leral.net | S'informer en temps réel

Sénégal: Louga – vers l’intégration de 241 talibés dans l’éducation formelle

L’intégration d’un référentiel en langue française dans les daara (écoles coraniques) va donner la possibilité à 241 apprenants du département de Louga (nord) de pouvoir intégrer l’éducation formelle à la faveur d’un projet financé par le gouvernement américain, a indiqué samedi Sémou Faye, point focal dudit projet.


Rédigé par leral.net le Lundi 19 Août 2013 à 17:00 | | 0 commentaire(s)|

Sénégal: Louga – vers l’intégration de 241 talibés dans l’éducation formelle
“Aujourd’hui, 241 apprenants sur les 670 qui ont été évalués vont recevoir leur attestation qui leur permettront, s’ils le souhaitent, d’intégrer le cycle formel. Nous pensons que c’est une excellente chose”, a-t-il déclaré à des journalistes.

M. Ndao s’exprimait en marge de la présentation des résultats de l’évaluation du projet portant sur l’éducation de base initié dans la région de Louga, par l’Agence américaine pour le développement international (USAID/EDB).

Le projet, qui arrive à son terme en 2013, a été articulé ces trois dernières années autours de l’intégration de l’enseignement de la langue française et de la formation professionnelle dans les écoles coraniques.

Un millier d’apprenants issus d’une vingtaine d’écoles coraniques du département de Louga ont été concernés au début de la mise en œuvre du projet, a souligné Semou Ndao, inspecteur de l’éducation.

“Il y a de réels motifs de satisfaction. On a recruté de jeunes sénégalais qui n’avaient aucune expérience en matière d’éducation. Ils ont été formés pendant une semaine et ont été envoyés dans les daara pour qu’ils introduisent le référentiel de compétence”, a-t-il expliqué.

“Aujourd’hui, on est à la fin du projet, et malgré les difficultés notées ça et là, il y a de réels motifs de satisfaction. Les résultats sont certes en-deçà de nos attentes, mais quand même il y a lieu de s’en féliciter”, a-t-il encore dit.

Il a par ailleurs déploré les difficultés qui sont entre autres liées à l’insuffisance du temps d’apprentissage dans les daara, la faiblesse des intrants et l’insuffisance des manuels d’apprentissage.
Avec APS






Hebergeur d'image