leral.net | S'informer en temps réel

Sa famille crie son désarroi

UNE SENEGALAISE JUGEE POUR TRAFIC INTERNATIONAL DE COCAÏNE EN ESPAGNE

NETTALI.NET - C’est ce mardi 26 mai, que devra s’ouvrir en Espagne, le procès de la dame Seynabou Bâ, en détention depuis le 18 août 2007, pour trafic international de drogue. Sa famille restée au Sénégal se trouve dans le désarroi, car soutient-elle, la prévenue ne bénéficie pas de soutien des autorités sénégalaises. D’autant plus que la justice sénégalaise qui a statué sur l’affaire le 02 septembre dernier, n’avait retenu aucune charge contre elle.


Rédigé par leral.net le Mardi 26 Mai 2009 à 16:01 | | 1 commentaire(s)|

Sa famille crie son désarroi
C’est un véritable cri du cœur que la famille de Seynabou Bâ a lancé face à ce qu’elle appelle deux poids deux mesures. « Pourquoi ne peut-elle pas bénéficier de l’assistance judiciaire à l’image de [Mame Madior Boye et les autres personnalités impliquées dans le naufrage du bateau le Joola », s’interroge, une des filles de la prévenue.

A l’en croire, les nombreuses sollicitations adressées aux autorités sénégalaises sont restées vaine. « Le ministre de la Justice, Madické Niang nous avait promis de nous aider mais, ses promesses n’ont pas été concrétisées », précise la jeune fille. Et Aminata Seck d’ajouter que la lettre qui avait était adressée au ministre d’Etat, ministre des Affaires étrangères est restée sans suite. Idem pour les autorités consulaires du Sénégal en Espagne qui d’après Madame Seck, n’ont pas apporté d’assistance à sa mère qui ne comprend pas l’Espagnol.

Pour rappel, dans la nuit du 14 au 15 août 2007, Seynabou Bâ, qui était secrétaire à la Présidence de la République, s’était fait remettre une valise qu’elle devait convoyer en Espagne. Ce colis qui était destiné à la dame nommée Fatou Cheikh Mbengue contenait du poisson séché bourré de cocaïne.

Ce que ignorait la dame, qui arrivée à l’aéroport de Telde, a été appréhendée de même qu’un certain Pape Modou Fall, chargée de récupérer " le colis empoisonné ".

Depuis lors, la dame Bâ croupit dans une prison espagnole. Les autres personnes incriminées dans cette affaire avaient été relaxées par le tribunal correctionnel de Dakar qui a statué le 2 septembre 2008. Seule la convoyeuse, Fatou Cheikh Mbengue avait été déclarée coupable et condamnée à 5 ans de prison ferme. Un mandat d’arrêt avait été décerné contre elle.

- Par ZAHRA -



1.Posté par mamadou diouf le 28/05/2009 13:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

cela sent un piege tendu pour l'ecarter amoins que l'on raconte des histoires mais cela ressemble a un coup tordu contre cette dame

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image