leral.net | S'informer en temps réel

Sécurité du 15ème Sommet de la Francophonie : Les Services secrets français quadrillent Dakar

La Sécurité est une superpriorité pour ce 15ème Sommet Francophonie. A côté des forces de sécurité sénégalaises qui sont sur la brèche, les services secrets français ont fini de quadriller Dakar.


Rédigé par leral.net le Jeudi 20 Novembre 2014 à 11:42 | | 3 commentaire(s)|

Sécurité du 15ème Sommet de la Francophonie : Les Services secrets français quadrillent Dakar
Un avis frais est donné aux malintentionnés qui tenteront de saboter l'organisation du 15ème Sommet de la Francophonie prévu les 29 et 30 novembre à Dakar. Les forces de sécurité sénégalaises sont déjà sur le terrain pour parer à toutes les éventualités. Dotés de suffisamment de matériel pour mailler Dakar, les forces sénégalaises sont appuyées dans leur tâche par les services secrets français. En effet, pour jouer pleinement leur rôle dans la sécurisation du sommet, les éléments des renseignements français n'ont pas débarqué en bureaucrates. Ils sont à Dakar, dans les coins et recoins, et s'intéressent aux moindres actes des personnes qu'ils suspectent de projet malveillant. Plus ! Pour les éléments de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) de la France, ils sont de toutes les nationalités et parlent plusieurs langues.

Ce sont en fait des spécialistes de l'infiltration qui fréquentent tous les lieux et fourrent leur nez partout où besoin se fait sentir. En France, le DGSE est un service de l'Etat placé sous l'autorité du pouvoir exécutif et qui opère dans un cadre juridique et déontologique très strict. Ses activités, définies par l'autorité politique, ont pour objectif exclusif la protection des intérêts français. Leur réalisation concourt notamment à la protection des citoyens français partout dans le monde. Pour cette mission spéciale, elle œuvre en partenariat étroit avec l'ensemble des services de sécurité nationaux.

En direction du 15ème Sommet de la Francophonie, qui s'ouvre à Dakar dans quelques jours, l'Etat a pris les dispositions idoines pour sécuriser les participants. Des mesures appropriées ont été mises en place en amont et aval pour éviter tout couac durant le sommet. Si la sécurité en est venue à devenir une priorité pour le sommet de Dakar, c'est à cause de l'activisme de plus en plus noté d'organisations terroristes en Afrique de l'Ouest.

La Tribune






Hebergeur d'image