leral.net | S'informer en temps réel

Semaine nationale de la Petite enfance: Voici l'intégralité du discours de Sédhiou de la directrice Thérèse Faye Diouf


Rédigé par leral.net le Mardi 10 Décembre 2013 à 14:57 | | 0 commentaire(s)|

Semaine nationale de la Petite enfance: Voici l'intégralité du discours de Sédhiou de la directrice Thérèse Faye Diouf
Madame le Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfancce
Monsieur le Gouverneur de la région de Sédhiou
Honorables députés
Mesdames Messieurs les membres du Conseil Economique Social et Environnemental
Monsieur le Président du Conseil régional de Sédhiou
Monsieur le Préfet du Département de Sédhiou
Monsieur le Maire de la Commune de Sédhiou
Messieurs les Sous-préfets
Monsieur le Président de l’association des Présidents de Conseil Rural de Sédhiou
Mesdames Messieurs les Représentants des Organisations du Système de Nations Unies
Mesdames Messieurs les Représentants des ONGs
Messieurs les Chefs de service régional et départemental
Notabilités religieuses et coutumières
Honorables invités
Chères populations de Sédhiou
Chers enfants




C’est pour moi un grand honneur de participer, aux côtés des éminentes personnalités ici présentes, à la cérémonie de lancement de la semaine nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits, placée sous le thème « les collectivités locales au service de la petite enfance », et sous la présidence de Madame le Ministre de la Femme, de la Famille et de l’Enfance qui a accepté de faire le déplacement malgré son calendrier très chargé.
Il me paraît opportun, pour aider à mieux comprendre le sens de cette semaine dédiée à la petite enfance, de rappeler l’objet de la Semaine nationale de la petite enfance tel que mentionné dans le décret organisant ladite semaine, à savoir :
- Promouvoir la politique nationale de développement intégré de la petite enfance et le modèle « case des tout-petits » ;
- Susciter une participation plus marquée des partenaires au développement et des collectivités locales à la mise en œuvre de la politique nationale de développement intégré de la petite enfance ;
- Offrir un cadre organisé de rencontre, d’échange et de partage d’expériences entre parents et acteurs et de brassage culturel entre enfants de différentes régions et même de la sous-région ;
- Sensibiliser l’opinion nationale et internationale sur l’impérieuse nécessité de considérer l’enfant comme un élément constitutif de la société et de lui assurer une bonne prise en charge dès le plus jeune âge ;
- Développer le civisme chez les tout-petits par des visites et découvertes des institutions de la République et lieux de distraction pour enfants ;
- Présenter les acquis et résistances en matière de protection des droits de l’enfant ainsi que l’état d’exécution du projet parrainage bébés ;
En d’autres termes, les acteurs du sous secteur de la petite enfance sont invités, dans le cadre de cette semaine, à s’interroger sur la prise en charge de la petite enfance, sous l’angle du concept de développement intégré de la petite enfance.
Le domaine du développement de la petite enfance, pour reprendre un extrait de la note introductive du document élaboré par la Banque Mondiale et intitulé « Investir dans la petite enfance », est déterminé par la Convention des Nations Unies relative aux droits de l’enfant, et fait référence au développement physique, cognitif, linguistique et socio-émotionnel des jeunes enfants jusqu’à leur entrée à l’école primaire. Première phase du développement humain démarrant par la grossesse, le développement de la petite enfance est un concept intégré qui concerne différents secteurs, notamment la santé et la nutrition, l’éducation et la protection sociale.
La préoccupation de mettre en pratique ce concept a amené l’Etat du Sénégal a élaboré en 2004, avec le soutien des partenaires techniques et financiers tels que l’UNESCO-BREDA et l’UNICEF, une politique nationale de développement intégré de la petite enfance, dont la mise en œuvre est confiée à l’Agence nationale de développement intégré de la petite enfance.
Depuis la mise en pratique de cette nouvelle option, beaucoup de progrès ont été réalisés. Ainsi en 2013, 11,8% d’enfants à travers le Sénégal ont la chance de bénéficier, relativement, de ce paquet de services. Ils étaient 2,5% en 2000. A Sédhiou, 8,23% d’enfants sont concernés.


