leral.net | S'informer en temps réel

Scandale au ministère de l’Intérieur: La Centif démasque la mafia des urnes

L’affaire du marché des urnes et des cadenas de l’élection présidentielle de 2007 n’a pas fini de livrer tous ses secrets. Le journal EnQuête dans sa livraison de ce jour, est revenu sur ce scandale avec de grosses révélations qui ont finies d’enfoncer le ministre de l’Intérieur de l’époque Me Ousmane Ngom.


Rédigé par leral.net le Mardi 19 Février 2013 à 12:30 | | 0 commentaire(s)|

Scandale au ministère de l’Intérieur: La Centif démasque la mafia des urnes
Selon le journal, le rapport de cet organisme d’investigation financières indique clairement qu’"au vu des quantités importées, les fournisseurs (Ndlr, Kafrosint) a reçu un payement supérieur au montant réel de sa créance sur le ministère de l’Intérieur", piloté à l’époque par Me Ousmane Ngom.

Le Trésor partie prenante de cette affaire, comme dans toutes commandes publiques, a versé à Nikel Print, la société intermédiaire qui a fait les commandes à Kafrosint, quatre chèques entre la date du 14 juin 2007 et 03 août 2007, la somme de 1,08 milliard. Le document ajoute que le fournisseur aurait dû être payé sur la base de 18 250 urnes pour 47 000 francs Cfa l’unité, soit 857 millions de francs Cfa au lieu de 1, 08 milliard de francs Cfa. La conclusion est sans appel, "le payement indu est de 223 250 000 francs Cfa".

L’autre nébuleuse dans ce dossier, selon EnQuête, c’est la présence de la Compagnie d’équipement de services et de produits (CESP) établie à l’avenue Cheikh Ahmadou Bamba face à la place de l’Obélisque. Cette société a été payée en une seule fois, le 27 avril 2007, par virement de la BCEAO sur ordre du payeur général du Trésor pour un montant de 705 millions de francs Cfa, correspondant à la commande toujours auprès de Kafrosint de 15 000 urnes à livrer à l’Etat du Sénégal. La Centif a pu entrer en possession de la facture pro-forma N°2006/1002 du 03 novembre 2006 adressée justement à la CESP par Kafrosint. Mais là où est le bât blesse concernant cette commande précise, c’est que CESP n’a importé que 6 741 urnes et leurs cadenas d’une valeur de 156 741 Euros, soit 102 815 998 de francs Cfa au total. (…)

Au total, la Centif indique que dans ce marché, la surfacturation a permis au concessionnaire du marché de réaliser une marge bénéficiaire brute de 122,56%, lui permettant de rétrocéder, sans motif apparent, des sommes représentant 20,9% du marché à Mamadou Omar Sy. Ce dernier indique le rapport de la Centif "n’a été nommé suivant un acte notarié du 10 septembre 2006 co-gérant de Nikel Print que pour une durée très courte". Or, pendant ce laps de temps Mouhamadou Oumar Sy a reçu dans son compte personnel N°00390…... ouvert dans les livres de la BHS, la somme de 226 millions de francs Cfa en deux remise de chèques tirés du compte de Nikel Print.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image