leral.net | S'informer en temps réel

Sénégal 2012 : Les bandes se regroupent pour chasser le bandit au pouvoir

Il est temps que les dirigeants politiques du Sénégal se ressaisissent. Le mépris que M. Wade et son équipe porte au peuple sénégalais est en grande partie dû à son comportement. Avant de rendre une gifle, regifles-toi toi-même. En clair, le visage n’est pas un cachot mais quand on t’y enferme tu le sens. Si cet homme ose diriger ce pays comme il l’a dirigé depuis l’an 2000, et en plus, avoir des projets pour le futur, en préparant son fils à être président de la république, cette attitude est en grande partie due à notre faiblesse et notre manque de clarté dans nos démarches.


Rédigé par leral.net le Dimanche 28 Mars 2010 à 21:38 | | 5 commentaire(s)|

Sénégal 2012 : Les bandes se regroupent pour chasser le bandit au pouvoir
Nous venons d’entendre parler des 50 ans de la soi-disant indépendance de notre pays mais qui ose parler d’indépendance du Sénégal ? En tous cas pas le peuple sénégalais. Le Sénégal a connu le colonialisme et 50 ans de néocolonialisme orchestré par « ses fils » : Senghor en premier, Abdou Diouf en second et Abdoulaye Wade le dernier. Ces trois là ont vendu et trahi le peuple sénégalais. Et si nous regardons bien ce que la relève prépare, nous sommes loin d’apercevoir le début de la fin de notre souffrance.
J’écris ce texte pour interpeller les frères et camarades de l’appel du 27 décembre 2009, en qui j’ai cru. A toi : Talla SYLLA, Yoro BA, Cheikh Bamba DIEYE, Mamadou Lamine DIALLO, Dialo DIOP, Mamadou Lamine Bara KA, Pape Demba SY, Zahra THIAM, Demba SARR, Madieye MBODJ, Haoua DIA THIAM, Alioune DIAGNE, Charles GUEYE, Dr Mame Anta Ngoné NDOUR, Kadialy GASSAMA, Ousseynou FAYE et Pape Saliou SOW.

Chers frères et camarades, vous écriviez en décembre 2009 :

« Le Sénégal, notre pays, est confronté à une profonde crise morale, sociale, économique et politique. Devant cette situation qui interpelle les citoyens d'horizons et d'obédiences les plus divers, nous, signataires, unis par une commune conscience du péril que court notre nation si la déliquescence déjà avancée de nos valeurs se poursuit et partageant le souci commun d'y remédier d'urgence, lançons cet appel pour une initiative politique et sociale visant à construire un pôle de la confiance citoyenne pour la République au Sénégal.

Notre objectif est d'abord de proposer une alternative basée sur la citoyenneté dans le but de construire une force politique de type nouveau capable de transformer le Sénégal au profit des populations des villes, des banlieues et des campagnes. Le retour au patriotisme, aux valeurs et à l'éthique est devenu une nécessité dans ce pays. C'est quand on partage des valeurs communes que des relations de confiance durables peuvent se créer entre les citoyens. Les valeurs de dignité, de travail, d'honneur, de respect de soi, de la communauté, des engagements et de la discipline doivent être réhabilitées au Sénégal. Ces valeurs placent la responsabilité de l'homme au centre de la dynamique des sociétés. Ces valeurs ainsi définies servent à fonder une vision du Sénégal, responsable, solidaire, et ouvert sur l'Afrique et le Monde.»

Benno Siggil Senegaal est né. Ce Benno avec ses membres créateurs avait une âme, ce Benno pouvait parler de moral et le peuple sénégalais pouvait vous faire confiance, d’autant qu’à ma connaissance, aucun d’entre vous ne s’est approché de la gamelle.

Mais, chers compatriotes vous avez la mémoire courte, vous êtes devenus des opportunistes qui ne cherchent que leurs intérêts personnels. Le Benno que vous proposez au peuple sénégalais pour 2012 ressemble fort bien à la force qui s’est construite la veille du 19 mars 2000 pour terrasser Abdou Diouf et son parti. La suite, vous la connaissez. L’erreur : hier contre le PS, aujourd’hui avec le PS pour abattre le monstre que vous aviez mené au pouvoir. Mais quel monstre nous préparez-vous pour demain ? Vous demandez au peuple sénégalais de choisir entre la peste et le choléra.

Vous, les signataires de l’appel de décembre 2009, semblez prêts coute que coute à embrasser le diable pour arriver au pouvoir. Dites-moi ce qu’a fait le PS depuis sa chute pour être blanchi, depuis sa gestion du Sénégal, jusqu’à aujourd’hui, 40 ans ? Le PS était malfrat et a été chassé du pouvoir et aujourd’hui par opportunisme, vous vous accrochez sans gêne derrière sa locomotive pour tout simplement exploiter le peuple sénégalais. Vous allez même jusqu’à récupérer des sbires du gourou Wade, Landing Savané, et même Maki Sall. Décidément, qu’est-ce qu’il ne faut pas faire pour arriver au pouvoir ! Sur cette base, Wade peut dérouler tranquillement. Pourquoi ne proposerait-il pas son fils ?
J’ai espoir en mon pays mais il est truffé de faquins. Chers compatriotes, camarades et frères signataires de l’appel du 27 décembre, foutez les tous dehors, sans complexe. Le peuple sera avec vous.
Je ne terminerai pas ce texte sans dire à ce M. Wade « ce grand homme intelligent qui n’a rien à se reprocher, qui a reconstruit notre Sénégal, qui l’a rendu digne » que la réunion qu’il prépare à Dakar avec les soi-disant sénégalais de l’extérieur ne concerne que les membres du PDS de l’extérieur. Cher Président, pour montrer ta force, surtout en France, et pour montrer que les sénégalais de l’extérieur dépendent du PDS, tu aurais dû organiser cette réunion là où ils se trouvent. De grâce, vu la manière dont tu t’occupes des sénégalais de l’intérieur, ceux qui ont déserté leur pays, immigré pour s’épanouir loin de dirigeants comme toi, je te demande de les laisser en paix. Tu es incapable de t’occuper de ceux qui sont proches de toi et tu vas chercher ceux qui ne comptent plus sur toi. Cela me rappelle ta réaction irresponsable quand tu voulais accueillir les haïtiens. Tu es inapte à nourrir ton peuple et tu veux en rajouter.

