leral.net | S'informer en temps réel

SITUATION DES GAYS AU SENEGAL : 70% sont bisexuels, plus de 21% atteints du vih

Au Sénégal, le taux de la prévalence du VIH/sida tourne autour de 0,7%. Une réalité qui cache beaucoup de disparités au niveau d'une certaine population. En effet, avec un taux de prévalence de plus de 21%, il a également été découvert que 70% des homosexuels sont bisexuels.


Rédigé par leral.net le Mardi 16 Mars 2010 à 04:17 | | 0 commentaire(s)|

SITUATION DES GAYS AU SENEGAL : 70% sont bisexuels, plus de 21% atteints du vih
Ils sont 70% d'homosexuels à avoir aussi des relations sexuelles avec des femmes au Sénégal. Ces bisexuels ont une relation sexuelle avec soit leurs épouses ou leurs copines, déclare Madické Diagne, chargé de la communication, de l'information et de la documentation au niveau de l'Alliance nationale contre le sida (Ancs). C'était samedi lors de l'atelier des médias sur les stratégies de communication des programmes de lutte contre le paludisme, la tuberculose et le sida. Un fait inquiétant, d'après Madické Diagne, car cela peut provoquer une propension du virus du sida au niveau de la population générale. «C'est la raison pour laquelle, les organisations de lutte, contre le sida interviennent auprès de ces populations non pas pour faire la promotion de l’homosexualité, parce que nous sommes des Sénégalais, et avons des valeurs. Mais, c’est pour des questions de santé publique, car ils (Ndlr : les homosexuels) peuvent infecter leurs femmes ou copines et cela peut être un danger pour la population», explique Madické Diagne.

Mais compte tenu de la forte stigmatisation et de la dénégation qui entourent l'homosexualité au Sénégal, i1 est littéralement impossible pour les Msm de s'informer ouvertement sur le VIH. Par conséquent, cette population continue à adopter des comportements sexuels à risque.

Cette rencontre organisée par le réseau des journalistes en santé en partenariat avec des programmes de lutte contre la tuberculose, le sida, et le paludisme, a démontré qu'au Sénégal, il y a un type d'épidémie concentrée. Car, précise Madické Diagne, outre le taux de prévalence chez les gays qui tourne autour de plus de 2l%, il a été noté que du côté des travailleuses du sexe, le taux est de 19%. Suffisant alors pour que les médias, partenaires des organisations de lutte contre l'épidémie, s'impliquent davantage dans le combat.

Lalla CISSOKHO
Source Walf Grand Place






Hebergeur d'image