leral.net | S'informer en temps réel

« Serigne Abdoul Ahad Mbacké a été d’un apport inestimable pour le rayonnement du Mouridisme… »

La communauté mouride célèbre, jeudi 28 juillet 2016, le Magal dédié au 3ème Khalife général des Mourides, Cheikh Abdoul Ahad Mbacké Ibn Cheikh Ahmadou Bamba Khadimou Rassoul. L’événement commémore l’anniversaire de la naissance de ce fils de Sokhna Mariama Diakhaté et du fondateur de la Mouridya. Le témoignage d’El hadji Mor Ndiaye «Batta», 89 ans, qui était un ami et fervent talibé du Saint Homme édifie davantage.


Rédigé par leral.net le Jeudi 28 Juillet 2016 à 13:01 | | 3 commentaire(s)|

« Serigne Abdoul Ahad Mbacké a été d’un apport inestimable pour le rayonnement du Mouridisme… »
«Cheikh Abdoul Ahad Mbacké Ibn KHhadimouRassoul était un pur Soufi, un grand homme de Dieu qui ne badinait pas sur les préceptes de l’Islam. J’ai fait sa connaissance vers les années 1958-1959. En ce temps-là, le Khalife général d’alors, son frère Serigne Fallou Mbacké lui donnait en «adya »des terres dans le Kadjoor qu’on appelait les fameux champs de Ripi. Presque toute la contrée s’y retrouvait pour les besoins du débroussaillage mais aussi de culture de cette grande exploitation agricole qui s’étendait sur des kilomètres. Lorsqu’il devint Khalife général des mourides, j’ai maintenu la relation et je me rendais souvent à Touba pour lui rendre des visites de courtoisie  en compagnie de mes épouses, mes enfants et sympathisants. La dernière en date, en 1986, en compagnie d’El hadji  Ndiaga Gueye «Touba Sandaga», j’étais allé à Touba où il m’a reçu avec ma délégation. Ce jour-là, il a fait preuve de beaucoup de prodigalité en nous offrant des mets copieux et en grande quantité.  Durant son Khalifat, il a beaucoup aidé  à la modernisation de la Ville Sainte de Touba fondée par son illustre père. Il était un amoureux du travail et- exhortait beaucoup les mourides à suivre la voie de Dieu. Il aimait beaucoup son père et donnait le tout de lui-même pour le servir. Ses relations avec ses frères étaient toujours au beau fixe. Partout dans Touba, l’on aperçoit ses réalisations qui défient le temps: forages, électrification, hôpital, centres de santé, rocades, pour ne citer que celles-là. Il a assaini la Ville Sainte et déclarait la guerre aux «abonnés du plaisir facile» (jeu de hasard, drogue, cigarettes, alcool, etc.). Bref, Cheikh Abdoul Ahad, dit affectueusement Baye Lahad a été d’un apport inestimable pour le rayonnement du Mouridisme. Il était vraiment un guide et un ami pour moi.», a-t-il fini par témoigner, très ému.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image