leral.net | S'informer en temps réel

Scandale de la drogue dans la police : L’Ong Jamra avait tiré sur la sonnette d’alarme depuis 2009, selon Mame Mactar Guèye

S’il y a des gens que le scandale qui secoue la police ne surprend guère, c’est bien l’Ong Jamra. Mame Mactar Guèye déclare qu’ils ont pointé du doigt les hauts gradés de l’administration policière et pénitentiaire dans le trafic de drogue dès 2009. Mais, il n'en sont pas moins indignés par cette affaire qui n'honore pas la Sénégal


Rédigé par leral.net le Jeudi 18 Juillet 2013 à 12:03 | | 4 commentaire(s)|

Scandale de la drogue dans la police : L’Ong Jamra avait tiré sur la sonnette d’alarme depuis 2009, selon Mame Mactar Guèye
« Nous avions interpellé à l’époque le pouvoir public concernant le gros narcotrafiquant John Oby qui a écopé de sept ans de prison fermes conformément aux dispositions de la loi Latif Guèye. Nous avions sorti un communiqué pour dénoncer la vie de pacha que ce narcotrafiquant nigérian menait à la maison d’arrêt et de correction de Liberté 6. Il continuait à utiliser ses téléphones portables et à contrôler ses réseaux de trafiquants à l’extérieur. Il avait carrelé sa cellule, mis des rideaux et du matériel audiovisuel. Il menait une vie de pacha au vu et su de tous y compris du régisseur de la prison », a rappelé Mame Mactar Guèye. Pour lui, « ce scandale n’est qu’une continuité des deals entre les narcotrafiquants nigérians et nos hautes autorités ». Le président de l’Ong Jamra considère, d’après Le Quotidien, qu’on doit apporter des réponses sur le contenu du rapport. « J’entends parler de sommation interpellative qu’on voudrait servir à Bocar Sakho. Qu’on laisse Bocar Sakho tranquille, ce n’est pas lui qui a écrit ce rapport, il n’a fait qu’exploiter les déclarations d’un haut gradé de la police, ancien patron de l’Ocrtis. Mais, ce qui lui fait le plus mal dans toute cette histoire ce sont les révélations du commissaire Keïta qui parle de simulacre de cérémonies d’incinération de drogue puisque les boulettes incinérées publiquement n’étaient pas en réalité de la drogue. Aussi, les membres de l'Ong Jamra ont-ils le sentiment amer d’avoir été utilisés comme du faire valoir pour ces cérémonies d’incinération ».

Teloodia Diatta



1.Posté par Fékké le 18/07/2013 12:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mas mactar c'est en convoquant Sakho qu'on pourra mettre la main sur le commissaire Keita car c'est pas si facile d'interpeller un commissaire car y'a une procédure pas comme les autres soyez prudent

2.Posté par Malabar le 18/07/2013 12:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est Jamra qui va être content,la drogue c'est leur fonds de commerce ,c'est ce qui leur permets d'exister,d'être sous les feux de la rampe.On prends de petits fumeurs de joints,la drogue des pauvres qu'on jette en pâture à la vindict populaire sous les applaudissements,pendant ce temps les gros poissons qui sont dans le high level, organisent des simulâtres d'incinération de drogues avec les personnalités de Jamra aux premiers loges et Monsieur vient nous dire qu'il avait tirer sur la sonnette d'alarme depuis 2009,le ridicule ne tue pas.

3.Posté par Biloji le 19/07/2013 02:07 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

PAS D'ACCORD "MALABAR" (Post N°2). Je crois que tu n'as pas bien lu. Mame Mactar dit clairement que Jamra avait, depuis 2009, tiré sur la sonnette d'alarme relativement aux agissements des réseaux de narcotrafiquants nigérians, grands corrupteurs de responsables de l'administration pénitentiaire, et de la police. Il a donné l'exemple de ce grand dealer nigérian qui, bien qu'étant condamné et emprisonné pour trafic de drogue, vivait comme un prince au Camp pénal de Liberté 6, au vu et au su de tous, y compris du régisseur. Je me souvient bien, Jamra était montée en première ligne, en 2009 pour dénoncer cela. Aujourd'hui l'histoire leur donne raison, parce que les narcos' nigérians viennent de réussir un sacré coup : frapper au cœur de notre système de sécurité, par des actes de corruption de hautes sommité de la police d’État.
Ne soyons pas méchants ni jaloux. Ayons l’honnêteté de féliciter Jamra, ne serait-ce que pour avoir pousser le Procureur à s'auto-saisir de ce ténébreux dossier !

4.Posté par diop le 19/07/2013 09:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

je suis désolé ce commissaire n est pas crédible, il passe la nuit sur des cartons.il ment sur toute la ligne. Attendons la fin des enquêtes; il est le plus farfelus des policiers du senegal;il est jaloux seulement d g p n est intègre.il doit être radié du corps pour servir d exemple.il a fauté. Les chefs de la police se font bcp civilités...la faute a code qui l a réhabilité. Merci un subordonné .A quelques mois de sa retraite .mars prochain.

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image





Hebergeur d'image