leral.net | S'informer en temps réel

Samuel Sarr balance grave sur Idy : "Il a volé 74 milliards de FCfa (...) Il sait très bien que je sais..."

S'il y a quelqu'un que les sorties intempestives d'Idrissa Seck contre le Président Macky Sall et son prédécesseur indisposent au plus haut point, c'est bien Samuel Sarr. Dans un entretien accordé à Libération du jour, le « wadiste éternel » tire à boulets rouges sur Idrissa Seck avant de prendre la défense de Wade et du Président Macky Sall qui vient de gracier Karim.


Rédigé par leral.net le Samedi 25 Juin 2016 à 08:39 | | 82 commentaire(s)|

Après avoir remercié Touba et Tivaouane pour leur implication dans la libération de Karim Wade, Samuel Sarr a aussi dit sa reconnaissance à l'endroit du Président Macky Sall pour son humanisme guidé par le « yeurmendé » en ce mois béni de Ramadan ainsi que Son Altesse l’Emir du Qatar pour sa bonté légendaire. Ces remerciements faits, l'ancien Directeur général de la SENELEC a enchaîné pour descendre en flammes Idrissa Seck qui qualifie la libération de Wade-fils de deal. "J’ai entendu Idrissa Seck s’en prendre violemment à cette mesure qu’il a qualifiée de deal international. Permettez-moi de lui répondre et écrivez exactement ce que je vais vous dire. Idrissa Seck est un affabulateur international. Il ment. Il parle de deal, c’est lui le dealer. C’est lui aussi le voleur. Il a volé 74 milliards de FCfa dans un compte qu’il a manipulé avant de le clôturer. Je pèse bien mes mots : il a volé 74 milliards de FCfa avant de fermer le compte bancaire. Il sait très bien que je sais et il sait pourquoi il a été viré de son poste de Premier ministre. S’il est devenu fou et frustré de ne pas être le quatrième président de la République, nous sommes plus fous que lui. Je veux que vous écriviez encore qu’Idrissa Seck peut continuer de mentir au peuple comme il l’a toujours fait. Macky Sall a fait preuve de « yeurmendé », de « fatélikou » et de « koleuré » en ce mois béni de Ramadan. C’est tout", a-t-il fulminé.

A nos confrères qui lui demandent d'être plus explicite, M. Sarr dira catégorique : "Il n’y a aucun deal. Idrissa Seck devrait se réjouir, comme tous les Sénégalais, que Karim Wade retrouve son père, sa mère et ses filles qui sont orphelines. Je pense qu’il est devenu fou car cette méchanceté dont il fait preuve est inhumaine. Il a le complexe de son « protocole de Rebeuss ». Il est manifestement un complexé parce qu’un jet privé est venu prendre Karim Wade alors que lui, il se lançait dans des micmacs ignobles pour sortir de prison. Il faut qu’Idrissa Seck arrête de raconter des histoires aux Sénégalais".

Nos confrères de tempérer les ardeurs de Samuel Sarr qui, visiblement outré, fulmine de plus belle. "Non, ce gars-là me dégoûte et si j’ai décidé de parler aujourd’hui, c’est parce que j’en ai ras-le-bol qu’il s’en prenne à Abdoulaye Wade qui l’a fabriqué de toute pièce avant sa trahison historique. Il voit des deals partout parce que c’est un dealer et un voleur. Désormais, ce sera coup pour coup parce que trop c’est trop. Nous étions là quand Idrissa Seck faisait ses conneries. Nous savons tout et nous savons exactement tout ce qu’il a fait", crache l'ancien ministre de l'Energie.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image