leral.net | S'informer en temps réel

Scandale : Le principal du collège de Diawara, Moussa Ciré BALDE détourne 15838000 FCFA

Moussa Ciré BALDE, un nom qui défraie actuellement la chronique dans la riche commune de Diawara. Principal du collège de la dite ville, Monsieur BALDE ternit de manière scandaleuse et triste le noble métier d'enseignant et de responsable de structure éducative. Ce natif de KOLDA est traqué depuis quelques jours par les parents d'élèves de DIAWARA pour avoir volatilisé une importante somme d'argent, manne financière émanant des frais d'inscription des élèves et autres cotisations scolaires.


Rédigé par leral.net le Mardi 22 Mars 2011 à 08:44 | | 12 commentaire(s)|

Scandale : Le principal du collège de Diawara, Moussa Ciré BALDE détourne 15838000 FCFA
Le pot aux roses a été découvert lors de l'Assemblée Générale des parents d'élèves en présence des représentants de l'association COREDIA. Longtemps décriée, la gestion financière chaotique de Monsieur BALDE s'est révélée récemment par un détournement de 15.838.000 F CFA. Un trou financier immense qui hypothèque complètement l'avenir du collège de DIAWARA. Chose inacceptable et scandaleuse que les parents d'élèves, à moins d'être des irresponsables à leur tour, ne peuvent cautionner.

Hier, à l'issue de leur rencontre, ils avaient décidé un certain nombre de mesures à commencer par le blocage du collège le Mercredi 23/03/20011 afin d'élucider complètement cette escroquerie sans nom. Sentant le roussi et la tournure défavorable des choses, le principal s'adonna à une tentative de manipulation et de corruption du corps professoral visant à ternir l'image des parents d'élèves. Hier matin, certains professeurs, convaincus par Monsieur BALDE, ont monté la tête à une grande partie des collégiens contre leurs propres parents en les faisant passer pour des assaillants, des matamores... Des propos suffisants pour ériger en bouclier les pauvres élèves contre leurs parents, refusant un quelconque plan de blocage de leur collège. Ils ont déclenché Lundi matin un mouvement d'humeur dans un vacarme indescriptible pour protester contre l'idée du blocus avant d'être ramenés à la raison par leurs parents et tuteurs légaux.

Ces derniers même qui remuent terre et ciel pour leur assurer une bonne scolarité. Reprenant les choses en main, les parents d'élèves ont expliqué clairement leurs positions, rappelant les comportements très peu "musulmans" du principal Monsieur Moussa Ciré BALDE, aidé dans sa sale besogne par Cheikhna Hamala DIAGANA et le professeur de Mathématiques Mamadou SOW. Ces énergumènes ont également retiré des sommes importantes des caisses de l'établissement sans autorisation de signature avec la complicité de leur chef académique.

Face à la gravité des faits, l'inspecteur départemental de Bakel Monsieur SEYDOU BA, le Prefet de Bakel Monsieur Amadou Mactar CISSE, le sous préfet de Moudéry et le commandant de la Gendarmerie de Bakel ont tous rallié la capitale du Goye inférieur pour élucider cette nébuleuse affaire discréditant tout le système éducatif du département de Bakel. Après avoir longuement discuté avec les parents d'élèves et les représentants de l'association COREDIA, premier bailleur de fonds de la commune, ces autorités administratives ont promis de faire toute la lumière sur cette regréttable affaire. Un scandale qui tient en haleine Diawara et ses villages environnants. En attendant, les parents d'élèves de la dite commune ont pris la décision de porter cette affaire devant la presse locale et nationale. Les représentants de plusieurs groupes de presse sont attendus dans la matinée du Mercredi 23/03/2011 à DIAWARA. Notez que ce collège existe grâce au soutien de l'association COREDIA, qui n'a ménagée aucun effort pour soulager les jeunes collégiens et leurs parents. Avant, les Diawarankos allaient suivre leur scolarité au Lycée Waoundé N'diaye, supportant plusieurs contraintes sociales et économiques. Depuis des lustres, l'Etat ne fait absolument rien dans cette commune et les populations ne doivent compter que sur leurs propres moyens.



