leral.net | S'informer en temps réel
Hebergeur d'image

Saes de l'Ugb: Résumé de la déclaration du sit-in organisé ce jeudi en face du Rectorat


Rédigé par leral.net le Jeudi 1 Juin 2017 à 23:30 | | 0 commentaire(s)|

Saes de l'Ugb: Résumé de la déclaration du sit-in organisé ce jeudi en face du Rectorat

En mars 2016 en marge de la réforme des titres, le Gouvernement convient avec le SAES de porter la  retraite des enseignants du Supérieur à 85% du dernier salaire. Cet accord devait être validé lors d’une conférence sociale convoquée en juillet 2016 pour réformer le système des retraites au Sénégal. Le Gouvernement avait convenu d'une discussion sectorielle avec le SAES en raison des spécificité Cette conférence sera reportée plusieurs et c’est seulement en avril 2017 qu’elle se tient et au lieu d’être le moment de la concrétisation de cet accord, non seulement le gouvernement revient sur les 85%, nous oppose 50% après 15 de cotisation équivalent  au quart de notre salaire mensuel et après, que nous supportions intégralement l’augmentation des cotisations sociales, donc l’État ne prend en charge absolument rien et, cerise sur le gâteau, l’État nous oblige à combler le déficit de 15 milliards de dette du FNR dilapidé par ses soins et, détournant les ressources de l’écrêtement, ne reverse pas depuis plusieurs années les sommes dues à nos retraités.


En janvier le SAES a déposé un préavis de grève qui couvre la période du 03 février au 31 décembre 2017 ; et pendant tout ce temps le Gouvernement a répondu à ce préavis par un silence de mépris, pire encore, le Président de la république lui-même rétorque sèchement à notre camarade Mademba Sock de l'UNSAS qui l’interpelle sur cette question à l’occasion du 1er mai: «  s’il faut aller en grève pour ça, ils peuvent aller en grève ».

Une grève d’avertissement a été observée de 48h au mois d'avril et la réponse du gouvernement était un silence coupable. Une deuxième grève de 48h au mois de mai, là encore, pour lancer à nouveau un signal ne fait pas bouger le gouvernement d'un iota. Aujourd'hui, un mouvement de 48 (ce jeudi1er juin et vendredi 2juin) est encore enclenché et le gouvernement reste silencieux comme si rien ne se passait.  Le SAES a pris la ferme résolution de boycotter la présidence des jury du baccalauréat 2016-2017 et ses militants observent rigoureusement ce mot d'ordre à l'instar de ceux de l'université Gaston Berger qui ne se sont pas présentés au séminaire de formation des président de jury organisé ce jour.

Le SAES a prévu d’intensifier le mouvement si le gouvernement continue de répondre par le mépris à ses interpellation et tient l'opinion pour témoin et dégage toute responsabilité sur les dysfonctionnements que l'attitude des pouvoirs publics entraineraient dans les universités. 


Vive l'université sénégalaise!

Vive le SAES!

Patrice CORREA
Enseignant-Chercheur à la Section Communication