leral.net | S'informer en temps réel

Samba Alassane Thiam à Thierno Bocoum : "Les remarques discourtoises que vous avez adressées à vos anciens camarades de misère politique ne..."


Rédigé par leral.net le Mercredi 17 Août 2016 à 11:27 | | 13 commentaire(s)|

Samba Alassane Thiam à Thierno Bocoum : "Les remarques discourtoises que vous avez adressées à vos anciens camarades de misère politique ne..."
Honorable Député,

Le débat démocratique, c’est la capacité à initier des démarches, à accepter et de soutenir la contradiction. En politique, une opinion qui démarre avec le rejet de toute possibilité de concession ne contribue pas à la recherche d’un consensus.

Aussi, la création du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT), inspirée par les Assises Nationales du Sénégal, annoncée dans le programme présidentiel du candidat de la Coalition Macky 2012, recommandée par la Commission Nationale pour la Réforme des Institutions et approuvée par 63% du collège électoral, ne saurait être banalisée avec des réflexions disgracieuses.

Au passage, vous ne pouvez sérieusement pas ignorer que tous les démembrements communiquent hiérarchiquement avec l’institution du Président de la République. Pas de tournure érudite pour le nier.

Ayez la décence de ne pas vous prononcer sur les Assises Nationales du Sénégal puisque le satrape Idrissa Seck, engagé à forcer la considération du Président Abdoulaye Wade en 2008, avait ouvertement critiqué le processus et refusé catégoriquement de le rejoindre.

Du fonctionnement dans l’administration. Aujourd’hui, le budget a subi de sérieuses ponctions qui permettent de soutenir durablement l’important volume de l’investissement public dans les nouveaux projets structurants du Plan Sénégal Émergent.

Du passage du satrape Idrissa Seck à la primature, nous ne retenons que les mauvais souvenirs de la dualité politique et demeurons ontologiquement dubitatifs sur son intégrité morale.

Les desseins politiques ne sont pas des crimes. C’est l’abus de confiance, le détournement d’objectifs, l’acquisition de matériels d’écoute et de transmission capables de susciter des interrogations dans un État organisé, la pratique de l’espionnage sur un président de la République, etc… autant d’excès qui caractérisent les crimes impunis de votre satrapie.

Si l’installation des élus du Haut Conseil des Collectivités Territoriales attire les aventuriers politiques de l’opposition, c’est juste qu’ils constatent l’abscisse curviligne décrite par la démarche de votre curieux leader, incapable de rassurer et de cristalliser les gens de bonne foi. Nous attendons toujours de voir comment vous allez provoquer une variation du taux de participation, dépasser subitement la barre des 400.000 voix pour multiplier votre score par 4 et déposer la mouvance présidentielle avec des lettres.

Le Haut Conseil des Collectivités Territoriales, initié au titre des réformes institutionnelles décisives, sera installé et bien inséré dans le paysage de notre administrative. Le Président de la République, qui a travaillé sur les profils techniques de ses membres, en désignera 70 et a déjà instruit son parti d’aérer les investitures pour faire de l’espace aux compatriotes réfractaires à sa vision politique. C’est cela, attribuer une reconnaissance institutionnelle à son opposition républicaine.

Les remarques discourtoises que vous avez adressées à vos anciens camarades de misère politique ne serviront pas vos petites querelles.

Samba Alassane Thiam
Ministre-Conseiller
Chef du Bureau Economique
Ambassade du Sénégal à Pretoria






Hebergeur d'image