leral.net | S'informer en temps réel

Sénégalaises, sénégalais, l'heure est grave

Karim Wade, diversion
Karim Wade, l'arbre qui cache la forêt
Parler de Karim tout azimut fausse le vrai débat qui devrait enfin être posé pour sortir notre pays de la médiocrité. Karim ne sera jamais président de la république du Sénégal. Mes chers, un chien ne fera jamais un chat. Ceux qui continueront de parler de Karim font le jeu de ceux à qui cela profite. Le vrai danger est ailleurs, la vie politique sénégalaise demande une vraie conscientisation. La responsabilité première de ce désastre incombe au peuple sénégalais en général et en second lieu aux militants des partis politiques qui laissent la direction et la responsabilité de leur organisation à une seule personne qui fait et défait selon ses humeurs et sans consultation tout ce qui lui passe par la tête. Cette manière de procéder est indigne d'un parti politique. Ce mode de fonctionnement est du type société à responsabilités limitées où le Pdg impose sa loi, cela doit cesser : l'AFP n'est pas la propriété de Niasse, le PS n'appartient pas à Tanor, l'APR n'est pas non plus à Macky. Un parti politique n'a pas à être personnalisé, chaque membre d'un parti est à voix égale. Que les sénégalais qui aiment leur peuple et qui se trouvent dans ces dits partis, prennent leurs responsabilités.


Rédigé par leral.net le Mardi 9 Novembre 2010 à 00:27 | | 7 commentaire(s)|

Sénégalaises, sénégalais, l'heure est grave
Aujourd'hui, tout le monde s'agite, la campagne pour les élections présidentielles de 2012 a commencé avec les mêmes rhétoriques, des injures, des accusations, du blabla... aucun programme, aucun engagement politique, aucun bilan, on veut prendre les mêmes et recommencer, mais on ne bâti pas un pays comme cela. Cela ne peut pas, ne doit pas se faire ainsi et ne se fera pas ainsi. Notre pays est au bord de l'implosion, la gestion calamiteuse de ces 50 années passées sous la direction de « ses enfants » laisse un goût amer. Nous devons y mettre fin par tous les moyens.
A toi, mon fils du Saloum, Souleymane Jules Diop, et à toi mon cousin, Abdou Latif Coulibaly, rappeler les faits, dénoncer les faits mais après que proposez-vous pour demain ? Les critiques, les dénonciations de malfrats qui pillent notre pays contribuent largement à la conscientisation d'un peuple mais l'action ne doit pas s'arrêter là. Ne pensez-vous pas que nous devrions faire tout notre possible pour ramener les vrais fils du Sénégal à un vrai projet d'avenir et sortir enfin de notre dépendance ? Trouvez-vous normal que nous vivions mieux à l'époque où Lamine Guèye était à Dakar, Ibrahima Seydou N'Dao à Kaolack, et Gaye Jacques à Thiès, que les sénégalais étaient plus épanouis, plus heureux, plus sains ? Moralité : est-ce que cela veux dire que les colons ont mieux géré notre pays que ses propres enfants ? Alors faisons le bilan sans complexe et cette voie nous amènera directement au colonialisme et au néo-colonialisme.

A toi Moustapha Niasse : il est temps de prendre ta responsabilité, nous attendons ton bilan et ton projet. Tu fais parti des anciens de notre pays et de ses éléments moteurs. L'analyse de la situation actuelle s'impose chez toi, à savoir quelle politique pour le Sénégal de demain. Mon cher, tu es bien discret depuis un certain temps. Un carnet d'adresse bien rempli, des conférences un peu partout dans le monde ne suffisent pas pour prétendre à l'aval d'un peuple et le diriger. Cela peut même être très dangereux. Le Sénégal a changé et va changer, dis-nous ce que tu veux faire, nous ne voulons plus suivre sur une base de relation extérieure qui peuvent être néfaste à notre pays. Ce que nous attendons d'un homme politique c'est de savoir où nous allons, quel est son programme, et les garanties qu'il l'appliquera et que nous avons les moyens de contrôler cette application. Nous attendons de toi une vraie contribution pour qu'un réel débat puisse avoir lieu à l'horizon de 2012.
A toi, Tanor Dieng, la majorité des composants du PS d'aujourd'hui n'ont pas à payer votre politique du passé. De grâce, aies l'honnêteté et le courage de faire le bilan des 40 années de gestion calamiteuse de notre pays dont tu es l'un des derniers responsables. Avec ta méthode, tu prends en otage les jeunes du PS, qui n'ont pas à endosser le bilan de votre gestion du passé. Tanor, tu as poursuivi la politique débutée par André Peytavin, Jean Collin, cette période est restée gravée dans la mémoire des sénégalais Tu nous dois des comptes et nous ne cesserons de te les demander. Je tiens à te dire que ton comportement aujourd'hui peut gêner gravement les espoirs du Parti Socialiste sénégalais.
Je terminerai par Macky Sall de l'APR. Macky, si ma mémoire est bonne tu as quitté le navire Wade en novembre 2008 et dans la foulée, tu as crée une machine électorale nommée APR, jusque là aucun problème mais tu nous dois des explications claires. Tu es un enfant de Wade, tes acquis, tu les as obtenus du PDS, tu as contribué lourdement à ce que nous subissons aujourd'hui. Nous t'attendons sur de vraies questions politiques. Et surtout sache qu'aucune majorité ne pourra se dégager au Sénégal sur la seule base du communautarisme, le Sénégal est un peuple uni. Comme tu es l'un des derniers Premier Ministre d'Abdoulaye Wade, ta contribution nous sera précieuse.

