leral.net | S'informer en temps réel

Saint-Étienne/Nancy : le cruel destin du lofteur Moustapha Bayal Sall

Lofteur à l'AS Saint-Étienne en début de saison, Moustapha Bayal Sall pensait retrouver les terrains en partant en prêt à Nancy cet hiver. Il n'en est rien. Retour sur une saison à oublier au plus vite.


Rédigé par leral.net le Vendredi 11 Mai 2012 à 16:35 | | 0 commentaire(s)|

Saint-Étienne/Nancy : le cruel destin du lofteur Moustapha Bayal Sall
La chronologie des faits est cruelle pour Moustapha Bayal Sall (26 ans). En octobre 2010, le Sénégalais se disait suivi par tous les plus grands clubs de Premier League, de Chelsea à Manchester City, dans les colonnes de L’Observateur. « Chelsea, c’est un grand club. Tout footballeur aimerait évoluer à Chelsea, Arsenal, Manchester, Liverpool ou Manchester City. J’ai eu la chance d’être dans le viseur de tous ces clubs. Ils ont discuté avec Saint-Étienne et ont pris contact avec moi, mais sans l’accord du club, je ne peux pas partir », confiait-il. Comme le temps passe vite. Depuis, le défenseur central s’est vu mettre au placard par l’AS Saint-Étienne où Christophe Galtier ne comptait plus sur lui.

« Galtier ne me voulait plus. Il a préféré Marchal, Paulão et le troisième… (Ndlr, Mignot). C’est comme ça. Je n’ai rien fait de mal, je n’ai rien dit. J’ai toujours respecté tout le monde, j’ai toujours été très professionnel. Il a ses raisons. C’est Galtier... Personne ne m’a aidé. Les dirigeants et les présidents n’ont rien dit, rien fait, rien essayé. Je leur en veux pour ça », a-t-il expliqué aujourd’hui à L’Est Républicain. Parti sous forme de prêt à Nancy cet hiver, le Lion de la Teranga ne joue pas beaucoup plus. Quatorze minutes en L1 seulement contre Évian TG (2-0, 25e journée). Mais il ne regrette pas d’avoir rejoint la Lorraine en janvier. « Non. Je ne suis pas déçu. J’étais content de venir. Cela faisait six mois que j’étais écarté et que je m’entraînais seul à Saint-Étienne. Se retrouver au milieu d’un groupe m’a fait du bien et m’a motivé. C’était important », a-t-il avoué.

Même s’il regrette son faible temps de jeu, il est heureux de s’être intégré dans un groupe uni et joyeux. « Le groupe dans lequel je suis arrivé est très sympa. Contrairement à Saint-Étienne, ici, tout le monde se respecte. L’effectif est très uni. C’est comme une famille dans laquelle j’ai été adopté. Voilà ce que j’ai trouvé en venant à Nancy. Avec une telle ambiance, on ne peut pas faire autrement que de s’adapter. Si vous n’y parvenez pas, ça ne peut être que de votre faute », a-t-il affirmé. Mais malgré son adaptation réussie, l’ASNL ne le conservera certainement pas à l’issue de son prêt. Il n’envisage pas pour autant de retourner chez les Verts, avec lesquels il est pourtant toujours sous contrat jusqu’en juin 2013.

« Non. C’est impossible. Ou alors il faudrait qu’un autre entraîneur arrive », a-t-il lâché, ne s’inquiétant pas outre mesure pour son avenir. « Mais je sais que ça va bien se passer. Je vais partir dans un bon club. J’ai toujours bien fait les choses, donc il va m’arriver quelque chose de bien », a-t-il lancé, quitte à mettre la sélection de côté. « La sélection, je la mets de côté pour l’instant. J’ai prévenu le président de la Fédération. Je sais qu’ils ont besoin de moi, mais il faut que je m’occupe de mon cas. Ce qui compte pour l’instant, c’est ma carrière », a-t-il conclu. Qui sait, le mercato permettra peut-être à Moustapha Bayal Sall de rattraper tout le temps perdu depuis près de deux ans...

Alexis Pereira






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image