leral.net | S'informer en temps réel

Semaine nationale de la jeunesse : 250 millions de francs débloqués pour accueillir 3000 personnes

Le ministre de la Jeunesse, de l’Emploi et de la Construction citoyenne a déclaré ce vendredi que la semaine nationale de la jeunesse se déroulera du 2 au 9 avril prochain à Dakar. tois mille jeunes des 14 régions du Sénégal et de la Sous région se retrouveront dans la capitale sénégalaise.


Rédigé par leral.net le Vendredi 27 Mars 2015 à 20:56 | | 1 commentaire(s)|

Semaine nationale de la jeunesse : 250 millions de francs débloqués pour accueillir 3000 personnes
Au cours de ces festivités axés sur «La citoyenneté des jeunes pour un Sénégal émergent», tous les secteurs seront revisités selon le ministre Mame Mbaye Niang.
Pour parrainer cette édition Lamine Diack, actuel Président de la fédération internationale d’athlétisme (Iaaf), et du Dr Marie Louise Corréa ancienne ministre, première femme, africaine noire, à avoir dirigé le Comité africain du Scoutisme et le Comité mondial du Scoutisme, ont été choisis.
Le ministre a informé que pour prendre en charge toutes les délégations, 250 millions de francs seront débloqués par ses services.

Regardant sur le rétroviseurs, le ministre indique : «La semaine nationale de la Jeunesse et de la Culture a été instituée par le décret 71-1354 du 22 décembre 1971 qui a été abrogé et remplacé par le décret 77-249 du 25 mars 1977 relatif à la Quinzaine nationale de la Jeunesse et de la Culture. Elle avait pour objectif, entre autres :

• d’inculquer aux jeunes un esprit civique et patriotique ;
• d’associer davantage les jeunes et les artistes à la vie de la Nation ;
• de sensibiliser les adultes aux problèmes de la jeunesse ;
• de favoriser le développement des activités sportives, artistiques et culturelles ;
Mais avec l’avènement des plans d’ajustement structurel des années 80, on a noté un ralentissement de la tenue annuelle de ces semaines, qui ont progressivement cédé le pas au Festival national du Sports Scolaire et Universitaire (FENSSU).
La reprise notée dans les années 90, est restée tout aussi timide avec l’organisation de deux semaines nationale, en 1992 et en 1999 et, deux semaines départementales en 1991 et 1998.
En 2000, l’option manifeste consistant à substituer les « Vacances citoyennes » aux semaines de la jeunesse a été prise et appliquée.
Mais, c’était sans compter avec le grand attachement de la population et, particulièrement des jeunes, au retour de ces semaines qui, durant les deux premières décennies d’indépendance de notre pays, ont joué un rôle de premier plan dans la détection des talents dans tous les secteurs et au renforcement du sentiment de cohésion nationale et d’appartenance à un même peuple au destin commun.
C’est pourquoi la décision du Chef de l’Etat, son excellence Macky Sall, de relancer la tenue régulière des semaines de la jeunesse a sonné comme une réponse favorable à une demande jamais abandonné par ceux qui appréhendent parfaitement la pertinence de cet évènement spécial par rapport au développement du secteur de la jeunesse.
Dès lors, la réussite de l’édition 2015 de la Semaine nationale de la jeunesse, déjà précédée par les semaines départementales et régionales des deux années passées, se pose comme une nécessité pour confirmer la capacité de l’évènement à remplir les fonctions qui lui sont attribuées. Cette réussite dépend, en partie, de la qualité et de l’opportunité des dispositions qui seront prises en vue d’une bonne orientation et d’une bonne préparation de l’évènement».







Hebergeur d'image