1.Posté par baye cheikh le 22/03/2011 10:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ILS NE SONT MEME PAS À MESURE DE COMMANDER DES VEHICULES NEUFS POUR LA POLICE TOUJOURS DES "DEUXIEMES MAINS" ----AVONS ....VENANT, VOITURES POLICES ...VENANT ET POURQUOI PAS LES MODOU MODOU NE PEUVENT PAS AMENER DES VOITURES VENANT

2.Posté par Kheus le 22/03/2011 11:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Celà est de tradition dans le département de Bakel. L'avant dernière année c'était le lycée Waoundé Ndiaye, cette année c'est Diawara. Aussi, le lycée de Bakel, ayant fixé les frais d'inscription de cette année à 6.000 F est encore retourné pour demander 3.000 F par élève pour des blouses. Tous les élèves ont été exclus pour celà et tous ont finbalement cotisé malgré la situation économique dificile. On est à moins de 3 mois des vacances, toujours pas de blouses. Où est passé cet argent? Autorités, aidez nous pourque lumière soit faite sur l'utilisation de cet argent aux mieux des intérêts de l'école. Certaines autorités académiques n'aiment pas la localités, elles viennent pour s'enrichir sur le dos des honnêtes gens et cela doit cesser.

3.Posté par Boy Bakel le 22/03/2011 12:36 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Salut Keuch,
Tu as bien fait de souligner ce qui prévaut également dans le lycée Waoundé de Bakel. De mon temps, mi 90 à 2000, nous n'avions aucune visibilité sur cet argent. C'est scandaleux quant nos principaux, les proviseurs se mettent également à détourner nos maigres sous déjà que l'Etat ne fait rien pour nous. Je pense que ces gens doivent être punis.
Le département de Bakel ne doit pas être le lieu de leur enrichissement illégal au détriment de l'avenir de nos structures scolaires. C'est ecoeurant.

www.bakelinfo.com

4.Posté par CISKO le 22/03/2011 12:56 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Vous avez parfaitement raison c'est une localité que nouveau affecté se plaint et crit sur tout les toits mais au bout d'une annéé n'a plus envie de partir;KHEUCH ce que tu a dit est vrai moi j'ai donné 15000 FRS pour mes gosses mais tjrs pas de blouses, c'est vraiment dommage.

5.Posté par nekh le 22/03/2011 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

c'est une affaire trés grave pour le département de bakel car certains fonctionnaires pensent que dans le département c'est pour s'enrichir leur poche mais pas pour le bien être des populations pour cela le collège de diawara est dans une situation critique je pense que les années précedent juska nos jours nous pouvons aussi souligner le lycée waoundé ndiaye de bakel qui regorge toujours des problemes économique ,manque d'épuipement ainsi que bcp de chose pour moi j'appui trés courageusement le commentaire de KHEUCH qui a crassé pour sa population jeunes du département soient conscient luttons pour les mauvais actes qui entourent sur l'éducation

6.Posté par Baggaridim le 22/03/2011 18:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Il faut auditer tous les etablissements publiques. Le systeme de gestion de ces principaux releve de la délinquance. Des sous immenses sont englouties dans des manifestations inutiles dans les etablissements publiques dans le seul but de pomper les sous.

Malheureusement pour le cas de nombreux principaux, ils s'erigent en dictateurs dans les contrées lointaines, en terrorisant les enseignants, ou mieux passant tout le temps a opposer les uns aux autres. Certains meme n'hesitant pas corrompre ses superieures dans le seul but de piller les resources de leurs etablissement.
Le probleme aussi c'est k la plus des etablissements sont géres par des chefs qui sont à deux doigts de la retraite, ils n' ont pas de projets viables pour leurécoles, ils cherchent tout simplement à assurer la finition de la construction de leurs maisons.
L etat doit revoir tout le systeme et les inspecteurs d'etat pour auditer les écoles au moins deux fois par an. ça c'est le minimum qu' on peut faire.
Les parents de Diawara doivent donner un exemple à tous les parents d' éléves des autres régions afin de servir de contre pouvoir et d'un corps de contrôle. La situation est tres grave avec ces genres de problemes.
Baggaridim
baggaridim@gmail.com

7.Posté par BAYE MAMA TALIBE CHEIKH le 23/03/2011 07:57 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

La priorite en matiere d'enseignement dans cette partie du Senegal est la construction d'une universite dans la region de tamba.Cette derniere devra polariser les regions de Kolda, Tamba et Kedougou.Je crois fermement que beaucoup de jeunes de ces differentes localites ont echoue pour des raisons de prise en charge une fois arrives a l'UCAD. Les politiques et la societe civile locale doivent en faire une priorite.
Un fonctionnaire ayant servi a Bakel.


