leral.net | S'informer en temps réel

Sachets de boissons alcoolisées à 100 francs Cfa : les confectionneurs repérés à Rufisque

LERAL.NET - Depuis plus de 9 mois, les espaces de vente de boissons alcoolisées se livrent à la commercialisation de dosettes d’alcool à 100 francs Cfa. Des breuvages que d’aucuns croyaient provenir de l’extérieur. Que nenni, rétorque l’Ong Jamra qui révèle que ces dosettes sont bien confectionnées chez nous.


Rédigé par leral.net le Lundi 6 Juin 2011 à 09:54 | | 10 commentaire(s)|

Sachets de boissons alcoolisées à 100 francs Cfa : les confectionneurs repérés à Rufisque
D’après l’Imam Massamba Diop, président de l’organisation non gouvernementale, ces dosettes sont conditionnées à Rufisque, juste après la Sococim, par un exploitant qui a eu une autorisation en bonne et due forme. Ce qui emmène le successeur d’Abdou Latif Guèye à se poser la question à savoir : « qui protège le fabriquant de ce maudit breuvage ? »

Dans les colonnes de Walfadjri, Massamba Diop invite les autorités à s’inscrire dans une logique de combat de cette nouvelle liqueur manufacturée dans de modestes sachets en plastiques.

Le député Iba Der Thiam avait dans une question orale daté du 7 mai dernier, interpellé les autorités sur la vente détaillée de l’alcool dans des sachets. Mais jusque-là, aucune suite n’a été donnée à cette saisine.



1.Posté par baye cheikh le 06/06/2011 11:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les autorités étatiques continuent à leur manière la destructions des moeurs sur unn autre angle "l'ivrognisation"de la jeunesse aprés de les avoir enseigné à mentir ,voler etc...

2.Posté par sarrène le 06/06/2011 12:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si seulement les autorités pouvaient protéger le pays de ces malfaiteurs.
Vendre des dosettes d'alcool à la maudite somme de 100 F alors que la quasi totalité des jeunes n'ont plus de repères. Je me demande bien quel genre de punition doit-on accorder à ces gens-là ?
Non seulement ils les apprennent à briser leur vie à bas âge et ne se soucient guère de leur avenir.
EN TOUT CAS, ILS FAVORISENT LA PERTE DES VALEURS HUMAINES, MOEURS.
PRIONS SIMPLEMENT POUR QUE LE PUISSANT DIEU LES CHATIENT AU POINT QU'ILS SAVENT QUE LE MAL SE PAIE PAR LE MAL.
Que les parents assistent plus leurs enfants même si l'éducation devient de plus en plus difficile avec de pareils malfaiteurs.

3.Posté par boulfale le 06/06/2011 12:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Si y'a quelques choses qui m'a choqué c'est le reportage que j'ai vu sur TFM sur les dosettes de liqueur vendu au sénégal, ça montre une fois de plus que ce président de merde avec son gouvernement de corrompu n'ont rien a foutre des sénégalais et de leur devenir. Le ridicule ne plus au sénégal. Fuck off

4.Posté par pape le 06/06/2011 14:02 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les grand bandits qui sont a la téte de ce pauvre pays s'en fichent complètement ils vont rien faire c'est sur.

5.Posté par Bozz le 06/06/2011 14:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est pas une bonne chose.

6.Posté par ano le 06/06/2011 16:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La question n'est pas réellemnt de faire en sorte que la boisson ne soit plus disponible, mais que les jeunes s'en détournent. Quand il n'y aura plus de consommateurs, y aura plus de vendeurs. Eduquons les jeunes, offrons leur des modèles viables!!
J'habite la quartier de liberté 5. Mais il faut voir comment les jeunes en consomment à longueur de journée!!

7.Posté par Eclaireur le 06/06/2011 16:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Peresonne ne lui repondu parcequ'il ne s'occupe que de questions inutiles! Ils ne pose pas les question que tous le monde attendent, comme la baisse du loyer, le respects des lois etc. ces gens achete avec leur propre argent qu'il onts peiné pour avoir, ou es le problem? en matirer de foi on force personnes!

8.Posté par Eclaireur le 06/06/2011 16:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Et ce qui vendent d'autres choses comme le sexe? qui a une fois parlé à l'assemblé?

9.Posté par lamine le 06/06/2011 16:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

A l'heure où plus 70 à 80% sont frappés directement par le chômage, l'absence de perspectives d'avenir, il est intolérable d'ouvrir des voies d'alcoolisation massive de cette jeunesse. C'est une question de santé publique, le prix à payer pour la société sénégalaise à terme sera terrible. Des familles détruites, un coût hors norme pour les individus et la société. Comme toute perspectives pour cette jeunesse, les pouvoirs publics offrent un chômage de masse, une absence de formation, une fuite vers l'immigration au point d'un perdre leur vie, une vision tronquée de la réussite sociale ( lutte et foot). Rien ne pourra empêcher ces jeunes de se jeter vers une consommation effrénée d'alcool à petit coût 100 f la dose,la certitude de se payer au moins une dizaine de dose par jour, de quoi se saouler, oublier ses devoirs,pour foncer directement vers la déchéance, la perte de la dignité, vers la cirrhose, une mort certaine à un âge jeune ( 30 à 40 ans). Ce parcours chaotique sera émaillé de délinquance, de criminalité, de renoncement à l'effort, d'une vie de parasite de la société. Le tout avec la bénédiction de l'Etat, en passant des corommpus ont pu ainsi se remplir les poches en donnant des autorisations de mise sur le marché. Des ateliers sont développés au Sénégal avec la bénédiction des autorités. Quel désastre. Je pèse mes mots, c'est une invitation à la débauche faite à toute la jeunesse. Quelle honte, si on porte un affection pour cette catégorie de notre population, nous nous devons par tous les moyens mettre un terme à ce qui n'est rien d'autre qu'une entreprise de destruction de ce que nous avons de plus cher, notre jeunesse. Un homme qui a mal pour ce qu'il a de meilleur dans son pays. Bien certains que du haut de mes cinquantes années, je saurai me défendre contre de telles attaques, car conscient du danger pour moi et les autres. Je ne suis pas sur qu'à l'age de 18 ans, confronté à toutes sortes difficultés pour devenir un adulte, je saurai me défendre contre ça. Et puis merde, les valeurs de notre pays ne sont pas bâties sur la consommation no limit de l'alcool.

10.Posté par la rose le 08/06/2011 10:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

les plus grands buveurs ce eux ils prennent plus car si c'est les chrtiens seulement les boisssons seront verséés alors toutes ces tétes qui parlent vérifier s'ils ne boivent

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image