leral.net | S'informer en temps réel

Serigne Assane Mbacké persiste et signe : "Si Cissé Lô récidive, je le tue sans états d'âme"

La convocation qui a été servie à Serigne Assane Mbacké, cité dans l’affaire de l’incendie des maisons du député, Moustapha Cissé Lô, est loin de calmer ce dernier. Atèkh a corsé son dossier en s’attaquant au président de la République et à la Première Dame. Pis, le jeune marabout a proféré de nouvelles menaces en direction du vice-président de l’Assemblée nationale, Moustapha Cissé Lô.


Rédigé par leral.net le Vendredi 13 Mars 2015 à 09:57 | | 32 commentaire(s)|

Convoqué par le procureur de la République de Diourbel, Thierno Demba Sow, le président du mouvement des jeunes marabouts, Serigne Assane Mbacké Atèkh risque gros, selon Grand Place. Au delà des chefs d’inculpations d’incendie volontaire et destruction de biens appartenant à autrui qui pourraient lui tomber sur la tête, son dossier peut encore être corsé davantage. Faisant face à la presse hier, au Palais de justice de Dakar, Serigne Assane Mbacké est même allé plus loin en soutenant, d'après nos confrères, qu’il est prêt à récidiver ou à éliminer le vice-président de l’Assemblée nationale. « Si Moustapha Cissé Lô répète ce qu’il avait dit dans l’enregistrement à l’origine de la mise à sac de ses maisons, je ne parle même pas d’incendie, mais je ferai de lui un défunt député », prévient-il. Prêt à séjourner à la Maison d’arrêt et de correction (Mac) de Rebeuss ou de Diourbel, le jeune marabout à déclaré : « J’ai déjà préparé mes valises pour aller en prison, parce que je suis convaincu que c’est le régime dictatorial de Macky Sall qui est derrière ma convocation. Macky Sall est un dictateur ».






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image