leral.net | S'informer en temps réel

Saint-Louis : Amara Traoré lance « Académie Ndar Foot »

Amara Traoré a annoncé, hier, la mise en place, cette saison, d'une académie de football à Saint-Louis. L'ex-entraîneur des Lions du Sénégal, qui justifie cette décision par une réponse aux nombreuses interpellations des Saint-Louisiens, entend ainsi participer, à sa manière, à rattraper le retard accusé par la vieille ville qui, dans l'histoire du football, a toujours joué les premiers rôles.


Rédigé par leral.net le Mercredi 30 Septembre 2015 à 14:20 | | 0 commentaire(s)|

Selon Amara Traoré, cette académie, qui sera dénommée « Académie Ndar foot », sera composée d’une école de football qui prendra en charge les jeunes footballeurs de 6 à 15 ans à côté de la quelle il y aura une formation pour les enfants âgés de 15 à 20 ans avec un système d’internat et dont l’accès sera soumis à des tests très rigoureux. Il y aura aussi, renseigne Le Quotidien, une équipe sénior compétitive.

L’idée, a révélé l’ancien pensionnaire de Gueugnon, est « d’inonder les clubs saint-louisiens de joueurs » mais aussi de pouvoir créer les conditions de la vente de ces joueurs à l’étranger. Il s’agira également, a-t-il informé, de créer un carrefour sportif entre le Sénégal et la Guinée. Le premier partenariat sera d’ailleurs noué, selon Amara Traoré, avec le président du Horoya de Conakry, Antonio Souaré, qui est en train déjà de mettre sur pied une académie dans son pays.

La création de cette structure se justifie également, selon le technicien saint-louisien, par le fait que sa ville natale, qui jadis occupait une place de choix dans le football nationale, soit aujourd’hui à la traîne parce que dépassée et très en retard par rapport à des villes comme Dakar ou Mbour où des centres de formation comme Dakar Sacré-Cœur et Diambars, qui ont vu le jour il y a quelques années, ont réussi à faire du bon travail et se placer en bonne position sur l’échiquier du football national.

L’autre raison évoquée par Amara Traoré et qui a motivé la création de l’académie, c’est le fait que, selon lui, depuis El Hadji Diouf et quelques rares joueurs, aucun footballeur saint-louisien ne s’est plus illustré sur le plan international.

Amara Traoré, qui dit vouloir corriger cette tare du football à Saint-Louis, a également manifesté sa détermination à stopper la saignée que connaît la zone nord qui assiste, impuissant, au départ de ses meilleurs footballeurs recrutés par les autres structures et par les agents de joueurs pour aller servir d’autres villes ou pays ; laissant ainsi aux clubs locaux la mauvaise graine dont la formation et l’encadrement posent de nombreux problèmes aux techniciens saint-louisiens qui peinent à en faire de bons footballeurs.








Hebergeur d'image