leral.net | S'informer en temps réel

Saër Niang, Directeur général de l’ARMP : « Nous sommes tout à fait ouverts à l’idée de renforcer la collaboration avec l’OFNAC »

L’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) à travers son Directeur général, Saër Niang a manifesté toute sa volonté ce jeudi à renforcer sa collaboration avec l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (OFNAC). En effet, cette mutualisation des ressources des deux institutions, permettra à beaucoup plus d’efficacité dans leurs missions respectives.


Rédigé par leral.net le Jeudi 27 Octobre 2016 à 18:02 | | 1 commentaire(s)|

Saër Niang, Directeur général de l’ARMP : « Nous sommes tout à fait ouverts à l’idée de renforcer la collaboration avec l’OFNAC »
"Nous sommes tout à fait ouverts à l’idée de renforcer la collaboration avec l’OFNAC. Nous sommes convaincus qu’en mutualisant les ressources, nous pouvons être plus efficaces", a déclaré le directeur général de l’ARMP, Saër Niang.

M. Niang s’exprimait lors d’une "visite de travail et d’échanges" à l’ARMP de la nouvelle présidente de l’OFNAC, Seynabou Ndiaye Diakhaté.

"Nos institutions ont beaucoup de convergences et des concertations fréquentes nous aideraient à mutualiser nos ressources de façon optimale pour atteindre de façon efficience l’efficacité’’, ’a-t-il expliqué.

L’OFNAC est "une institution très délicate" et "très sensible" avec des objectifs "très nobles", a estimé le directeur général de l’ARMP, avant de mettre en exergue l’expertise des membres de l’ARMP, qui peut être mis à la disposition de l’OFNAC et de ses missions.

Au cours de sa visite, la présidente de l’OFNAC a eu droit à une présentation de l’Autorité de régulation des marchés publics et de ses activités.

Des responsables de l’ARMP sont tour à tour revenus sur le cadre institutionnel de l’organe de régulation des marchés publics, les grands principes du Code des marchés publics ainsi que ses orientations actuelles.

Ils ont aussi abordé la politique de formation de l’ARMP, de même que le travail du Comité de règlement des différends (CRD), de la Cellule d’enquête et d’inspection de l’ARMP et la question des audits.

Des membres du Conseil de régulation de l’ARMP, à savoir Amacodou Diouf et Cheikhou Issa Sylla, ont plaidé pour la signature d’une convention de partenariat entre les deux institutions pour un renforcement de leur coopération.






Hebergeur d'image