leral.net | S'informer en temps réel

SICAP-MBAO : Les deux gardiens et le magasinier de la Dpv cambriolent un entrepôt de la structure

Arrêtés pour vol aggravé au préjudice de leur employeur la Direction de la protection des végétaux (Dpv), les agents civils de sécurité Déthié Dione et Jean Claude Manga ainsi que le chargé du magasin Prospère Ndecky ont été déférés au parquet.


Rédigé par leral.net le Mercredi 3 Août 2011 à 13:58 | | 0 commentaire(s)|

SICAP-MBAO : Les deux gardiens et le magasinier de la Dpv cambriolent un entrepôt de la structure
La Direction pour la protection des végétaux (Dpv) sise à Diamaguène est secouée par une affaire de vol aggravé. Le 21 juillet dernier vers 2 heures 40 du matin, des individus malintentionnés à bord d'un véhicule non identifié, se sont introduits dans les locaux de la structure pour voler des produits phytosanitaires et d’autres matériels dans le magasin de stockage. Les estimations font état de 1600 litres de Pernical M20 CE soit 8 fûts emportés, 4 pulvérisateurs manuels et 27 atomiseurs. Selon nos sources, cette affaire a été éventée grâce à un message anonyme reçu par les éléments du commissariat de police de Sicap-Mbao.
Les informateurs se voulant plus explicites, ont fait savoir qu'ils ont aperçu les voleurs embarquer plusieurs bidons à bord d'un véhicule après avoir escaladé le mur de clôture. Profitant alors de leur patrouille de routine dans les abords de la Zone franche, les hommes du commissaire Dièye se sont déportés sur les lieux. Mais les présumés voleurs avaient déjà pris la poudre d'escampette. Pour y voir plus clair, la Directrice de la Dpv, Madame Mariétou Diawara, a déposé une plainte contre X. Quelques heures plus tard, les limiers en charge du dossier procéderont à l'arrestation des gardiens en faction le jour des faits en l'occurrence, les nommés Déthié Dione et Jean Claude Manga en plus de Prospère Ndecky, le magasinier. Interpellés tour à tour sur la survenue des événements, ils ont reconnu sans ambages les faits qui leur sont reprochés. Ainsi, Prospère Ndecky, principal supposé auteur des faits, a expliqué ses agissements délictuels concernant les vols antérieurs. Mais, il a argué que pour le cas d'espèce, il n'était impliqué ni de près ni de loin à cette affaire. Quant aux gardiens, rétractés et reniant leurs premières déclarations, ils ont affirmé qu'ils avaient déjà abandonné le poste de garde à l'heure des faits pour se reposer dans un local du service. L'aveu étant la reine des preuves, ils ont tous été placés en garde- à -vue avant d'être déférés au parquet.
Gaston MANSALY (Stagiaire)rewmi






Hebergeur d'image