leral.net | S'informer en temps réel

Sadio Mané, attaquant des «lions» : «Je ne suis jamais satisfait de mes performances»

C’était le joueur sénégalais le plus craint du public sud-africain. C’est le seul à avoir eu droit à un standing ovation lors de la présentation des deux équipes. A l’arrivée, Sadio Mané n’a pas fait mal aux «Bafana Bafana». Ce qu’il regrette fort.


Rédigé par leral.net le Lundi 14 Novembre 2016 à 17:53 | | 0 commentaire(s)|

Sadio Mané, attaquant des Lions
Sadio Mané, attaquant des Lions
Ça doit faire mal de perdre un match dans les conditions que l’on sait ?

Oui, franchement ça fait mal. Après tout, on a fait un bon match et on méritait de rentrer avec au moins un point. C’est dommage, mais il faut l’accepter. C’est le football. Maintenant, il faut vite se relever et se préparer pour les prochaines sorties.

C’est vrai que l’arbitrage n’a pas été bon, avec ce penalty offert, mais vous non plus, n’êtes pas exempts de reproches, puisque vous avez manqué de concentration sur le deuxième but ?

Je ne pense pas que ce soit un problème de concentration sur le deuxième but. Ce qui s’est passé, c’est que l’arbitre a sifflé une faute contre Idrissa Gana Guèye. Il l’a appelé pour lui donner un carton. Pendant que nous étions en train de contester, l’adversaire a joué le ballon et marqué. L’arbitre aurait dû arrêter l’action, mais il ne l’a pas fait. C’est difficile, mais il faut l’accepter. On est en Afrique, tout se passe comme ça.

Après avoir aligné 7 victoires d’affilée, quelles leçons retenez-vous de cette défaite?

Une défaite, c’est amer, mais ça permet aussi de rectifier le tir, surtout qu’on a une CAN à préparer. Cette défaite va nous servir de leçon.

Personnellement, vous étiez attendu. En Afrique du Sud, tout le monde vous craignait, mais à l’arrivée, vous n’avez pas fait la différence. Pensez-vous avoir joué sur votre vraie valeur ?

C’est ce que j’essaie de faire à chaque fois que je viens en Équipe nationale. Je ne suis jamais satisfait de mes performances : en club comme en Équipe nationale. Je travaille toujours pour m’améliorer et aider la sélection à aller de l’avant. Ce n’est pas une autocritique. On a tellement de joueurs de qualité qu’on ne devait pas perdre. Le problème, c’est qu’on a trop respecté l’adversaire en première mi-temps.

Respect ou peur de l’adversaire?

Trop de respect, je dirais. C’est vrai que c’était un match à l’extérieur et qu’il fallait respecter l’adversaire et les consignes. Mais si on avait démarré le match comme on l’a terminé, on n’en serait pas là.

Est-ce qu’à deux mois de la CAN, cette défaite ne va pas saper le moral de l’équipe ?

Je crois plutôt que cette défaite sera une motivation supplémentaire. C’est dans les défaites qu’on se remet en question. Maintenant, on sait qu’on doit travailler et surtout redoubler d’efforts.

Quand tout un pays compte sur vous, est-ce que ce lourd fardeau ne vous met pas souvent la pression, au point de passer parfois à côté de vos matchs ?
Tout un pays compte sur l’équipe, pas sur moi seul.

Parfois, on se dit que Sadio Mané de Liverpool n’est pas le même que celui de l’équipe nationale. Est-ce que jouer en Afrique est plus difficile ?

Il n’y a pas de grande différence entre jouer en Europe, en club, et en Afrique. Que ce soit en club ou en sélection, j’essaie toujours de hisser mon jeu le plus haut possible. Après, c’est ça le football. Il y a des jours où ça marche et d’autres non.
 






Hebergeur d'image