Leral.net | S'informer en temps réel



Scandale à la CPI ! Bensaouda accuse Gbagbo de violences commises au Kenya

Rédigé par ( Les News ) le 22 Février 2013 à 01:12 | Lu 4930 fois

C’était le coup de théâtre hier au deuxième jour du procès de Laurent Gbagbo à la CPI, pendant l’audience de confirmation ou d’infirmation des charges. La procureure de la Cour pénale internationale a ajouté à l’acte d’accusation contre le Président Laurent Gbagbo, des dossiers et images de violences qui se sont déroulées au Kenya.


Scandale à la CPI ! Bensaouda accuse Gbagbo de violences commises au Kenya
Révélation faite publiquement par Me Emmanuel Altit, avocat de Laurent Gbagbo, pour qui c’est la preuve que Fatou Bensouda ne connait pas le dossier d’accusation, et qu’elle n’a pas pris la peine de le lire ou de l’étudier. Dans la salle, un silence assourdissant s’est du coup fait sentir. La gêne était palpable du côté de l’accusation, dont la manipulation et la légèreté venaient d’éclater au grand jour.

La procureure Fatou Bensouda, du haut de sa chaire, était au paroxysme de la gêne. Prise la main dans le sac, elle évitait le regard de tous en jouant des mains et en faisant une moue. Elle aurait voulu si elle avait pu se cacher sous la table, tellement la gêne était perceptible sur son visage.

C’est un Me Altit des grands jours qui a pulvérisé méthodiquement le dossier d’accusation, balayant certaines énormité du revers de la main.

Par exemple, Me Altit s’est offusqué que Fatou Bensouda dise dans l’accusation que la Côte d’Ivoire était en paix jusqu’en 2010, et que le Président Gbagbo avait refusé le verdict des urnes à la présidentielle de 2010. C’est plus tôt Alassane Ouattara qui a toujours refusé le verdict des urnes. Laurent Gbagbo a même exigé le recomptage des voix pour que la vérité éclate, chose que Ouattara a toujours refusé.

Pour lui, la procureure Bensouda, en passant sous silence la rébellion de Guillaume Soro de 2002 et le fait que le pays était coupé en deux même pendant la présidentielle, est la preuve qu’elle ne connait pas son dossier, et que le dossier d’accusation est d’une vacuité flagrante.

A sa suite, Me Agathe Baroan, sa collègue de la Défense, a démontré que les termes « ON GAGNE OU ON GAGNE » ET « C’EST MAÏS », étaient des termes communs employés par tous les ivoiriens. Elle s’est employée à démontrer la sociologie de la Côte d’Ivoire pour faire ressortir la vacuité de l’acte d’accusation.

Par exemple, elle a expliqué que le terme « ON GAGNE OU ON GAGNE » a été créé par la chanteuse Antoinette Hallany, fervente supportrice d’Alassane Ouattara. Laquelle s’employait durant la campagne, de le chanter dans ses chansons avant tous les meetings du RDR, le parti de Ouattara.

Comme on le voit, la défense de Gbagbo s’est employée avec brio hier, à démonter les éléments de l’accusation. "Tout se passe comme si le procureur avait été convaincu dès le début qu’il n’y avait qu’un seul responsable au drame ivoirien", a attaqué d’entrée Me Emmanuel Altit dans déclaration liminaire. Et de poursuivre : "il n’existe aucune base factuelle aux accusations […] Le récit du procureur est biaisé car il dépend des éléments transmis par les autorités ivoiriennes." et qu'"il s'agit d'un procès politique".

Mercredi, la défense a réussi à détruire le dossier du procureur, selon plusieurs analystes dont Stéphanie Maupas, correspondante de FRANCE 24 à La Haye.

Pour la procureure Fatou Bensouda, Laurent Gbagbo a fomenté "un plan pour rester au pouvoir à tout prix à travers des attaques mortelles, planifiées avec soin" contre des supporters de son rival. "Le procureur, qui devra prouver que son dossier est solide, dispose de 614 pièces, qui sont des témoignages mais aussi des documents saisis dans la résidence présidentielle de Laurent Gbagbo après son arrestation le 14 avril 2011", précise Stéphanie Maurepas.

UN NON LIEU

Si la défense parvient à pulvériser et démonter l’accusation comme durant les deux premiers jours, la juge de la CPI n’aura pas d’autre choix que de libérer Laurent Gbagbo en lui faisant bénéficier d’un non-lieu, bien que sur le fond, Me Altit et ses collègues aient déjà fait cette requête.

