leral.net | S'informer en temps réel

Sédhiou : Recrudescence des cas de viol dans le département

Pas moins de cinq cas de viols ont été enregistrés ce mois-ci dans le département de Sédhiou.Le dernier en date, qui a eu lieu au village de Sibicouroto, continue d’alimenter les causeries à travers la ville. Ces différents cas ont vu leurs auteurs, qui sont tous des jeunes, mis hors d’état de nuire.


Rédigé par leral.net le Lundi 21 Novembre 2011 à 04:04 | | 0 commentaire(s)|

Sédhiou : Recrudescence des cas de viol dans le département
- S’il y a un sujet qui passionne ces jours-ci à Sédhiou, c’est bien celui du cas de viol de Sibicouroto, dans l’ouest du département de Sédhiou. Les faits remontent au 15 novembre dernier. Ce jour-là, Ousmane Djité, qui soupçonnait la petite A.C. de venir fréquemment voler des feuilles d’oseille et des pastèques dans son champ, se met à l’affût et guette l’arrivée de la petite, en compagnie de son neveu C. Nd., âgé de 17 ans. Selon le mis en cause, c’est lorsque la fillette, âgée de 10 ans et élève en classe de Cp, est venue commettre son forfait qu’il s’est lancé à sa poursuite et l’a immobilisée par terre. Son neveu, qui est son complice dans cette affaire, a expliqué à son tour, qu’Ousmane, âgé de 27 ans, l’a forcée à maintenir écarté les jambes de la petite afin qu’il puisse lui administrer la punition de sa vie. Et ainsi à la place du bâton, c’est son sexe qu’Ousmane Djité a utilisé pour pénétrer la fillette dont les hurlements ont été étouffés par le morceau de pagne que le petit C. Nd. lui a appliqué sur la bouche.
Une visite médicale subie par la petite A.C. a permis de constater une perte de l’hymen suite à une pénétration forcée qui a laissé des séquelles occasionnant une incapacité de 25 jours. Arrêtés, ils ont été transférés à la brigade de gendarmerie de Sédhiou par les hommes du commandant Sall, où, après une garde à vue de 48 heures, ils ont été déférés au parquet de Kolda pour qu’ils méditent sur leurs actes, en compagnie de Lamine Konté.

Lamine Konté, qui lui aussi est âgé de 27 ans, a été arrêté pour viol suivi de grossesse sur la mineure I. C., élève en classe de 5ème au Cem d’Oudoucar, dans l’Est de Sédhiou. La grossesse, qui remonte à environ quatre mois, a été reconnue par l’accusé. Des manœuvres avaient été entreprises pour régler le problème à l’amiable, jusqu’à ce que l’information tombe entre les mains de la gendarmerie par suite d’une plainte.

Au quartier Kabeum de Sédhiou, c’est une affaire de séquestration qui défraie la chronique. Ablaye Sangaré dit ‘Papis’, qui est âgé de 25 ans, est soupçonné d’avoir séquestré la petite B.D. lors de la fête de Tabaski et d’avoir tenté d’abuser d’elle. Il est déjà pensionnaire de la citadelle du silence à Kolda, où il doit comparaître devant le juge, le 24 courant.

Au début du mois, le jeune Ibrahima Baldé, âgé de 25 ans, a été arrêté dans le quartier de Montagne rouge à Sédhiou, pour une série de cas de viol. La particularité de ce dernier, c’est qu’il ne s’en prenait qu’à des dames en âge avancé et qui vivaient seules. Il les surprenait nuitamment ou tôt le matin et les assommait avant d’abuser d’elles. Sa dernière victime qu’il avait réussi à blesser lui a opposé une résistance farouche jusqu’à ce que ses voisins, alertés par ses cris, lui viennent en aide et maîtrisent l’agresseur violeur. Il croupit aussi à la Maison d’arrêt et de correction de Kolda en attendant d’être édifié sur son sort.


xibar.net






Hebergeur d'image