c’est un peu comme la météo. La plupart du temps, elle est pourrie.

Momar Mbaye
mbayemomar@yahoo.fr



1.Posté par LAYE le 16/07/2010 10:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

hihihihihihihihihihihi
On serait presque tenté d'en rire tout ça, le jour ou ce vieux rendra l'ame, les langues se délieront et vous saurez pourquoi cet imbécile de Samuel SARR tient prési par les couil....avec ses grosses mains.

2.Posté par vivane wade le 16/07/2010 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mr Mbaye,

je vous respecte beaucoup pour vos textes mais là tu dépasses vraiment les bornes pourquoi assiler Ce satan à un prêtre même si ce dernier est un pédophole.
Faut respecter la religion des autres
A bon entenduer goobye

3.Posté par SO le 16/07/2010 19:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je crois qu'incrimer SAMUEL SARR c'est plusqu'injuste en se sens personne d'entre nous n' a éléu Samuel Sarr.
Les Sénégalais on élu ABDOULAYE Wade et non Samuel Sarr.
En tant que vautour le seul tord qu'on peut accusé Samuel c'est d'avoir qccepter de prendre part au festin qui consiste à se partager les savoirs de la république.
On se rappelle tous qu'au lendemain de son limogeage comme DG de la Senelec Samuel Sarr a voyagé avec le président de la République pour la France alors qu'il était à Couteau tiré avec son ministre de Tutelle.
Mais à la surprise générale ce Samuel qu'on avait accusé d'etre à couteau tirré avec les Bailleurs et Son ministre est bombardé Ministre de l'energie.
Ceci montre que Wade n'a aucun respect pour les Senegalais et La compétence de ses Ministre est son dernier souci.
Ce qui interesse WADE c'est de pouvoir accaisser de l'argent Public à sa premiere demande.
Pour toute personne lucide WADE est un tres mauvais entraineur et tant qu'il est à la tête de l'"équipe Senegal se serait la catastrophe.
JE CROIS IL EST TANT QUE LES RESPONSABLE POLITIQUE DES PARTIS ALLIERS PRENNENT LEUR RESPONSABILITES ET SE DEMARQUENT DE LUI.
S'il ne le font pas l'histoire leur jugera et tout le bienfait qu'ils avaient accordé à leur pays hier sera oublié et ils subiront le même chatiment que les responsable du parti au pouvoir

4.Posté par karama le 17/07/2010 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vraiment sam nous casse les couilles il doit démissionner c'est simple mais pourquoi wade nose pas le limogé

5.Posté par thiédo le 27/07/2010 11:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Pour ceux qui ne savent pas pourquoi Wade n'arrivera jamais à se séparer de son fidèle SAMUEL SARR,faites un tour du coté de chez Latif Coulibaly "le président et les assassinsé" concernant le meurtre de Maître Babacar SEYE et vous saurez pourquoi Samuel ne sera jamais débarqué du gouvernement de Wade ou s'il est déplacé ce sera tout juste pour accéder à un poste plus haut que celui qu'il occupe en ce moment. CES INTERETS DONT PERSONNE N'OSE PARLER OUVERTEMENT SE TROUVENT DANS LE LIVRE DE LATIF COULIBALY:Le président et les assassins. Quand vous aurez lu dans son intégralité cet ouvrage vous comprendrez que tout les actes qu'ils poseront dans l'avenir et qui sont en contradiction avec les attentes de la population sénégalaise ne doivent nullement vous surprendre;faites un tour du coté de l'Universiré Cheikh Anta DIOP dans les chambres des étudians et vous pourez peut être avoir la chance de vous procurer ce livre.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image