leral.net | S'informer en temps réel

Saer Seck remet Diouf à sa place: « Un vrai compétiteur ne parle pas beaucoup »

Saer Seck brise le silence. Ciblé par des critiques acerbes, à propos de son immixtion dans la tanière et de son influence auprès des dirigeants pour imposer ses protégés de Diambars dans la sélection, l’ex-patron du Comité de Normalisation a répondu à ses détracteurs, dont un certain El Hadji Diouf. Le boss de l’Institut Diambars qui était l’invité de Tfm, n’a pas mâché ses mots.


Rédigé par leral.net le Lundi 29 Octobre 2012 à 11:31 | | 11 commentaire(s)|

Saer Seck remet Diouf à sa place: « Un vrai compétiteur ne parle pas beaucoup »
Immixtion dans l’équipe nationale

J’ai pensé que les accusations étaient tellement vaines et peu pertinentes qu’il ne fallait pas réagir. C’est faux quand on dit que mon téléphone a sonné dans les vestiaires, après la défaite des Lions, à Abidjan. J’ai quitté le stade Félix Houphouet Boigny, le premier. Le 5e but refusé à Drogba, je lai entendu à la radio, je ne l’ai regardé qu’une fois au Sénégal. Je ne vois pas comment je pouvais être aux vestiaires, à ce moment précis.
On m’accuse d’imposer les joueurs de Diambars dans la tanière. Si c’était vrai, je ne serais pas allé chercher Cheikh Mbengue et Armand Traoré. Je ne l’aurais pas fait, au détriment de Saliou Ciss et Pape Ndiaye Souaré qui sont mes protégés. Je ne serais pas également allé chercher des joueurs comme Diamé ou Rémi Gomis, alors que je pouvais placer Idrissa Gana Guèye.
J’ai été aux affaires, lors de l’avènement du comité de normalisation. Vérifiez s’il y a eu un seul joueur de Diambars dans l’équipe d’alors. Je suis un supporter de l’équipe, je ne suis dans aucune instance de décision.
Je ne cautionnerai jamais la sélection d’un joueur de Diambars, s’il n’a pas les qualités nécessaires.


Le cas El Hadj Diouf

Quand on se met à parler beaucoup, c’est qu’on n’a pas les moyens de ses performances.
Un compétiteur véritable est quelqu’un qui gagne sa place sur le terrain, il ne parle pas beaucoup. Quand on se dit grand joueur, et que le sélectionneur ne vous prend pas, il faut lui prouver le contraire sur le terrain.
Diouf a fait son temps. Je regrette la place qu’il se donne dans l’échiquier du football qui est une place de polémiste. Il faut savoir raison garder.
On se souvient de cet après-midi du 11 octobre 2008. En 2002, El hadj a raté un pénalty, lors de la finale face au Cameroun. En 2004, à Radés, il était là lorsque la Tunisie nous éliminait. En 2006, quand il était entré comme remplaçant lors de notre demi-finale contre l’Egypte. En 2008, El Hadj était encore là, il était le capitaine de l’équipe nationale lors de la déroute de Tamalé puis, quelques mois plus tard, lorsque la Gambie nous éliminait, pour la Can 2010.
Je peux comprendre qu’il ait envie de rejouer, mais de la même manière, il doit comprendre que les sélectionneurs ont leur choix à faire et il faut respecter ça.


Sorciers blancs ou expertise locale

Faisons le bilan des sorciers blancs depuis Claude Leroy. Il n’y a eu que l’embellie Bruno Metsu. En dehors de lui, qu’a-t-on fait à Tunis ? Qu’a-t-on fait à Tamalé ? Alors qu’à l’époque, on avait décroché presque les plus grands sorciers blancs.
Je suis sûr d’une chose, on ne peut pas faire le football Sénégal, sans les techniciens sénégalais. Personne d’autre ne développera notre football, mieux que nos techniciens. Tous les sorciers blancs ne sont intéressés que par une carte de visite.


Reconstruction

Il faut que nous soyons patients. Une reconstruction, ça ne se fait pas en deux, trois ans, ça prend une décennie. Une reconstruction prend du temps. Cette équipe olympique a été mise en place, lors de l’avènement du comité de normalisation, il faut lui donner le temps de grandir.
Si on n’est pas patient, on va aller de ruptures en ruptures. Nous nous etions fixés comme horizon 2018. Tout de suite après, j’ai entendu parler de consolidation, alors qu’il n y a pas eu d’acquis.
Amadou Lamine MBAYE
REWMI QUOTIDIEN



1.Posté par Sophie le 29/10/2012 11:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Envi d'éliminer le stress et la fatigue ?
Laissez-vous séduire par bon massage doux ou tonique, dans un cadre enchanteur et discret !!!
Faites-nous confiance et nous faisons le reste.
Tel: 70 829 95 95

2.Posté par Toobalist.com le 29/10/2012 12:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Achetez et vendez du tout sur www.toobalist.com , le premier site senegalais et africain d'annonces gratuites et exposez vos produits a des millions de potentiels clients a travers le monde.

