leral.net | S'informer en temps réel

SOS Casamance condamne l'enlèvement des démineurs et invite l'Etat et le Mfdc au dialogue

Dans sa séance d’examen périodique sur la situation en Casamance, l’association SOS CASAMANCE s’est penchée sur la question des douze (12) otages civils enlevés dont trois femmes, dans le cadre des activités de déminage humanitaire, il y a juste deux semaines.


Rédigé par leral.net le Vendredi 24 Mai 2013 à 07:47 | | 0 commentaire(s)|

SOS Casamance condamne l'enlèvement des démineurs et invite l'Etat et le Mfdc au dialogue
Une situation, certes, préoccupante, mais qui illustre encore une fois les difficultés qui jalonnent le chemin vers la paix, le consensus, le pardon et la réconciliation nationale.

Par ailleurs l’association SOS CASAMANCE estime que cette prise d’otages n’est que la conséquence logique d’une approche politique inadéquate, et inappropriée pour un dialogue sincère et juste entre les parties.
Un véritable processus de paix en Casamance doit inévitablement passer par l’implication et l’adhésion de toutes les composantes du MFDC, ailes politiques, civiles que militaires.

Toutefois, SOS CASAMANCE, condamne fermement cet enlèvement de civiles qui viole le droit des populations à la vie et à la sécurité, et exige une libération immédiate et sans condition des otages civils.

Ainsi, SOS CASAMANCE, invite le gouvernement du Sénégal à une démarche de consensus sectorielle, en s’ouvrant à toutes les sensibilités qui s’expriment au sein du MFDC, et en favorisant surtout une très large implication des populations dans leur diversité ethnique, culturelle, religieuse et territoriale, seules détentrices de la vraie souveraineté légitime.

C’est pourquoi, SOS CASAMANCE demande solennellement au gouvernement et au MFDC d’ouvrir sans délai un processus de négociation seul gage de sécurité et de liberté pour les populations civiles.






Hebergeur d'image