Leral.net | S'informer en temps réel

Salon International de l’agriculture de Meknès : vitrine internationale d’un Maroc authentique

le 25 Avril 2014 à 00:30 | Lu 434 fois

Le Royaume du Maroc abrite, du 24 avril au 03 mai 2014, la 9ème édition du Salon International de l’Agriculture de Meknès (SIAM) organisé sous le thème «les produits du terroir».

L’ouverture de cette Grande Fête de l’agriculture a été précédée la veille par les traditionnelles assises, sous la thématique « L’agriculture familiale», qui ont permis aux agriculteurs et professionnels de débattre sur les réalisations et les avancées enregistrées par ce secteur stratégique de l’économie marocaine.

Cette 9ème édition du SIAM devrait connaitre une affluence de plus d’un million de visiteurs s’affairer autour des 1000 exposants et à laquelle ont répondu présents de nombreux pays africains, européens et l’Union Européenne, invitée d’honneur.

Un évènement placé sous le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI et organisé en partenariat avec la FAO, dont son Président, Monsieur Graziano Da Silva, y prend part.

Sont également présents trois illustres hôtes du Maroc, à savoir les Présidents guinéen, malien et équato-guinéen, respectivement Messieurs Alpha Condé, Ibrahim Boubacar Keita et Teodoro Obiang Nguema.

Assistent également à ce Salon Agricole les Ministres français et espagnol de l’Agriculture ainsi que nombre de responsables, d’opérateurs, d’experts internationaux et de professionnels de ce secteur.

Il est donc clair qu’en organisant ce Salon International de l’Agriculture sous le thème «Les produits du terroir», le Royaume du Maroc entend partager son expertise dans le domaine agricole afin d’accélérer le développement de ce secteur stratégique dans nombre de pays invités, notamment africains.

D’ailleurs, les débats de ces assises agricoles ont été axés sur le développement de l’agriculture familiale. Un thème qui constitue un défi mondial et qui est une composante majeure du Plan Maroc Vert qui porte une attention particulière au modèle économique solidaire que plusieurs pays africains souhaiteraient dupliquer avec l’aide du Maroc.

En conclusion, ce 9ème SIAM confirme qu’il est un évènement national mais aussi international et qu’il offre l’occasion idoine aux agriculteurs-exportareurs marocains de diversifiers leurs clients et au Maroc de partager son expérience dans ce secteur vital avec des pays amis pour qu’ils puissent assurer leur sécurité alimentaire.

Assurer l’alimentation de sa population reste le défi numéro 1 pour chaque Etat. C’est pourquoi, le Royaume du Maroc, sous la conduite de son Souverain, a initié le Plan Maroc Vert.

Une politique agricole marocaine qui assure les besoins alimentaires des populations locales et permet d’en exporter une partie, notamment en Europe, dont les superficies en terres arables sont en nette diminution et la vocation d’agriculteur en chute libre.

Une France, entre autres pays européens à l’heure actuelle, qui faute de main d’œuvre locale et qualifiée, se trouve dans l’obligation d’embaucher des ouvriers agricoles étrangers, surtout marocains, pour assurer ses cueillettes de fruits, ses récoltes de légumes et ses vendanges pour ses vins au risque de les voir pourrir sur terre.

Une Europe, qui dans quelques années ne pourra plus assurer le minimum alimentaire à ses peuples et se trouvera dans l’obligation de négocier avec les pays africains son approvisionnement alimentaire.

Aujourd’hui c’est l’Europe qui tente d’imposer ses règles de négociation en matière agricole, demain ce sera l’Afrique qui imposera les siennes.