Certes, il reste beaucoup à faire. C’est pourquoi l’Agence nationale de la petite enfance et de la case des tout-petits qui est un cadre institutionnel d’intégration, d’harmonisation et de suivi des interventions relatives aux tout-petits s’efforce de tout mettre en œuvre pour que tout enfant se développe dans un environnement familial et communautaire soucieux de le suivre aux plans sanitaire, nutritionnel, cognitif, psychomoteur et socio-affectif, dans le cadre d’une co-éducation impliquant tout autant la famille que les structures de la petite enfance.
Dans l’exécution de ses missions, l’Agence développe un partenariat avec les acteurs étatiques et non étatiques impliqués dans la prise en charge de la petite enfance, et met particulièrement l’accent sur l’implication de la communauté, à travers l’approche communautaire, une approche qui cadre parfaitement avec le thème de la semaine.
En effet, l’approche communautaire a, entre autres objectifs, de mobiliser les habitants de la localité pour la prise en charge de la petite enfance, d’étudier les modalités pratiques pour la conception et la réalisation d’activités génératrices de revenus, de veiller au fonctionnement et à l’entretien des infrastructures destinées aux tout-petits, d’établir des relations de partenariat avec les collectivités locales pour la réussite des activités de gestion de la case des tout-petits au profit de la petite enfance.
A cet égard, je salue la pertinence du thème choisi par le comité scientifique à savoir « les collectivités locales au service de la petite enfance », un choix qui a été motivé par la nécessité d’impliquer la communauté, avec au premier plan les élus locaux, dans la prise en charge de la petite enfance.

En effet, les moyens limités de l’Etat et les nombreux défis auxquels fait face le sous secteur de la petite enfance interpellent l’implication de la communauté, et les collectivités locales disposent de leviers qui pourraient être mis à contribution, à l’exemple de la coopération décentralisée.
Dans ce domaine, des exemples concrets et encourageant ont été enregistrés, à l’exemple de l’engagement du Maire de la Commune de Sédhiou, qui a beaucoup soutenu le sous secteur de la petite enfance, ce qui justifie le choix du comité scientifique d’organiser le lancement de cette semaine ici dans le Pakao.
Vous me permettez de citer quelques uns des actes posés par le Maire de Sédhiou, à savoir la construction d’une classe maternelle flambant neuve par la municipalité de Sédhiou, la subvention annuelle à hauteur d’un million cinq cent mille (1 500 000CFA) accordée à la Case des tout-petits de Sédhiou, la dotation en fournitures, sans compter le parrainage de 47 enfants de cette même structure par la municipalité des ULIS (ville située en France) grâce au dynamisme du comité de jumelage dans le cadre de la coopération décentralisée.
C’est dans cette même dynamique qu’il faut se féliciter également de la construction, clés en main, de la Case des tout petits de Simbandi Balante réalisée par l’ONG Suisse Planète grâce à l’entregent et aux bons soins du Président du Conseil rural de Djirédji, le carrelage des salles de classes de la Case des tout-petits d’Oudoucar réalisées par le conseil rural, la mise à disposition du personnel d’appui à la Coordination régionale de la petite enfance par le conseil régional et la liste n’est pas exhaustive.


Ces exemples montrent à quel point le thème de la semaine est déjà une réalité dans la région de Sédhiou, un exemple que nous voudrions voir se reproduire dans les autres régions, au grand bénéfice des petits enfants du pays.
Telle est la substance du message que je voudrais lancer à l’endroit des honorables élus locaux du Sénégal.
Madame le Ministre, Honorables invités
Le moment est venu pour moi de remercier les membres du comité scientifique, du comité national d’organisation et du comité régional de pilotage dirigé par le Gouverneur, pour les nombreux efforts consentis depuis des mois, dans le cadre de la préparation de cette semaine dédiée aux petits enfants.
Je confond dans ces remerciements tous les acteurs impliqués dans la prise en charge de la petite enfance, je veux nommer le Ministère de la Femme de la Famille et de l’Enfance, le Ministère de l’Education, le Ministère de la Santé, la Cellule d’Appui à la Protection de l’Enfance, la Cellule de Lutte contre la Malnutrition, l’UNESCO-BREDA, l’UNICEF, le Programme Alimentaire Mondial et toutes les organisations non gouvernementales.
Populations de Sédhiou, je voudrais terminer en vous disant merci de votre chaleureux accueil, tout en vous affirmant ma détermination à ne ménager aucun effort pour améliorer la situation du sous secteur de la petite enfance.
Je vous remercie de votre aimable attention.

Semaine nationale de la Petite enfance: Voici l'intégralité du discours de Sédhiou de la directrice Thérèse Faye Diouf

Semaine nationale de la Petite enfance: Voici l'intégralité du discours de Sédhiou de la directrice Thérèse Faye Diouf

Semaine nationale de la Petite enfance: Voici l'intégralité du discours de Sédhiou de la directrice Thérèse Faye Diouf

Semaine nationale de la Petite enfance: Voici l'intégralité du discours de Sédhiou de la directrice Thérèse Faye Diouf






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image