A ceux qui prétendent vouloir gouverner et sortir notre pays de la misère :
Quelle nouvelle politique allez-vous appliquer en 2012, quelles différences avec ce qui a été fait depuis 50 ans ?
Quelle politique pour l'éducation, la formation de nos enfants demain ?
Quel projet pour soigner et nourrir le peuple sénégalais ?
Et surtout, quel sera votre politique économique pour sortir le pays de la dépendance et du néocolonialisme?
Quelles mesures prendrez-vous pour diminuer le taux faramineux d'importation qui fait que le Sénégal fait parti des derniers pays du monde sur le plan économique ?

A ceux de ma génération, que cherchons-nous à obtenir ? Ce que nous n'avons pas obtenu en biens matériels et financiers, nous ne l'obtiendrons plus jamais avec le temps qui nous reste à vivre. Essayons de faire de telle sorte que nos enfants et nos petits enfants ne crachent pas sur nos tombes. De grâce, tout ce qui nous reste avec le temps qui nous est imparti, c'est d'essayer de réussir notre vie et pas de réussir dans la vie.

Je demande au peuple sénégalais d'être responsable, il ne suffit pas de s'appeler, Niasse, Dieng ou Sall pour leur remette les clefs d'un pays qui nous est si cher.
Si c'est pour continuer la même ligne qu'a connue le Sénégal depuis son indépendance, un pays province de France, village de l'Europe, qui dépend jusqu'au trognon de l'occident, cela ne sert à rien de changer d'hommes. Notre problème n'est pas un problème d'hommes, il est idéologique.
Bien des choses à toutes et tous.

Bamba GUEYE LINDOR
Le 8 novembre 2010

____________________
Les Damnés de la Terre
contact@damnesdelaterre.com
www.damnesdelaterre.com




1.Posté par David le 09/11/2010 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Désolé Khadim mais je ne suis pas tout à fait de votre avis. les grands de ce monde ne sont pas de grands diplomés ni de grands ex-responsables politico-économique. Pour bien gerer le sénégal nous avons tous les textes nécessaires mais pas les Hommes pour leur application. Faisons plus attention aux signe de la vie. ne dit-on pas chez nous "lou tasse seye nouyo na si ngorro bi dagnouko feye youl" (les causes d'un divorce se ressentent des les fiancilles mais on y fait pas attention). pour les programmes, les déclarations d'intentions qui sait de quoi demain sera fait??????????????? Cherchons un Homme de parole, avec une dignité à deffendre en 2 mots 1 Homme avec simplement des qualités Humaines comme le respect de soit .... et non pas de l'egoisme
Je pense que l'on se comprend : faire plus attention au contenant qu'au contenu

2.Posté par Saloum Saloum le 09/11/2010 09:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Belle et pertinente contribution!!!

3.Posté par boromndakarou le 09/11/2010 10:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Guiss nga gagni naniou yéwou. Pékhé wade yép c'est vouloir mettre son fils à la tête du pays. Karim wade est-il plus diplomé ou plus intelligent que les fils du pays?
Soyons tous unis et solidaires pour lui barrer la route , c'est que au PDS il nya que des minables qui ne songent qu'à défendre leurs interets. Ils ne sont pas daccord avec Karim mais ils n'osent pas le malifester de peur d'être défenestrer parce que la plupart navait pas de travail avant l'alternance

4.Posté par véridique le 09/11/2010 12:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

JUSTE POUR RIRE


Abdoulaye Wade, Karim Wade et le Ministre Farba Senghor survolent la région de Dakar à bord d'un Jet privé, lorsque Abdoulaye Wade se trouve vers Pikine, il dit en
faisant de l'esbroufe :
- Tu sais, je pourrais jeter un billet de 500 Euros par la fenêtre et rendre quelqu'un très heureux.
Karim Wade lui réplique :
- Eh bien je pourrais jeter 10 billets de 50 Euros par la fenêtre et rendre 10 personnes heureuses.
Pour ne pas être en reste Farba Senghor dit :
- Je pourrais jeter 100 billets de 5 Euros par la fenêtre et rendre 100 personnes heureuses.
Le pilote soupire et dit à son co-pilote :
- Non mais as tu entendu cette bande d'arrogants à l'arrière, ils ne se rendent pas compte que je pourrais les jeter tous les trois par la fenêtre et rendre 11 millions de Sénégalais heureux.


5.Posté par Bamba GUEYE LINDOR le 09/11/2010 15:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Khadim répond à son Talibé
David ta pensée et ton souhait complètent mon analyse, je suis entièrement d'accord avec toi, pas de contradictions entre nos lignes, notre souhait est de sortir notre peuple de la souffrance et je compte sur ses fils comme toi pour qu'enfin les yeux de nos enfants s'illuminent.
Bien des choses à toi et à tes proches.
Bamba GUEYE LINDOR

6.Posté par tèy le 09/11/2010 17:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

En tout cas moi, je préfère Karime que Tanor ou Niasse. Tous deux sont déjà vus.

7.Posté par serigne saliou le 10/11/2010 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

vivement le changement générationnel de politiciens ! il nous faut un prochain président de moins de 60 ans ( IMPERATIVEMENT ) mais je ne veux ni de macki sall ni de Idrissa seck ( ils sentent trop le soufre ! ) mais dans tous les cas de figures il faut se mobiliser comme en 2000 pour empécher un vieillard de 86 ans de nous tourner en bourique en voulant dirriger à un age aussi avancé un peuple de onze million d'habitants composé de 60% de jeunes!!!!!

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image


Hebergeur d'image