leral.net | S'informer en temps réel

Selon une étude : La Justice sénégalaise est mal perçue par les citoyens

La justice sénégalaise est mal vue par les populations, selon une étude sur la perception du fonctionnement de la justice par les populations, commanditée par le Réseau africain pour le développement intégré (RADI). «Plus de 90% de la population interrogée lors de l’étude estiment que la justice est caractérisée par la corruption, le manque d’indépendance et le favoritisme», résume le juriste Ababacar Ndiaye, réalisateur de cette étude.


Rédigé par leral.net le Jeudi 11 Février 2010 à 15:59 | | 0 commentaire(s)|

Selon une étude : La Justice sénégalaise est mal perçue par les citoyens
Le Président du Réseau africain pour le développement intégré (RADI), Nazide ndiaye, estime que les populations fuient la justice par ce que ne s’y reconnaissant pas. Ainsi, il suggère «l’harmonisation des lois afin que le droit serve aux populations».
«Les procédures, les lois et règlements sont tellement compliqués que la participation du peuple au fonctionnement de la justice est nulle», déclare Nazide Ndiaye. Il ajoute que «les lois doivent être élaborées compte tenu du niveau d’instruction des populations qui ne comprennent souvent pas le vocabulaire employé par les juristes».

Pourtant, le ministère de la Justice semble bien comprendre cela. Depuis 2004, indique le Conseiller technique chargé de la Justice de proximité, Mademba Guèye, le département travaille à améliorer l’image de la justice auprès des populations.

«Ainsi, souligne-t-il, des maisons de justice et des bureaux d’accueil dans les juridictions ont été installés. Ce qui a permis de rendre la justice plus proche des justiciables, mais également rendre gratuites les prestations et favoriser la médiation».

kanal150.com/Edouard Touré






Hebergeur d'image





Hebergeur d'image