leral.net | S'informer en temps réel

Scandale fiscal à l’Assemblée nationale : Le Forum civil réclame la démission de Moustapha Niasse


Rédigé par leral.net le Vendredi 27 Mai 2016 à 10:51 | | 8 commentaire(s)|

le non-reversement des impôts des députés aux services fiscaux a soulevé l’ire de l’opinion, en particulier celle des organisations de la société civile et de rares acteurs politiques. Toutefois, plusieurs députés se sont insurgés contre le « lynchage » qu’ils subissent depuis que l'inspecteur des impôts, secrétaire général du parti « Pastef », Ousmane Sonko, a révélé le pot aux roses. Dans les faits, sur leurs bulletins de salaire, une somme est défalquée au titre de paiement des impôts. Moins de 60 000 FCfa par mois, pour les députés non membres du bureau de l’institution, sur un traitement qui fait un peu plus de 1,3 millions FCfa.

En début de semaine, rappelle EnQuête, l’Assemblée nationale a réagi pour réfuter les accusations portées contre elle en soulignant qu’à l’avènement de la 12e législature, le 30 juillet 2012, elle restait à devoir, dans ses écritures, au titre dudit prélèvement, un montant de 120 809 722 FCfa. Mais cette sortie, loin de clore le débat, a plutôt ravivé la polémique. Et pour le Forum civil, le président de l’Assemblée nationale doit tout simplement rendre le tablier.

« Le président et le questeur doivent démissionner. Les députés ne sont pas fautifs. Il appartient à l’administration de l’Assemblée nationale de reverser au trésor public les sommes défalquées. Pour l’honneur des députés et de de l’institution parlementaire, ils doivent rendre leur tablier, déjà que le travail pour lequel ils ont été élus est mal fait ou ne l’est pas du tout », a déclaré, hier, Birahim Seck sur les ondes de la Rfm.

Thierno Malick Ndiaye
(Stagiaire)







Hebergeur d'image



Hebergeur d'image