leral.net | S'informer en temps réel

Scandale sexuel a Jaaxay II: Il veut violer la fille pour se protéger du froid

Une rocambolesque histoire d’abus sexuels alimente les discussions et autres commérages dans le lointain quartier Niacoulrab de la commune de Jaaxay. Un réparateur de téléphone portable a voulu se mettre au chaud contre le froid en jetant son dévolu sur une fille.


Rédigé par leral.net le Vendredi 9 Janvier 2015 à 09:09 | | 4 commentaire(s)|

Scandale sexuel a Jaaxay II: Il veut violer la fille pour se protéger du froid
Les rigueurs du froid de canard sévissant dans le pays, notamment, dans la banlieue dakaroise, ont valu la prison à S. M. M. Mb. Dièye. Le réparateur de téléphones portables a été déféré au parquet par le poste de police de la commune de Jaaxay pour tentative de viol contre une fille du nom de Rokhaya D. Il affirme justifier son geste par un souci de se protéger des affres du froid glacial.

L’histoire remonte à la nuit du mardi 30 décembre dernier aux environs de 21h au quartier Niacoulrab. La fille Rokhaya D, âgée de 20 ans, est envoyée à la boutique du coin pour acheter du charbon et des condiments. Mais, du fait du froid, elle prend le soin de se couvrir le corps et se dirige vers la cantine. Dépassant des jeunes du quartier, elle les salue, entre dans la boutique, fait ses achats et prend la direction de leur domicile. S. M. M. Mb. Dièye – apercevant Rokhaya seule dans la rue – prend en filature la demoiselle et marche sur la pointe des pieds derrière celle-ci. Mais, évitant d’être démasqué, le réparateur de téléphones portables use de stratagème, devance la petite, se retire dans un endroit sombre et guette le passage de la fille. Laquelle ne se doutant de rien, se hâte à regagner leur maison et se protège davantage de l’air frais ambiant, tout en se recroquevillant sur elle-même.

Mais, à hauteur d’un coin obscur, le réparateur de téléphones portables sort du bois et interpelle la fille qui fait la sourde oreille et se précipite pour quitter le coin. Le jeune garçon emboite le pas à la demoiselle, se jette comme un forcené sur elle et l’envoie au sol. Il s’emploie à déshabiller la petite et tente d’abuser d’elle. Aussi, il roule de gros yeux menaçants et s’agrippe de toutes forces à la braguette du pantalon de la fille. Cette dernière se rebiffe et se débat avec violence pour se défaire de l’étreinte du détraqué sexuel. Elle engage l’épreuve de force avec le maniaque et se démène comme un beau diable pris dans un sordide traquenard, pour faire échec à la tentative de viol. Sans succès.

Sentant ses forces l’abandonner, elle éclate en sanglot et crie au secours à se rompre les cordes vocales. C’était à quelques encablures de la grande mosquée de la zone. Alertés, des jeunes du quartier accourent, aperçoivent dans l’obscurité la scène et volent à la rescousse de leur voisine. Le présumé violeur se relève, relâche la fille et détale comme un lapin. Les voisins engagent la course-poursuite, rattrapent le lubrique et le conduisent dans les locaux du poste de police de la commune de Jaaxay.

Le mis en cause a reconnu sans tergiversations les charges retenues contre lui et explique son comportement par sa subite rupture avec sa petite amie et surtout par les rigueurs du froid de canard sévissant. «J’ai été plaqué par ma petite amie avec qui j’étais tout le temps ensemble. Quand j’ai aperçu la fille revenant de la boutique et marchant toute seule dans la rue sombre, j’ai aussitôt pensé pouvoir entretenir des rapports sexuels avec elle aux fins de me protéger ou me prémunir contre les rigueurs du froid glacial sévissant dans le coin. Je l’ai alors pistée pendant quelques instants avant de me jeter sur elle pour abuser d’elle. Mais, je me suis heurté à une farouche résistance de la demoiselle », a déclaré le présumé violeur, selon nos sources très au fait du dossier d’enquête préliminaire.

Grand-Place






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image