leral.net | S'informer en temps réel

Scrutin présidentiel en Guinée : Des cas de fraude massive recensés dans plusieurs sous-préfectures


Rédigé par leral.net le Dimanche 11 Octobre 2015 à 19:40 | | 0 commentaire(s)|

L’Union des Forces Démocratiques de Guinée, de l’Opposant Cellou Dalein Diallo a dénoncé cet-après midi, de graves irrégularités et des bourrages d’urnes dans plusieurs préfectures de la Haute Guinée.

‘’On constate une mascarade électorale en cours et une impréparation manifeste de la CENI à organiser une élection libre et transparente sur toute l’étendue du territoire nationale. Ce simulacre d’élection donne lieu à de graves irrégularités et à des fraudes massives constatées sur le terrain », a déclaré Nadia Nahman, 2ème porte-parole de Cellou Dalein Diallo, au cours d’une conférence de presse.

Il y a une technique, dit-elle, développée par les administrateurs locaux aux mains du RPG (parti au pouvoir) qui consiste à chasser les délégués chargés de la surveillance électorale issus de l’Opposition et de les remplacer unilatéralement par des individus qui signeront au nom de l’opposition.

A Kérouané en Haute-Guinée, explique Nadia Nahman, dans les sous-préfectures de Banankoro, Sibir-Baro, Soromaya, tous les délégués et assesseurs de l’UFDG ont été chassés des bureaux de vote pour être remplacés par des personnes désignées par le RPG. A Banankoro, il y a des milices qui contrôlent le vote et qui s’adonnent à une campagne d’intimidation et d’arrestation des délégués de l’opposition, a-t-elle soutenu.

A Siguiri, des délégués de l’UFDG qui avaient repéré des bureaux de vote fictifs ont été arrêtés et déposés à la gendarmerie, leurs téléphones confisqués, a ajouté la porte-parole de Cellou Dalein Diallo.

A Kankan, dans la sous-préfecture de Missamana, tous les délégués de l’UFDG aux bureaux de vote de toute la sous-préfecture ont été chassés dans la nuit de samedi à dimanche par des troupes de jeunes du RPG, a laissé entendre la conférencière.




A Mandiana, toujours en Haute Guinée, dans la sous-préfecture de Balandougouba, au BV 002, le député Yaya Traoré du RPG a récupéré tous les bulletins de vote pour les cocher lui-même, a-t-elle soutenu, rajoutant que dans le BV 003, les urnes sont déjà remplies. Dans la sous-préfecture de Saladou, les bulletins ont été remis aux maires de la commune, pour voter à la place de tous les citoyens, a-t-elle déclaré.

A Kouroussa, dans plusieurs sous-préfectures, telles que Koumana, Dura, Douako, les délégués de l’UFDG et du PEDN sont remplacés et chassés. Une personne a été retrouvée à SibiriTombony en train de voter avec plusieurs cartes. Voulant dénoncer cela, le délégué de l’UFDG a été pris en otage, selon Nadia Nahman.

Autres irrégularités dénoncée par l’UFDG, c’est le bourrage des urnes. Ces irrégularités ont été constatées dans la sous-préfecture de BANIAN, à Faranah. Les délégués de l’UFDG ayant voulu prendre des images de ces bourrages, ont été arrêtés sur ordre du préfet par la gendarmerie, renseigne Nadia Nahman.

Parlant de l’absence de matériels de vote, elle a expliqué qu’à Dinguiraye, jusqu’à 9h45, les bureaux de vote de la commune n’étaient pas ouverts. Ils étaient complètement dépourvus de matériels de vote. A Mali Yembérin également on note une absence d’enveloppes sécurisées dans toutes les sous-préfectures. A Boké, dans les sous-préfectures de Sansalé et de Kanfarandé, aucun matériel n’a été déployé dans les bureaux de vote de ces sous-préfectures, a-t-elle soutenu.

« Dans la commune de Ratoma, on a constaté un nombre de bulletins inférieur au nombre d’électeurs inscrits. Dans le bureau4 de Hamdallaye, il n’y avait seulement 205 bulletins pour 405 inscrits. A Simbaya, sur 20.000 inscrits, il n’y avait pas de listes d’émargement pour 51 bureaux de vote. A Dar Esalam, jusqu’à 9h 45, aucun bureau de vote n’avait encore ouvert », a relevé Nadia Nahman.

Faisant allusion aux guinéens de l’étranger, la porte-parole du candidat Cellou Daein Diallo, a indiqué qu’en Angola, les ressortissants guinéens ne pourront pas voter, tout simplement parce que les cartes électeurs sont restées à Conakry. En Guinée Bissau également les guinéens ne pourront pas voter, a-t-elle soutenu, parce que ceux qui détiennent leur carte sont absent sur les listes électorales.

Africaguinée.com






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image