leral.net | S'informer en temps réel

Scandale du Consul général du Sénégal à Marseille : Une affaire, des zones d'ombres !

La nouvelle s'est répandue, hier, comme une traînée de poudre : le Consul général Tamsir Faye a été limogé. Mais, ce dernier, joint au téléphone a déclaré n'être pas encore au courant de son rappel à Dakar et explique qu'il est en train de se concerter avec ses avocats. EnQuête, dans sa livraison du jour, a soulevé des zones d'ombre dans cette affaire même si le procureur de Marseille a enfoncé le sieur Faye.


Rédigé par leral.net le Vendredi 24 Juillet 2015 à 09:43 | | 21 commentaire(s)|

Après les dénégations de l'accusé et les bizarreries qu'il a notées au cours de son interpellation, nos confrères de la Provence renseignent que c'est parce qu'il est protégé par une immunité diplomatique que le Consul du Sénégal à Marseille a évité la garde à vue et a pu dormir à son domicile, suite à son arrestation, mardi 21 juillet, par une patrouille de la Brigade anti-criminalité (Bac). "Il va être entendu, nous allons faire remonter l'affaire au ministère de la Justice qui s'occupera de demander l'autorisation au Sénégal de pouvoir le juger", a dit le procureur de la République à Marseille, Brice Robin. EnQuête indique que l'affaire s'est compliquée avec les témoignages que plusieurs riverains de la rue Paradis (8e arrondissement) ont confiés aux policiers. Ces derniers ont laissé entendre que leur voisin Tamsir Faye perturbait bien souvent leur sommeil, en pleine nuit, ivre et criant à tue-tête. C'est une vieille dame qui aurait vendu la mèche aux policiers en les appelant pour dénoncer son voisin, le mardi 21 juillet, vers 20h30. La dame déclare aux policiers que Tamsir Faye frottait son sexe sur... un compteur de France Telecom. C'est fort de ces éléments qu'une patrouille de la Bac est venue arrêter le diplomate.

Ce qui chiffonne EnQuête, c'est que, même si Tamsir Faye n'a pas bonne presse dans son quartier (bourgeois), même si donc on ne peut jurer de rien dans cette affaire, il faut quand même remarquer que ça roule à sens unique dans cette affaire. Et nos confrères de s'interroger : Pourquoi n'a-t-il pas été entendu sur procès-verbal avant même que son statut de diplomate ne soit connu, si tant est qu'il a insulté et menacé de mort les policiers ? Chose grave quand même. Et pourquoi n'a-t-il pas subi le test pour évaluer son niveau de consommation d'alcool ? Il a bu, il buvait régulièrement, pourquoi ne pas le prouver par un alcootest ? Et puis, quelle crédibilité donner aux accusations d'une voisine, d'un certain âge de surcroît, partageant son quartier avec un noir, fût-il Consul général ? Pourquoi se masturbe-t-il en pleine rue alors que son épouse est à... 100 mètres des lieux ? Enfin, pourquoi les journalistes français ne donnent-ils pas la parole à la personne incriminée, se contentant de la version servie par la police ? Autant de questions, selon le journal, qui doivent faire réfléchir.






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image