Le procès se poursuivra aujourd’hui 21 février 2013 à 14h30 min locales.

Rendez-vous donc à la COUR.

Michèle Laffont,

Correspondante aux Pays Bas


1.Posté par Sakhewar le 22/02/2013 02:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Enlevez svp ce torchon des gens de Gbagbo qui font, comme d'habitude, leur propagande en mentant de façon éhontée.Gbagbo ne mérite que son sort actuel qui sera celui de tous ses semblables. Tournons cette page noire de l'Afrique !

2.Posté par kanilai le 22/02/2013 03:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Les gambiens connaissent tres bien cette PETTASSE qui devrait plutot s'atteler a traduire son propre president Yaya Jammeh qui tue les gambiens et qui detruit la vie des SIDAEENS se disant un guerisseur de SIDA. En plus cette Dame est nulle comme une carpe elle n'a JAMAIS gagner un proces a Banjul et fut le ministre de l'INJUSTICE du Tyrant Yaya Jammeh. Elle refuse de prendre les maintes dossiers que les gambiens ont deposer a la CPI. Ce n'est que le debut de l'exposition de sa carence en matiere de justice et sa tricherie en ce qui concerne le dossier Yaya Jammeh le despot de la Gambie..
DIEU ne dort et la nullete de cette Dame fera bientot jour.

3.Posté par Le vrai le 22/02/2013 09:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Tient bien le garçon. Oui on gagne ou on gagne! Dieu te délivrera au jour où tes détracteurs tapis à Abidjan s'y attendront le moins.
Ils perdront la face car ton seigneur les humiliera devant le monde entier.

4.Posté par justin yao le 22/02/2013 15:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

même des analpha-bêtes de la classe de sakhewar se mêlent au débat; éhhhhhhhhhhhh Dieu
pourquoi Dieu a t-il permis la naissance de tant d'idiots sur la terre? Des gens qui ont pour seul motif de vie la haine et la déraison pensent que la terre tourne autour du nombril de leur ethnie ou de leur ventre; yako!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

5.Posté par willy beamen le 22/02/2013 17:06 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la vérité fini toujour par triompher du mensonge, pendant que les vrais assasins se promenent...nous savons tres bien qui a attaqué ce pays parceque avide de pouvoir, svp arretons de faire du suivisme et reflechissons un peu avec nos têtes, soyons egalement honnete ca va faire beaucoup de bien a tous et que justice soie faite.

6.Posté par arcadius le 22/02/2013 17:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

on passe le temps à dire que gbagbo a refusé le verdict des urnes alors qu'il même demandé le recomptage. C'est ça la question de fond en CI. Qui a gagné les elections? Pourquoi ouattara et ses français ont ils fuit le recomptage?

7.Posté par verité le 22/02/2013 17:41 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Svp même s'il y a des coupable autres que gbagbo laissé le temps au temps cer qui est sur gbagbo doit repondre de ses actes car il a sa par de saleté dans cette affaire

8.Posté par koulibaly le 22/02/2013 22:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

LE PRESIDENT GBAGBO a bel et bien gagner les election, le burkinabe de dramane est un guignol de l occident, tous sa c un proces politique, la verite ohhhhh, la veritéohhhhhhh, fatou bensouda honte a toi!!!!! honte a toi fatou bensouda! toi meme tu sais , va chercher soro et compagnie, a commencer par dramane, c lui qui a apporter la violence, c lui l assassin, le diable, le menteur, manipulateur, l ursupateur, il est faux ds tout. sa ta gagner pk tu refuse le recomptage et pk la france bombarde un peuple pour toi,

9.Posté par raoul72 le 25/02/2013 14:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis du parti de Dieu,et je voudrais signifier à Bensouda que la vérité appartient au tout puissant. Quelle regarde un peu le monde qu'il y à la Haye. Attention aux actes que nous posons ici sur terre;on va les payer ici d'abord et ensuite souffrir dans notre âme et notre esprit dans le monde spirituel. Si Gbagbo est coupable , qu'il paye pour cela,mais,mais,mais,mais!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! si c'est le contraire Dieu frappera ses accusateurs jusqu'à dix générations après leur mort.DIEU NOUS PROTÈGE.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site