leral.net | S'informer en temps réel

Sada Diallo prend 5 ans ferme pour acte contre nature sur son frère de sang

Le Tribunal des flagrants délits de Dakar a condamné Sada Diallo à une peine de 5 ans ferme. Il a été jugé hier, jeudi 21 mars 2013 pour les délits d’actes contre nature et pédophilie. Il a abusé sexuellement de son frère de même père.


Rédigé par leral.net le Vendredi 22 Mars 2013 à 14:54 | | 0 commentaire(s)|

Sada Diallo prend 5 ans ferme pour acte contre nature sur son frère de sang
Le plaignant n’a pas varié dans ses propos. Il a été très clair, précis et constant dans ses déclaration. Son frère de sang entretenait avec lui des relations sexuelles depuis sa tendre enfance. Il était alors en classe de CM2. Sada Diallo abusait de lui toutes les nuits. Ibrahima Diallo qui raconte comment son frère de sang Sada Diallo abusé de lui dira : «chaque nuit, quand je dormais, je sentais que quelqu’un me caressait. Il enlevait mon caleçon avant de me pénétrer. Il répétait tous les jours ces agissements. Mais je n’osais pas le dire à mon père, parce que non seulement j’avais peur de mon frère mais il m’offrait de l’argent pour que je ne divulgue pas le secret. En outre, il me menaçait de me tuer. Parfois, je résistais à ces agissements, mais comme il est plus fort que moi. Je finissais toujours par le laisser faire. Ainsi, il se retirait lorsqu’il atteignait son orgasme ». Dans ses déclaration, le plaignant renseigne que : «c’est en 2012 qu’il a décidé de raconter cela à ses parents, avant de porter plainte contre son frère. « J’avais des dépressions. J’étais traumatisé et je ne voulais plus subir les assauts de mon frère».

Le prévenu, Sada Diallo parle d’un coup monté contre lui. «Je ne sais pas pourquoi on m’accuse. Je sais que c’est ma grande sœur qui est derrière tout ça. Elle me hait. Elle a voulu me nuire, c’est la raison pour laquelle elle a monté toute cette histoire. L’avocat de la partie civile a demandé le franc symbolique. Selon lui, la partie civile veut juste que justice soit faite. Elle ne réclame pas d’argent, d’autant plus que le prévenu est son frère et qu’il partage la même situation de pauvreté.

Dans son réquisitoire, le procureur a soutenu que les faits sont avérés. Car, explique-t-il, les déchirures annales décelées par le certificat médical sont corroborées par les déclarations de la partie civile. Par conséquent, il a demandé au tribunal de condamner le mis en cause à une peine de 5 ans ferme.

Pour sa part, l’avocat de la défense a plaidé la relaxe pure et simple de son client, compte tenu de sa constance dans ses déclarations. Celui-ci a toujours nié les faits. En plus, le conseil de la défense renseigne que la partie civile est un pervers. « Il parle et gesticule comme une fille», déclare-t-il. Le tribunal, rendant sa décision, a déclaré coupable Sada Diallo des faits pour lesquels il est poursuivi et l’a condamné à 5 ans ferme.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image