leral.net | S'informer en temps réel

Saer Seck, President Institut Diambars : «Nous nous attendions à ce type de résultats, mais pas sitôt»

LERAL.NET- Crée en 2003 par l’ancien capitaine de l’équipe de France, Patrick Viera, Jimmy Adjovi Boco, Bernard Lama et Saër Seck, l’Institut Diambars de Saly qui a remporté, lundi dernier, la Coupe de l’Assemblée nationale devant Touré Kunda de Mbour (1-0), est en avance sur sa feuille de route. C’est du moins l’avis du président Saër Seck qui estime, certes, qu’il s’attendait à ce type de résultats, mais pas sitôt.


Rédigé par leral.net le Jeudi 15 Décembre 2011 à 08:03 | | 2 commentaire(s)|

Saer Seck, President Institut Diambars : «Nous nous attendions à ce type de résultats, mais pas sitôt»
«Il faut d’abord que je félicite les joueurs et l’encadrement. J’aurais presque dit l’encadrement au sens large, avec tout le personnel de Diambars. Parce que pour que les sportifs puissent faire leur travail, il faut absolument que toutes les composantes de la structure puissent être à un niveau de performance apprécié», confie le président de l’Institut Diambars de Saly, selon qui, la victoire de son équipe en finale de la Coupe de l’Assemblée nationale, lundi dernier, devant Touré Kunda de Mbour (1-0), «est une satisfaction. Parce qu’avec la victoire, il y a eu la manière. Et elle est aussi importante pour nous que la victoire, autant que le comportement des jeunes, leur attitude. Je pense que ce sont des valeurs que nous essayons de transmettre aux jeunes. Et d’ailleurs au-delà de la victoire finale, ce sont des valeurs que nous avons retrouvées dans le comportement des jeunes. Dès leur arrivée et à leur départ du stade. Et malgré toute la tension, l’adversité et la pression, parce que nous sommes très jeunes et nous ne connaissons pas encore les finales, nous n’avons pas beaucoup d’expériences. Evidemment, nous avons attaqué cette finale avec beaucoup d’appréhensions dans ce domaine et finalement les messages transmis à ces jeunes à travers toutes les valeurs de Diambars ont été bien perçus et restitués de manière très satisfaisante».

«Rester humbles et modestes et avoir des objectifs qui sont à la mesure de nos forces»
Il faut rester humble et modeste et continuer à tracer notre sillon. Et dans ce cadre, avoir des objectifs qui sont à la mesure de nos forces
Saër Seck de rappeler ce qu’il a toujours dit sur le projet Diambars. «J’ai toujours souligné qu’à l’institut Diambars, à partir du moment où nous commencions la compétition, nous nous donnions 10 années. Cinq ans pour bien figurer au Sénégal et cinq autres années pour bien figurer au niveau africain. C’est vous dire que nous nous attendions à ce type de résultats, mais pas dans les délais dans lesquels ils sont en train d’être réalisés. Puisque-là, on est à la troisième année et d’aucuns disent que c’est notre premier trophée, mais en réalité c’est notre deuxième. Car que nous étions champions de Ligue 2 et c’est un trophée appréciable à nos yeux. Mais c’est vrai que nous nous attendions à ce type de résultats, mais nous ne nous les attendions pas de sitôt. C’est un peu la raison pour laquelle d’ailleurs, nous les accueillons avec grand plaisir, avec satisfaction, comme des confirmations de la qualité du travail qui est en train d’être abattu. Mais c’est aussi un formidable encouragement pour aller de l’avant. Mais bon, on ne tire pas des plombs sur la commette. On sait qu’on est pour le moment un club jeune au Sénégal. On sait que nous n’avons pas créé la poudre à canon ni le football. Il faut rester humble et modeste et continuer à tracer notre sillon. Et dans ce cadre, avoir des objectifs qui sont à la mesure de nos forces, c'est-à-dire rester simplement en Ligue 1 apprendre et grandir», explique l’ancien joueur de l’Us Gorée.

«A Diambars, nous nous inspirons de la philosophie du Barça»
A la question de savoir si Diambars, qui pratique un jeu léché, n’est pas le Fc Barcelone du Sénégal, le patron de la première structure qui allie sport et études avoue s’inspirer de la meilleure équipe du monde. «Je ne peux pas dire que Diambars est le Barcelone du Sénégal. Car ce serait prétentieux de ma part. Parce que le Fc Barcelone est aujourd’hui la meilleure formation du monde. Mais il est vrai qu’à Diambars, nous nous inspirons de la philosophie du Fc Barça qui est basé sur le jeu. Car en football, l’équipe qui a le monopole du ballon gagne 9 matches sur 10. Donc nous avons la même philosophie que Barcelone», indique-t–il en notant, pour ce qui est de l’objectif de son club qui vient de monter en Ligue 1, que «c’est d’apprendre. Car c’est notre première saison en Ligue 1 et nous avons de très jeunes joueurs, des gamins qui ont 16 ans et nous ne pouvons pas leur demander d’être performants tous les jours. Mais, nous allons tout faire pour jouer notre partition dans ce championnat d’élite en essayant de nous maintenir et d’aller le plus loin possible en Coupe».

Il faut dire que malgré la montée et le trophée de l’Assemblée nationale, le patron de l’Institut Diambars affirme que son bonheur reste la réussite de ses poulains sur le plan scolaire. «Ma grande satisfaction, c’est de voir 22 bacheliers dans l’effectif. Car nous l’avions dit qu’à Diambars, nous voulons former des hommes sur le plan sportif et aussi pour un métier. Et nous avons réussi à faire signer une dizaine de gamins. Leurs rêves commencent à devenir une réalité. Et cette année, je pense que nous allons perdre encore des joueurs au cours de la saison. En tout cas, c’est tout le mal que je souhaite à l’Institut», conclut Saër Seck.



1.Posté par paco le 17/12/2011 13:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je félicite l'institut Diambar
IL FAUT QUE TOUT LES EQUIPES COPIE DIAMBAR
IL Y A QUE DES VIEUX JOUEUR DANS LES AUTRES EQUIPE
ET LE FOOTBALL C'EST POUR LES JEUNES ET LA FORMATION

2.Posté par iba le 11/09/2012 16:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Félicitations.
Ce que je propose, c'est qu'on travaille d'avantage les tirs à mi-distance. Il faut travailler la force de frappe des jeunes qui sont pétris de qualités. je me régale de les voir jouer. Il faut accentuer l'effort sur la vivacité. Je remarque qu'au milieu du terrain le ballon est rapidement conduit, par de bonnes accélérations dans le camp adverse, c'est ce qui a manqué à l'Equipe nationale contre la C.I.

Félicitations encore une fois de plus. C'est un régal de voir jouer les Dambars;

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image