Finis donc ton mandat, si Dieu le veut, et rejoints tes maîtres, comme l’ont fait tes prédécesseurs.


Bamba Gueye Lindor

Le 27 mars 2010
Les Damnés de la Terre

contact@damnesdelaterre.com

www.damnesdelaterre.com



1.Posté par Lamine le 29/03/2010 05:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Je partage certains aspects de la critique de Bamba. mais il doit se rendre compte que de petites choses ont été réalisées au Sénégal depuis l'indépendance quand même (la paix sociale par example). De toute façon, je comprend ta frustration, mais l'heure aujourd'hui est à la recherche de solution. Il est facile de critiquer tout et tout le monde. La question qui nous intéresse est de savoir qui, ou qu'est ce que vous proposer.
Il est facile de mettre tout le monde dans le même sac, mais nous savons que malgré leurs insuffisances chaque leader a apporté une petite touche au Senegal. La question aujourd'hui c'est de savoir comment choisir le leader qui va remplacer Wade. Cela est la responsabilité du peuple senegalais en entier. Lamine

2.Posté par josé le 29/03/2010 10:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

moi ce qui m'etonne c d'ou vient tout cette argent que BAYLA WANE est entrain de distribué a ST louis

3.Posté par le solitaire le 29/03/2010 10:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Lamine,
C’est à mains levées que je te réponds. Ce cri de coeur de Bamba me va droit au coeur, lui qui est un expatrié qui vit mes souffrances. Ces souffrances sont siennes et sont celles de notre peuple. Tu ne peux être un extraterrestre aveugle et sourd. Tu ne peux vivre avec nous et ne pas entendre notre appel au secours. Tu n’es pas aveugle au point de ne pas voir la misère de notre peuple. Paix social dis tu ? Mais, d’où es tu ? N’entends tu pas les canons de la honte qui tonnent en Casamance ? N’as-tu pas vu les veuves de militaires, battues et humiliées devant tout un peuple meurtri dans sa chair ? N’as-tu pas visité nos parents englués dans des eaux stagnantes depuis 2007 ? Te souviens tu du naufrage du diola ? de Balla Gueye ? da l’agression des journalistes ? Des enfants de Kédougou ? De ceux de Vélingara ? Du meeting de Bennoo à Thiès ? Non ? Tu n’étais pas au Sénégal. Oui tu étais hors du pays. Alors as tu entendu parler de l’agression de jules diop aux états unis ? De la bastonnade de nos compatriotes à l’ambassade du Sénégal en France ? De notre compatriote brûlée vive en Italie ? Des charters en direction de Saint louis ? de nos frères et fils morts en mer ?
Lamine, PAIX SOCIAL ? Comment peux tu dire PAIX SOCIAL ? Toi aussi.
Bara, tu as raison. Le peuple ne doit plus choisir entre la peste et le choléra. Benno et Sopi, c’est blanc bonnet, bonnet blanc. C’est ce que les khal pular décrivent quand ils disent que « mbourou fow ko farine ».
La solution sera donnée par le troisième pole qui est celui des non alignés pour qui SEPI JOTNA. Des gens aux mains propres qui vont renvoyer Wade et sa famille dans leur pays d’adoption qu’il n’aurait jamais du quitter : la France. Car vois tu, les 3 présidents qu’a connu le Sénégal « indépendants », sont tous de nationalité française ainsi que leur famille. Ne serait ce rien que pour cela, le peuple sénégalais, face à l’Afrique indépendante doit dire NON.

4.Posté par seuss le 29/03/2010 13:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

iL ne suffit pas seulement de le chasser d pouvoir mais de le juger pour ses crimes, ses detournements....bref qu'il paye en finissant ses jours en prison lui et sa famille.....qu 'il meur ds un feu ardent...

5.Posté par so le 29/03/2010 14:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Monsieur vous avez raison en partie surtout s'agissant des annalyses à propos des moeurs politiques.
Mais aujourd'hui moi je suis convincu qu il est impossible d'obtenir une alternance sans BENNO et c'est fausser l'annalyse si on veut faire comprendre aux gens que l'actuel PS est le meme que le PS que le peuple avait chassé en 2000.
Le PS actuel n'a rien à voir avec ce PS car la mauvaise graine qui avait miné ce parti est aujourd'hui au PDS.
Moi je drois que BENNO est entrain de montrer le veritable chemin à suivre le travail aujourd'hui devrait etre repris par la société civil et les citoyens qui doivent soutenir les veritable hommes d'état.
Aujourd'hui tout mouvement qui consistera à appuyer un autre pole autre que BENNO souttiendra activement le régime en place.
Le comportement du régime en place fera que quiconque le rempladera serait obligé d'effectuer une veritable révolution et personne ne devrait douter des capacité de l'élite qui dirige aujourd'hui BENNO.
C'est au peuple de savoir effectuer le Bon choix le moment venu

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image