leral.net | S'informer en temps réel

Sénégal, rien n’arrête les “cars rapides”

Les « cars rapides » sont très souvent qualifiés des « cercueils ambulants », sans pour autant que les forces de l’ordre ne sévissent contre ces « dangers publics ». « Si les freins du véhicule sont en mauvais état ou si les phares ne fonctionnent pas, le chauffeur peut s’en sortir à bon compte en versant un pot de vin aux policiers » m’explique un Sénégalais fataliste, qui hésite à monter dans ces cars.


Rédigé par leral.net le Dimanche 10 Janvier 2010 à 21:39 | | 2 commentaire(s)|

Sénégal, rien n’arrête les “cars rapides”
Ce Dakarois connaît la dangerosité de ce moyen de transport. Mais il sait aussi que c’est l’un des seuls que la grande majorité des Sénégalais peuvent s’offrir. Car les transports en communs publics sont très peu développés dans ce pays, notamment en banlieue.


Autre écueil, les chauffeurs de cars rapides respectent assez peu le code de la route. Voire pas du tout. “Ils ne le connaissent même pas. Le permis ? Ils ne l’ont jamais réellement passé. Ils l’ont juste acheté. C’est terrible la corruption” m’avait expliqué un père de famille dont le fils d’un ami venait de se faire écraser.

Même les conducteurs qui passent leur permis ne sont pas forcément très bien formés. J’ai assisté à une leçon de conduite prodiguée par un moniteur agréé en banlieue dakaroise. Il expliquait à la jeune femme prenant des leçons qu’au « Sénégal cela ne servait à rien de mettre la ceinture de sécurité ». Pas étonnant dans ces conditions que les routes soient aussi dangereuses.

“Après le paludisme, ce sont les accidents de la route qui tuent le plus dans ce pays”, m’a affirmé un jeune Dakarois. Je n’ai aucune peine à le croire. Dès que l’on emprunte les routes sénégalaises, l’on est frappé par le nombre d’accidents. Les cars calcinés, renversés dans les fossés.

“En Afrique, il n’y a que deux choses qui me fassent vraiment peur : les routes et les hôpitaux” m’a expliqué un expatrié Français qui venait d’avoir un accident sur les routes sénégalaises. Il avait eu la vie sauve grâce à son 4×4 et à sa ceinture de sécurité. “On critique souvent les 4×4, mais parfois ça sauve la vie sur des routes pareilles” m’a-t-il confié.



Une collision entre deux d’entre eux a récemment fait six morts. Selon la presse sénégalaise, les deux conducteurs se livraient à une course poursuite. Ils travaillaient pour la même compagnie. Une prime avait été promise à celui qui rentrerait le plus vite à bon port.

le monde.fr



1.Posté par paco rabanne le 10/01/2010 22:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

la pauvreté contraint les africains à continuer d'emprunter ces cercueils roulants. ce sont là des vehicules vieux de plus de vingt ans beaucoup de cas.

2.Posté par banlieusard le 11/01/2010 11:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Soyez sur que les cars rapides ont une longue vie devant eux!!! je pensent que vous exagèrez en disant qu'ils sont responsable pratiquement de tous les accidents de la circulations. Et c'est faux de dire que les chauffeurs de cars rapide achetent leur permis; Ceux qui sont fort dans ce jeu vous les avez omis c'est les particulier, la plupart d'entre ne pose jamais ls pieds dans un auto ecole. ils se permettent juste de verser la somme qu'il faut et dattendre que le moniteur leur raméne le permis. Si vous cherchez des chauffeurs qualifié qui ont trimmés dur pour avoir leur permis cherchez les du coté des chauffeurs de transport en commun. Ils ne sont certes pas des anges: segmentation des trajets, augmentations des tarifs, impolitesse de certains apprentis etc. Mais malgrés tout ce qu'on leur reproche il n'y avait qu'eux qui ont repondu present lorsque la banlieue etait sous les eaux pour assurer ce service et pour cela je leur tire mon chapeau. Niome Nioo Bakh thi nioune!!! goorgorlou yi. Parler plutot du surcharge abusé sur les aftu et les dem dik. ça devait etre ça l'objet de l'article

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image