leral.net | S'informer en temps réel

Scandale à Mbour : Un homme politique engrosse une déficiente mentale

Marie Guèye* a été victime d’un abus sexuel de la part d’un homme politique assez célèbre à Mbour. Cette déficiente malade, qui a déjà contracté une grossesse, en est à sa cinquième. Elle a été accueillie par Bigué Ndao «Yayou Ndongo yi» qui est aujourd’hui menacée. Cette grossesse défraie la chronique à Mbour. Et depuis quelques jours, les habitants de la Petite Côte cherchent à identifier cet homme politique auteur de cette grossesse. Témoignage.


Rédigé par leral.net le Jeudi 2 Mai 2013 à 14:00 | | 2 commentaire(s)|

Scandale à Mbour : Un homme politique engrosse une déficiente mentale
"Depuis un bon bout de temps, j’ai commencé à assister une déficiente mentale. Je l’ai connue lorsqu’elle en était à sa troisième grossesse. Actuellement, Marie Guèye en est à sa cinquième grossesse. D’habitude, je confiais son bébé à la pouponnière pour la prise en charge. Cette fois-ci, c’est une organisation du nom « Africa photo Africa » qui l’a ramassée alors qu’elle avait des contradictions, l’accouchement était proche. Les gens de cette association l’ont amené à moi, ils ont fait le tour de plusieurs structures qui leur ont notifié qu’il était impossible d’admettre une déficiente mentale. J’ai accepté de la prendre en charge. Jour après jour, j’ai ainsi pu trouver ses parents. Je suis à mesure de dire que sa mère ne jouit pas également de toutes ses facultés. J’ai, par la suite, conduit Marie Guèye chez les siens ; n’empêche, je faisais des va-et-vient pour lui rendre visite. Toutefois, je continuais à faire des démarches pour avoir de l’aide d’un médecin qui m'épaulait jusqu’à ce que Marie ait accouché à l’hôpital de Santhiaba. Le hic est que Marie Guèye ne cessait de prononcer, lors de son accouchement, le nom d’un politicien. Elle chantonnait même ce prénom nuit et jour. Cet homme est connu de tout le monde à Mbour. Marie Guèye raconte que cet homme se gare à ses pieds avec un lot de fruits, des bananes et des pommes, pour l’amener au croisement de Nianing. L’homme la laisse repartir après qu’il a satisfait ses besoins. De plus, le jour où on a ramassé Marie Guèye dans la rue, elle avait attaché sur un de ses pans un bout de papier où il était marqué le numéro du gars et des bonbons. J’ai d’ailleurs appelé sur ce numéro et c’est l’homme qui a été indexé que j’ai eu à l’autre bout du fil. J’ai transmis le numéro à un responsable de la communauté rurale de Malicounda", a confié Mme Ndao. Cette situation risque de mal tourner car, si on en croit notre source, la sécurité de Bigué Ndao serait menacée par cet homme. Il lui reproche d’avoir informé le responsable de Malicounda au lieu de s’adresser à lui. Ensuite, il l'a appelé plus de six fois, pour fixer un rendez-vous à l’hôpital de Grand Mbour, un coin sombre et calme. « Je n’ai pas peur pour ma sécurité, mais je suis pour l’éradication de certaines pratiques contre les couches vulnérables. Je pense qu’il n’est plus d’actualité d’essayer de camoufler ces pratiques. Marie a fugué, elle peut aller retrouver cet homme. Elle en sera de nouveau victime », s'est inquiété Bigué Ndao.



1.Posté par Lamine le 02/05/2013 14:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les politiciens ne sont pas tous des criminels !

2.Posté par SENEGALAIS le 02/05/2013 18:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

DITES SON NOM C'EST BIEN UN RESPONSABLE DE BENNO BOKK YAKAAR

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image