leral.net | S'informer en temps réel

Sacre du Nigeria, stats de Gorgui Dieng, Km avalés par les délégations... : Dans le panier de l'Afrobasket 2015

L’Afrobasket 2015 a vécu, avec ses satisfactions et ses couacs du côté l’organisation. Par contre au niveau du spectacle, le public de Radès s’est régalé entre les tirs de Oguchi et les rebonds de Gorgui Sy Dieng.


Rédigé par leral.net le Mardi 1 Septembre 2015 à 15:27 | | 1 commentaire(s)|

Sacre du Nigeria, stats de Gorgui Dieng, Km avalés par les délégations... : Dans le panier de l'Afrobasket 2015
Les équipes : le Nigeria est monté en puissance

L’Afrobasket 2015 aura été marqué par l’équipe du Nigeria qui a surpris tout le monde avant de s’adjuger son premier trophée continental. Battu par la Tunisie, 3e au classement, en match de poule, les D-Tigers ont su gérer la compétition et surprendre le Sénégal en demi-finale, avant de se payer l’Angola, en finale. Une montée en puissance des champions d’Afrique qui avaient dans leur équipe, de jeunes joueurs.

Côté révélations, il faudra noter le parcours du Gabon, battus trois fois au premier tour, et qui a réussit l’exploit d’éliminer le Cap-Vert en huitièmes de finale. Par contre, des équipes comme la Côte d’Ivoire, le Cap-Vert, l’Egypte ou encore le Maroc n’ont pas pu aller loin dans la compétition. Le Big Four reste dominé par le Nigeria, l’Angola, la Tunisie et le Sénégal.

Gorgui Sy Dieng au dessus du panier

Il aura été l’attraction de la 28e édition de l’Afrobasket masculin. Du haut de ses 2,11m, l’enfant de Kébémer a conquis le continent pour sa première campagne africaine. Meilleur scoreur avec 160 points, meilleur rebondeur (104), auteur d’un double-double lors de chacune de ses sorties durant la compétition et dans le cinq majeur, le pivot des Wolves de Minnesota a régalé de par sa classe.

Suffisant pour mériter le titre de Mvp de l’Afrobasket 2015 qui, à la surprise générale, est finalement allé au Nigérian Chamberlain Oguchi, meilleur tri-pointeur, et qui aura offert à son pays son premier continental.

Tunisie : la déception Mejri

Il aura été la grosse déception de la compétition. Annoncé comme le Mvp du tournoi, la star tunisienne n’aura été que l’ombre de lui-même. Certainement diminué par une douleur à la cheville que le staff médical tunisien était chargé de gérer quasiment avant chaque match.

D’ailleurs, il n’a pas joué le match de la troisième place face aux Lions. Attendu cette saison sur les parquets de la Nba, Salah Mejri aura quand même offert au public de Radès quelques dunk, des contres pour assurer le spectacle.

Hébergement : Tous à Hammamet... sauf la Tunisie

Sur ce chapitre, le Comité d’organisation et la Fiba n’ont pas joué franc jeu avec les autres délégations présentes. Pour des raisons de sécurité, toutes les équipes, devant participer à la compétition, devaient être logées à Hammamet, à une soixantaine de kilomètres de la capitale. Ces dernières devaient s’entraîner au même lieu à Nabeul, situé à quelques dizaines de minutes et jouer dans la seule salle du stade Olympique de Radès.

Si les autres délégations ont eu droit au même traitement, tel n’a pas été le cas pour la sélection tunisienne, logée dans la capitale et qui n’avait besoin que d’une dizaine de minutes pour être au stade le jour des matchs. Une situation que les autres membres de délégation n’ont pas manqué de dénoncer.

Satisfaction sécuritaire

Malgré les attentats et insécurité dont il a été question avant la compétition, au point de susciter le report ou la délocalisation de l’Afrobasket 2015, le Comité local aura réussi son pari d’organiser la compétition sans le moindre incident. Cela grâce à une sécurité renforcée dans le stade avec un dispositif impressionnant, dans le lieu d’hébergement des délégations. Durant la période de compétition, aucun incident n’a été noté.

D’ailleurs, à ce titre, la star de l’Equipe tunisienne, Salah Mejri n’a pas manqué d’évoquer le sujet pour rassurer les gens sur la sécurité en Tunisie. «Il n’y a aucun problème ici. Vous avez vousmêmes constaté qu’il n’y a aucun problème de sécurité dans le pays.

On parle de terrorisme, mais tout s’est déroulé dans de bonnes conditions», dira le pivot de l’Equipe tunisienne qui disputera cette année, sa première saison en Nba avec les Dallas Mavericks.

L’absence du public

Le public aura été l’un des grands absents de la compétition, avec des matchs sans le moindre supporter, dans cette partie éloignée de la capitale. Le Comité d’organisation peut se targuer d’avoir pu offrir l’ambiance durant les matchs de la sélection tunisienne.

A ce niveau, il faut noter le confort d’une salle climatisée et la qualité du jeu offert sur le parquet par les acteurs. Vivement l’Afrobasket 2017.

Le Quotidien via seneplus.com






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image