leral.net | S'informer en temps réel

Samuel Sarr et les terrains d'Abdoulaye Wade


Rédigé par leral.net le Mardi 21 Avril 2015 à 05:29 | | 18 commentaire(s)|

Samuel Sarr et les terrains d'Abdoulaye Wade
On en sait davantage sur les raisons qui ont poussé l’ancien Président de la République, Abdoulaye Wade, à s’intéresser, subitement, à son patrimoine notamment ses véhicules 8X8 et Pick up L200 dont il réclame ‘’l’état des lieux’’, comme l’avait révélé en exclusivité Actusen.com.
Selon des sources dignes de foi contactées par Actusen, ‘’le pape du Sopi’’ s’est, en fait, ‘’senti floué’’ dans l’opération-vente d’une partie de son patrimoine foncier qu’il possède dans Dakar.
Il s’agit, confie-t-on, d’un terrain à Keur Massar, d’un terrain jouxtant l’Hôpital général de Grand Yoff, d’un lopin de terre contiguë à une partie du Palais des congrès situé sur la VDN, d’un terrain au Cap Manuel, d’un autre se trouvant au garage Lat Dior, en face du Palais de Justice.
S’étant rendu compte que celui à qui il avait confié le dossier en l’occurrence Samuel Sarr, se serait ‘’sucré’’ avec une ‘’commission élevée’’, Me Abdoulaye Wade aurait, selon toujours nos sources, décidé de mettre de l’ordre dans son patrimoine, en exigeant qu’on lui fasse l’inventaire.
Au Pds, certains assimilent l’affaire Wade à celle Bettencourt : Samuel parle de “bêtises”
D’ailleurs, certains responsables du Parti démocratique sénégalais n’hésitent pas à parler ‘’d’abus de faiblesse’’ sur Me Wade à l’instar de la milliardaire française, Liliane Bettencourt. ’’Comment on peut faire ça à une personne âgée (Wade) qui a suffisamment de soucis avec l’emprisonnement de son fils (Karim Wade) ? Ces gens sont vraiment lâches !’’, fulmine-t-on.
Sidéré, Samuel Sarr déballe : ‘’c’est Abdoulaye Wade lui-même que les a vendus, qui a signé et qui a encaissé l’argent”
Joint par téléphone par Actusen.com, Samuel Sarr rejette en bloc ces accusations qu’il qualifie de ‘’bêtises’’. ‘’Je n’ai vendu aucun terrain”, se défend-il. C’est Abdoulaye Wade lui-même que les a vendus, qui a signé et qui a encaissé l’argent. Moi, je ne me suis occupé que l’aspect administratif ; c‘est-à-dire m’occuper des papiers des terrains, et virer l’argent dans son (Wade) compte. Je n’ai pas encaissé de commission ; mais plutôt ceux qui lui ont trouvé des clients.
La commission est de 2% ; et c’est tout à fait normal’’, souligne Samuel Sarr, ancien ministre de l’Energie sous le défunt régime libéral. Ce dernier précise que la décision de vendre ces terrains répondait à une besoin conjoncturelle.
Samuel Sarr : “à l’approche des Locales (de juin 2014), il fallait trouver de l’argent pour financer la campagne”
‘’A l’approche des élections locales (de juin 2014), il fallait trouver de l’argent pour financer la campagne (électorale). Alors, Abdoulaye Wade a décidé de vendre ces deux terrains à Keur Massar, celui qui était à Grand Yoff qu’il a acquis en 1970, un bout de terrain qui jouxte le Palais des congrès du Pds ( NDLR : Il n’a pas mentionné les autres terrains évoqués ci-haut).
Le Pds doit 2, 7 milliards à Abdoulaye Wade’’
Aujourd’hui, le Pds doit 2, 7 milliards à Abdoulaye Wade’’, indique Samuel Sarr. Revenant sur les véhicules 8×8(Ford Expédition) dont il a la gestion, le conseiller financier de l’ancien chef de l’Etat pense qu’il n’y a pas de quoi fouetter un chat.
‘’Il y avait 37 véhicules 8×8, lorsque Wade quittait le pouvoir. Aujourd’hui, il n’en reste que 17. Certains ont été affectés à des responsables du parti, d’autres ont été vendus sur instructions de Wade, parce qu’ils consommaient beaucoup d’essence.
C’est lui-même qui a signé l’acte de vente. Cela fait 27 ans que je suis avec Abdoulaye Wade, et jamais il m’a pris à défaut’’, jure-t-il.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image