leral.net | S'informer en temps réel

Serigne Abdou Aziz Sy Al Amine, un régulateur incontournable de l’Islam en Afrique

Le leadership de la Tidjanyah demeure, sans conteste, un épais rempart pour la Religion musulmane qui, maintenant, devient la cible de l’Universalisme occidental. Cibler les hautes autorités musulmanes pour que l’Islam ne puisse prospérer relève, aujourd’hui et demain, de l’utopisme car la religion musulmane finit, toujours, par triompher. Heureusement le Sénégal évolue, sans arrêt, dans l’encadrement de la pratique islamique, gagne en conscience collective religieuse et reste, en ce 21iéme siècle, une réponse ou une réplique fascinante devant l’ampleur de la catastrophe que charrient, continuellement, les hommes d’argent. L’Islam confrérique constitue, dans une totale mesure, un recours sûr, solide et inusable qui confère, assurément, vigilance, alerte et veille. Bien que l’Occident et ses satellites aient inauguré, depuis la chute du mur de Berlin, une dictature dont l’arme reste les moralités variables.


Rédigé par leral.net le Vendredi 26 Juillet 2013 à 01:58 | | 2 commentaire(s)|

Serigne Abdou Aziz Sy Al Amine, un régulateur incontournable de l’Islam en Afrique
Les Tidjanes du Sénégal ont le ferme engagement de bien consolider leur leadership, de faire face, avec responsabilité, à toutes les formes de combats sans déboucher sur aucune perturbation violente. Mais le point sera, en effet, fait pour que la tyrannie du mensonge et de la calomnie ne puisse, en aucune façon, phosphorer.
Cheikh Oumarou Foutiyou, Cheikh Ahmadou Bamba, Seydi ElHadji Malick Sy, Elhadji Abdoulaye Niasse, Seydi Babacar Sy, Seydi Abdou Aziz Sy Dabakh, Seydi Mansour Sy Borom Daradji, restent du fait de leur combat, de vaillants continuateurs des pionniers de l’Islam.
Pourquoi certains ennemis de l’Islam cherchent-ils, sans cesse, à vouloir ériger notre Nation en République des ‘’coups tordus’’ ?
Le Sénégal, en tant que Nation, va se battre et éradiquer, avec sérénité, toutes les formes de hold-up sur les cerveaux .Car les populations musulmanes du Sénégal transcendent toutes les aspérités qui sont de nature à freiner la cohésion nationale, à détruire la ligne de leur patriotisme ouvert et à développer la haine, la stigmatisation, l’intoxication et l’activisme.
Non au creusement des inégalités et des théories des stratèges de la division et de l’irrédentisme, surtout, à fondement confessionnel.
Pourquoi ?
La Tidjania s’honore de ses guides d’autant que tous, nos porte étendards, sans exception, ont permis à la confrérie de gagner des victoires inédites contre les nouveaux procureurs qui estiment, sans vergogne, que la société Sénégalaise devrait se plier devant le diktat des moralités variables.
Délinquance juvénile, Délinquance financière, Délinquance politique et l’homosexualité ne sauraient prendre racine en terre sénégalaise bien que, malheureusement, certains sénégalais s’érigent, désormais, en démultiplicateurs infatigables. Chargés qu’ils sont de mettre en œuvre, sans nuance, les stratégies de pilonnage des pré-requis et des acquis que l’Islam confère aux populations musulmanes du Sénégal.
Enfin, accentuer la débauche de communication à l’encontre des managers de la Tidjania, insulter l’avenir et faire de ses guides un angle de tir ne déboucheront, en aucun cas, sur aucune conflictualité. Car quand quelqu’un, sans réserve et sans mesure, ne préfère boire que dans un crachoir, il convient, en fait, d’admettre que celui-ci fait partie « des hommes qu’aucun breuvage ne rebute ».
Que ceux qui estiment que le Sénégal est victime d’un cataclysme politique se détrompent, que ceux qui pensent, encore, qu’il faille amorcer le combat pour un cataclysme religieux se ravisent. Car, aucun risque de dispersion, aucun danger, nulle menace ne sauront réussir la moindre préfiguration d’un pré-combat de positionnement pour, enfin, installer un autre traumatisme fâcheux après la Casamance.
Notons, sans excès de certitude, la forte espérance lucide qui caractérise la Tidjania, qui a banalisé, depuis 1957,l’action des vendeurs d’illusions, des spécialistes des promesses fallacieuses, des écrivains vagabonds…..et des plaisantins de gouts douteux.
Comment peut-on s’attaquer à la tour de contrôle de la Tidjania ?
Serigne Abdou Aziz Sy Al Amine, conquérant pragmatique de l’Islam, en tant que tour de contrôle, manage, de façon vaillante et battante, la pratique de l’Islam sans frontière. Offre à la Umma musulmane, garantie et sureté en ce monde où une anarchie abyssale qui cherche à se mondialiser n’épargne aucune Nation. Qu’il soit l’objet d’attaques par des contempteurs, supers aboyeurs ne dérange, guère, la Tidjania qui reconnait à son porte-parole une incandescence intellectuelle rare. Une richesse du style, une rigoureuse police de la pensée musulmane. Un guide debout dans sa noble dignité.
En fait le trouble d’identité peut, quelques fois, pousser l’individu à croire, naïvement, qu’il vit dans une nation vacante. Alors, prenez-le pour dit, le Sénégal ne sera, ni aujourd’hui, ni demain une raffinerie de la délinquance ou un terrain d’aviation que les porteurs des pervers narcissiques prendront en otage. Que les supers aboyeurs sachent, comme le rappelle le sage, que « quand l’aimant se démagnétise, plus personne n’y croit. »
Il reste à retenir le fait que la Tidjania ne se détournera, point, de la construction de l’Homme du Sénégal et son leadership sera mis, sans nuance, à la disposition de la révolution pacifique qui s’amorce après l’alternance 2000, l’alternance 2012 et les ruptures génératrices de transformations et d’émancipation.
L’Islam, grâce à sa mystique, tirera sans forceps, l’Homme du Sénégal du piège mortel de l’Universalisme occidental qui a compris que Serigne Abdou Aziz Sy Al Amine reste la tour de contrôle de l’Islam en Afrique.
Le porte-parole de la Tidjania est, aussi, une offre altière et rare pour que son action renforce l’autorité de la Umma Islamique. Il est, de plus, un fondement au service exclusif de l’alerte pour que la pédagogie active, indispensable à la démultiplication de la police de la pensée musulmane, reste intacte.
Comment s’attaquer à une autorité qui déploie, voila 46 ans, une synergie afin que l’Islam s’émancipe et que son unicité soit, au demeurant, inviolable. Qu’Allah le Tout Puissant et son Prophète Seydina Muhammad nous préservent des agissements dont les auteurs se recrutent, souvent, parmi les victimes de troubles d’identité, mieux, parmi ceux qui trainent un contentieux avec l’histoire.
Bon Ramadan
Que la cohésion nationale soit consolidée, que la paix continue son bonhomme de chemin et que nous soyons un peuple de défi plutôt qu’un peuple de constat.
Enfin, méfions-nous des Lézards qui veulent devenir, tout de suite et maintenant, des Dragons…….

Cared Afrique
mndcared@gmail.com




1.Posté par Babs le 26/07/2013 11:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Bien argumenté et merci pour votre vision.

2.Posté par Daara Ja le 26/07/2013 11:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mom la magg gni wolou khaleyi wolou ko dieureudieuf Sy yalna Yalla goudal ay fanam Inchallah

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image



Hebergeur d'image