8.Posté par Niéffé le 23/03/2011 11:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

tout le monde sait que le systéme est corrmpu!!! moi je sers à Kolda et ici c'est pire que partout ailleurs car les principaux font ce qu'ils veulent avec l'argent des parents et avec la complicité des parents aussi. tous les frais liés à la santé, l'assurance, laide sociale entre autres sont détournés au vu et au su de tout le monde? c'est partout pareil et les autorités ne font rien. je peux citer les CEM de sikilo ouest, ce1 et 2 de kolda le LAMB etc ......
arretopns waay

9.Posté par Hedges le 23/03/2011 18:46 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Malheureusement ce n'est pas seulement BAKEL c'est partout dans les zones rurales que ces messieurs font ceux qui veulent. Il est temps que les autorités lancent dans tous les établissements scolaires du pays des inspecteurs de contrôle car ces messieurs ont une part de responsabilité dans les séries de grève et autres pour élucider les 50 pour cent du budget alloués à l'école sénégalaise.

10.Posté par boy ndiaye le 24/03/2011 08:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ils sont tous des voleurs, ces chefs de services. Ils ne font que détourner les fonds destinés au fonctionnement de leurs services. jugez en vous meme: des qu'ils sont nommés, ils commencent à construire, achetent un vehicule et se tapent une nouvelle épouse

11.Posté par HERAKLES le 24/03/2011 14:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

certains propos sont du genre de ceux qui aimeraient etre à la place de ceux qu'on accuse de détournements. Il est facile de crier mais qu'aurions nous fait à leur place? Sommes nous plus justes qu'eux? je suis enseignant dans cette zone depuis 2007 et seul m'interesse le fait de faire mon job correctement et de laisser ceux qui doivent controler les sous le faire; souvent, nous memes ensiegnants sommes pressés d etre chefs d'etablissement parce qu'on ne veut que nocer comme ceux que nous critiquons. aujourdhui, il faut le dire, il n y a que des gens qui veulent avoir des salaires sans efforts. Beaucoup dae mes amis enseignants ne sont dans ce metier que pour le salaire, rien d'autre, ils finassent tout le temps et ne s'interessent qu'aux finances de l'école comme si on devait leur en donner une partie pour eux memes. Pourquoi cela? parce que depuis quelques années, tous les moyens sont bons pour avoir des sous, meme en se pretendant enseignant alors qu'on ne peut meme pas faire une phrase correcte en Français et le pire c'est que beaucoup ne veulent pas apprendre pour corriger leurs lacunes criantes qui contribuent à rendre mèdiocres ou nuls les pauvres enfants des villages. Pour une question de justice et d'équité, je ne peux accepter que l'on exige que le directeur d'école soit puni pour avoir volé un oeuf alors que l'IA, les IDEN, les payeurs des IDEN nous volent sans vergogne depuis si longtemps tous nos nos maigres avoirs durement gagné sous ces latitudes torrides loin des clim et des split. Et ces derniers doivent ils etre plus punis que les ministres et autres qui volent en milliards? 200 milliards d'argent sale decouvert par la CENTIF et 7 ministres concernés mais rien ne bouge, on veut changer la loi pour les laisser en paix. Et le président et sa famille, sont ils moins corropmpus que ce petit directeur d'école? Si le gouvernement etait vertueux, des choses pareilles ne se passeraient pas. c'est vrai que ce directeur a volé des millions mais ne "que celui qui n'a jamais péché lui jette la première pierre". evitons de tomber dans la pauvreté mentale où nous méne le marasme économique du pays. LA QUESTION EST GLOBALE? C EST UNE QUESTION DE GOUVERNANCE REK.wassalam aleykoum. baalenma aq

12.Posté par o koor amy le 24/03/2011 14:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les outils pour une gestion claire sont là, le Conseil de Gestion doit se reunir et décider de toutes les dépenses. Ce Conseil de Gestion comprend des délégués des éleves, des professeurs, des parents, du gestionnaire et du principal. L'argent doit etre mis dans un compte avec double signature pour le décaissement et les parents doivent tout le temps susciter des réunions pour voir qu'est ce qui peut developper l'ecole. Un principal qui garde l'argent sur lui s'expose de facto car ce n'est pas à lui de le faire. Les textes sont clairs et nets et garantissent le bon fonctionnement de tout si les gens sont de bonne foi. Il reste qu'un escroc n'attend toujours que le moment de sévir. Si parents, eleves, professuers connaissent bien les textes qui régissent le CGE, y'aura pas de vol. je conseille à ceux qui reprochent quelque chose à leur principal de bien apprendre d'abord comment fonctionne le conseil de gestion avant de se lancer dans des attaques.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image