leral.net | S'informer en temps réel

SOS CASAMANCE se prononce sur la décision de la France de ne plus placer la Casamance dans la zone rouge de sécurité


Rédigé par leral.net le Mardi 11 Octobre 2016 à 23:18 | | 0 commentaire(s)|

La diplomatie française, au regard de la situation sécuritaire, ne considère plus la Casamance comme une zone rouge, déconseillée aux ressortissants français et européens.
La diplomatie française, au regard de la situation sécuritaire, ne considère plus la Casamance comme une zone rouge, déconseillée aux ressortissants français et européens.
Le dimanche ; 09-10- 2016, les membres et sympathisants de l’association SOS Casamance se sont réunis pour discuter de la situation générale en Casamance, avec un accent particulier sur la décision du gouvernement français de reconsidérer sa notation sur la situation sécuritaire de la Casamance.
 
Au cours de ces échanges, tous ont fait les constats suivants :
 
Depuis plus d’une dizaine d’années maintenant, la diplomatie française, au regard de la situation sécuritaire, a considéré la Casamance comme une zone rouge, déconseillée aux ressortissants français et européens.
 
Tout ressortissant étranger européen, particulièrement français, jadis en partance pour la Casamance était convié à la vigilance, voir à l'interdiction de circuler sur certains axes routiers, ou encore de séjourner dans certaines localités jugées  sensibles.
 
Conséquences directes sur l’économie de la région, les investissements se sont faits rares, la destination Casamance paralysée, des emplois perdus et le tissu social s'est profondément déstructuré, dans une logique d'isolement total.
 
Par cette décision, le gouvernement français vient ainsi de donner un grand coup de pouce  à la dynamique de re-construction de la paix sociale en Casamance et de l’économie de la région.
 
Il convient maintenant de reconnaître que l’accalmie observée depuis quelques années en Casamance commence à donner ses fruits.
 
C’est fort de ces constats, que les membres présents à la rencontre ont exprimés à l’unanimité leur grande satisfaction et leur adhésion sans équivoque, aux efforts consentis par les autorités sénégalaises et les différents acteurs, parties prenantes du dialogue, et de la réconciliation nationale.
 
L’association SOS CASAMANCE félicite solennellement le Chef de l’État français M. François Hollande, son Premier ministre, le gouvernement et la diplomatie française pour cette heureuse décision, dont les conséquences auront un impact fort sur l’économie de la Casamance, et plus particulièrement sur l’emploi.
 
L’association SOS CASAMANCE demande ainsi à l’État français de renforcer cet engagement dans une logique partenariale, et de plaider auprès de l’union européenne pour de nouvelles orientations des  investissements européens en Casamance.
 
SOS CASAMANCE exhorte l’État du Sénégal, mais aussi toutes les parties prenantes du processus de construction de la Paix sociale en Casamance, à œuvrer sans relâche, dans le cadre d’un dialogue inclusif pour consolider les acquis, et à prospérer vers un avenir meilleur pour cette belle région d'Afrique de l'Ouest.
 
Pour autant, la question des mines antipersonnel continue de poser de vraies questions de sécurité, pour la libre circulation des personnes, et des biens dans les zones infectées par ces engins mortels.
 
Aux fins de permettre un pas de plus vers la construction d'une paix durable, il apparaît essentiel que le processus de déminage soit engagé rapidement par un dialogue et des accords préalables, incluant l’ensemble des forces vives encore en conflit.
 
Il en va de même pour la mise en œuvre d’un plan du retour des populations déplacées et la reconstruction des villages détruits ou abandonnés.
 
SOS CASAMANCE invite également le gouvernement du Sénégal, à revoir ses dispositifs sécuritaires au niveau des différents axes routiers de la Casamance, qui constituent une véritable psychose pour les usagers et une souffrance réelle pour les populations, à cause de la recrudescence des accidents de la route, amputés à tort ou à raison à ses multiples « checkpoints » qui jalonnent sur les principales voies routières de la Casamance.
 
Forts de notre expérience d'animation et de compréhension par le dialogue, il nous semble essentiel de considérer que ces points seront incontournables pour le règlement progressif et durable du conflit.
 
Par ailleurs, SOS CASAMANCE se félicite de l’engagement du  président de la République Macky SALL et de son attention particulière en faveur de la paix en Casamance et lui exprime  son soutien et sa disponibilité à l’accompagner dans la construction d’une dynamique solide et cohérente, pour la stabilité, la paix sociale, et le développement en Casamance.
 
Au final, SOS CASAMANCE invite les populations de Casamance et sa diaspora à une re-mobilisation générale pour accompagner de façon significative, constructive et utile, cette volonté hautement humaine née de la collaboration entre les autorités Sénégalaises et les autorités Françaises.
 
Fait le 10 octobre 2016 à Paris
 
Pour le bureau de SOS Casamance
 
 M. Amadou SYLLA, Président
 
M. Amadou SYLLA, Président






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image