leral.net | S'informer en temps réel

Scandale sanitaire et écologique à Dakar : Du sang contaminé jeté dans une décharge sauvage

Un scandale sanitaire et écologique sans précédent se déroule sous nos yeux, à Dakar, en pleine capitale sénégalaise, dans l’enceinte même de l’aéroport Léopold Sédar Senghor de Dakar où passent de nombreux écoliers et talibés qui traversent le mur de Ouakam pour aller soit à Mermoz ou à Liberté 6 Extension.


Rédigé par leral.net le Lundi 27 Juin 2016 à 10:13 | | 10 commentaire(s)|

Cette décharge « sauvage » qui se trouve au secteur des mécaniciens, dans l’enceinte de l’aéroport Léopold Sédar Senghor, reste un véritable casse-tête pour la municipalité de Mermoz–Sacré Cœur et un danger pour l’environnement et pour la santé humaine et animale.





Des maisons d’habitation à quelques encablures de la piste de l’aéroport de Dakar, des mécaniciens…, c’est au beau milieu d’un tel décor que se situe une décharge sauvage où se mélangent, herbes, débris d’ordures de toutes sortes, huiles usagées, excréments humains et des… milliers de matériels médicaux usagés et contaminés étalés sur des centaines de mètres.

En effet, lors d’un reportage effectué sur le mur de l’aéroport Léopold Sédar Senghor en partenariat avec Leral.net, notre reporter est tombé des nues en découvrant des milliers de tubes usagés et infectieux, des gants, des seringues, des pansements souillés de sang contaminé.

Autant de facteurs transmetteurs de maladies infectieuses qui peuvent être fatales, jetés par terre dans une décharge sauvage où s’amusent dans une inconscience totale les enfants. Les tubes sont vidés de leur sang et jetés à la portée des enfants qui s'amusent avec.

Les écoliers, les talibés et les adultes ne mesurent certainement pas les dangers qu’ils encourent en s’aventurant et en jouant dans cette décharge non contrôlée. Les bouteilles cassés, les vieilles pointes enrobées de rouille, les bouts de fers jetés ici et là sont des risques de maladies en cas de contact avec le sang.

Les matériels de soins usagés issus des activités de diagnostic, de suivi et de traitement préventif, curatif ou palliatif, dans les domaines de la médecine humaine et vétérinaire présentent divers risques (infectieux, chimique et toxique, radioactif, mécanique) parfaitement encadrés par le code de la santé publique sénégalaise.

La situation de cette décharge non contrôlée semble laisser indifférents bon nombre de riverains impuissants. Ce qui s’y passe relève de la responsabilité de tous, y compris des autorités municipales.

Il urge pour les pouvoirs publics de mettre fin dans les meilleurs délais à cette décharge publique et de retrouver le laboratoire responsable de ce crime contre la nature.

Lamine Ndaw






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image