3.Posté par Deug le 29/10/2012 12:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Saer Seck merite le respect

4.Posté par FocusActu le 29/10/2012 12:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bonjour à tous! Votre nouveau site d'information est désormais en ligne: focusactu.com. Bienvenue à tous!

5.Posté par aly le 29/10/2012 12:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

VOILA QUELQU UN QUI MERITE D ETRE CITE EN EXEMPLE; SI LE FOOT SENEGALAIS AVAIT 2 SAER SECK IL SERAIT LE MEILLEUR D AFRIQUE; QUAND A DIOUF DEMANDEZ LUI QUELLE EST LA SELECTION NATIONALE OU IL Y A UN ATTAQUANT DE 40 ANS,? ROGER MILLA ETAIT L EXEPTION PAR CE QU IL AVAIT UNE VIE SAINE.

6.Posté par samba touré le 29/10/2012 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

pas d'accord avec monsieur saer, défendez votre beafteck mais ne prenez pas non plus les sénégalais comme des demeurés, la référence au senegal pour le moment ce n'est pas les jeux olympiques mais bel et bien la génération 2002 - finale coupe d'afrique, quart de finale coupe du monde avec une qualification historique à ces deux compétitions ; n'essayer pas de falsifier l'histoire. et dans cette histoire souffrez de reconnaître que El hadji DIOUF y a jouer sa partition c'est aussi simple que cela. le reconnaître ici et maintenant n'enlève en rien le mérite des autres. cela aussi relève de la grandeur d'esprit

7.Posté par @samba Touré le 29/10/2012 13:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salam Mr Touré, je pense que Saer SECK n'essaye pas de falsifier l'histoire et même s'il essayait de le faire il n'y arriverai pas. C'est ineffaçable, je dirai même indélébile. Il ne peut pas l'effacer de nos mémoires ni des anales de la CAF ou de la FIFA.
Cependant, il faut aussi reconnaitre que si on veut aller de l'avant la base c'est les jeux olympiques de 2012 et pas 2002. La aussi c'est simple à comprendre non?

Déwénaty, Baal lèn ma ax Baal na niép

8.Posté par Excusez-moi le 29/10/2012 13:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Excusez-moi, je voulais dire "annales de la CAF ou de la FIFA"

9.Posté par deuguel le 29/10/2012 13:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler


C'est manquer d'ambition de faire comme référence à la génération de 2002? Les performance d'une équipe de foot se fait sur les trophée gagné. Alors la génération de 2002 nous a fait espérer mais n'a rien gagné. Ce que les gens n'ont pas remarqué il n'ont brillé que cette année ils n'ont même pas su maintenir leur performance. A mon avis c'était juste un coup de chance.

10.Posté par la vérité le 29/10/2012 18:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bravo M. Seck, Vous êtes un grand Monsieur. Vous avez bien fait de rappeler les "hauts faits" de El Hadj Diouf qui s'est "illustré" ainsi qu'il suit :
1/. Cet après-midi du 11 octobre 2008.
2/. 2002, un pénalty raté lors de la finale face au Cameroun
3/. 2004, à Radés, la Tunisie nous éliminait.
4/. 2006, entré comme remplaçant lors de notre demi-finale contre l’Egypte.
5/. 2008, déroute de Tamalé
6/. 2008, la Gambie nous éliminait, pour la Can 2010.
Ce El Hadj Diouf là n'a qu'à la boucler et pour de bon.
Un bon joueur, c'est sur le terrain, à l'image de DROGBA, ETOO, KANU, OKOCHA, ADEBAYOR, ESSIEN, ....Ces joueurs ne parlent même pas.
Quand on parle beaucoup, c'est qu'on a des lacunes quelque part. A bon entendeur, salut!!!

11.Posté par mbay le 29/10/2012 20:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

samba toure tu as dit elhadji de 2002 et nous sommes en 2012.donc il faut magnifier saer et aussi elhadji pour service rendu a la nation. une place en equipe nationale on la merite en exemple etto ou drogba .elhadji doit la boucler et se battre en club pour meriter son retour en selection

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image