leral.net | S'informer en temps réel

Samba Bathily Diallo et Cie prêts à quitter Pape Diop pour l'Apr

Le parti de Pape Diop fonce tout droit vers le chaos. Pour cause : Samba Bathily Diallo et consorts qui ont gelé leurs activités dans ledit parti, sont dans une dynamique de rejoindre les prairies"marron-beige".


Rédigé par leral.net le Jeudi 29 Juin 2017 à 11:38 | | 0 commentaire(s)|

Samba Bathily Diallo et Cie prêts à quitter Pape Diop pour l'Apr
Samba Bathily Diallo et Cie prêts à quitter Pape Diop pour l'Apr
L'aile dissidente de la Convergence Bok Gis Gis cherche-t-elle à rejoindre les prairies "marron-beige" ? Tout porte à le croire. Le maire de Ouakam qui pilote ce groupe a, en tout cas, appelé à un vaste rassemblement pour accueillir le Président Macky Sall qui va procéder, ce vendredi, à l'inauguration du nouveau Centre de santé de Ouakam.

Telle est l'annonce faite hier par Samba Bathily Diallo, au cours d'une conférence de presse qui a eu pour cadre la mairie de ladite municipalité. Tee-shirts, banderoles, flyers seront de la partie pour réserver un accueil chaleureux au président de la République et président de la coalition Bby.

Quid de leur entrée dans les rangs du parti présidentiel ? Ces derniers qui ont gelé leurs activités du parti de Pape Diop, ont décidé de lancer un mouvement.

Pour le moment, ils n'ont pas encore affiché leurs positions. Ils n'ont également pas encore donné leurs consignes de vote pour les élections législatives qui pointent à l'horizon. Toutefois, ils disent être contactés par des responsables de la coalition Benno Bokk Yakaar (Bby) pour rejoindre la mouvance présidentielle.

"Rien est exclu. Les militants vont déterminer leur choix le moment venu", a détaillé le maire Samba Bathily Diallo, qui précise que le mot d'ordre de vote sera donné dans l’intérêt des Ouakamois après consultation de ces derniers.

Il convient de rappeler qu'un "comité de veille pour le respect des principes et l'éthique" a vu le jour et entend évincer Pape Diop de ses fonctions de président de ladite formation politique.

C'est en tout cas l'annonce faite la semaine dernière par des responsables de Bokk Gis Gis au cours d'une conférence de presse. Secrétaire administratif de la Convergence Bokk Gis Gis, Pape Abdoulaye Seck qui a fait office de porte-parole du jour, dénonce : "sans décision d'aucune cellule ou base ou structure légales et reconnues du parti, nous avons décidé d'aller en coalition avec le Pds. L'option du Comité directeur, c'était d'aller seul ou d'y aller avec la grande coalition de l'opposition".

Constatant la "gestion informelle, solitaire et opaque" de la participation du parti aux élections législatives de juillet 2017 par Pape Diop, Pape Abdoualaye Seck et ses camarades de parti ont décidé de la création d'un comité de veille pour le respect des principes de l'éthique au sein de la Convergence démocratique Bokk Gis Gis.

Aussi, ont-ils décidé l'ouverture d'une pétition pour la libération du parti des "mains d'affairistes", la structuration du parti et la tenue d'un congrès ordinaire.

Walf Quotidien










Hebergeur d'image