leral.net | S'informer en temps réel

Sa femme partie, ses beaux-parents lui ayant tourné le dos, ses enfants confiés à un maître coranique : ce haut cadre d’une défunte Agence, menace d’abréger son existence

Le Premier ministre, Mahammad Boun Abdallah Dionne, préside ce mardi 14 octobre 2014, à 9 heures, dans un hôtel de la place, une réunion, au cours de laquelle il devra ergoter sur la situation de 198 des 227 ex-employés des Agences dissoutes par Macky Sall.


Rédigé par leral.net le Mardi 14 Octobre 2014 à 08:00 | | 2 commentaire(s)|

Sa femme partie, ses beaux-parents lui ayant tourné le dos, ses enfants confiés à un maître coranique : ce haut cadre d’une défunte Agence, menace d’abréger son existence
En attendant les fruits de cette rencontre, le moins que l’on puisse dire est que celle-ci est ô combien fatidique pour des centaines de pères et mères de familles qui broient du noir, parce que privés de salaires, depuis dix longs et pénibles mois.

Et le Chef du Gouvernement devra d’autant plus enjamber le temps et faire en sorte que sa sortie de ce mardi ne soit pas simplement celle des déclarations d’intention, que la souffrance psychosociale qui habite ces ex-agents semble déjà avoir atteint un point de non-retour pour certains parmi ces derniers.

Le Premier ministre pourra-t-il poser l’acte qui mettra un terme à la souffrance psychosociale qui ronge les ex-agents des Agences dissoutes ?

Pour convaincre les plus sceptiques quant à l’existence de la gradation culminante de la souffrance qui ronge ces anciens travailleurs des Agences dissoutes, Actusen.com vous narre, par la magie d’un raccourci, le cas de cet ex-employé d’une défunte Agence, qui menace de mettre un terme à son existence.

Selon toujours les sources de Actusen.com, l’homme en question était un haut cadre dans une des Agences enterrées. Son épouse l’ayant quitté, la famille de celle-ci lui ayant tourné le dos, ses enfants confiés à un instituteur d’une école coranique, le pauvre, qui n’en peut plus, menace d’abréger son existence.

Les membres du Collectif des ex-travailleurs des Agences dissoutes sont tellement préoccupés par la menace de leur camarade de poser l’acte de trop, que, chaque matin, tous les membres dudit Collectif ou presque sont obligés d’aller à ses nouvelles. Non seulement pour tenter de lui refiler un brin d’espoir. Mais aussi pour savoir s’il est toujours de ce bas monde.

Le Collectif des ex-travailleurs des défuntes Agences en réunion, ce mardi

Mais le cas de ce père de famille, dont la vie est en lambeaux, n’est que la partie visible de l’iceberg, en termes d’anciens travailleurs au destin tragique.

Alors, le Premier ministre et son Gouvernement feront-ils preuve d’empathie active, pour ravauder un tissus social, qui se déchiquette au fil des jours et ce, depuis dix mois ? Seule la réunion de ce 14 octobre saura répondre à pareille interrogation.

Seuls 30 des 227 ex-agents ont été jusqu’ici, reversés dans les Programmes tant chantonnés par les autorités étatiques

A rappeler qu’en dépit des promesses mirobolantes des autorités étatiques au sujet de leur reversement dans certains Programmes comme Prodac, Anpej, il n’y a eu en réalité que trente des deux-cent-vingt-sept ex-employés qui ont été jusqu’ici redéployés.

Dans tous les cas, les ex-agents desdites défuntes Agences ne comptent pas, alors pas du tout baisser la garde. Car, selon toujours des sources de Actusen.com, ils prévoient d’organiser une réunion, demain mardi, c’est-à-dire, quand, au même moment le Chef du Gouvernement dissertera sur le sort qui devra leur être réservé.

Actusen.com






Hebergeur d'image