leral.net | S'informer en temps réel

Serigne Babacar Sy (RTA) : Modèle unificateur de la jeunesse Tidiane

Il fut le « père » dont l’aura a pu faire supporter le choc que constituait la disparition de Cheikh El-Hadji Malick Sy en cette année 1922. Mais il demeure surtout le « grand père » de ceux qui ne l’ont jamais vu et qui sont les plus fascinés par cette figure unique dont la présence dans les cœurs juvéniles éternise l’image. Serigne Cheikh Ahmet Tidiane Sy se demandait bien s’il était possible de compter parmi les absents un illustre guide qui gît à jamais dans cœurs : Afa ghâba man sakanal qulûba khalîlâ.


Rédigé par leral.net le Vendredi 25 Mars 2011 à 08:13 | | 25 commentaire(s)|

Serigne Babacar Sy (RTA) : Modèle unificateur de la jeunesse Tidiane
L’affection dont il entourait une communauté tidiane à laquelle il servait de repère est à l’image de celle que lui voue, aujourd’hui, toute une jeunesse en quête de modèle spirituel et confrontée aux questionnements de son temps. Il y a, à vrai dire, quelque chose à la fois d’inexplicable, d’intransmissible et de rassurant de se sentir sous les auspices d’un guide dont l’action n’a jamais trahi le sacerdoce et l’attitude toujours conforme aux principes.

La constance dans la revivification sans altération de l’enseignement de Maodo, l’incarnation d’un califat digne d’une continuation rectiligne de l’œuvre de « celui qui éduqua sans retraite » (rabbâ bi lâ khalwatin) mais dans le sens de l’istiqâma, la droiture ; voilà qui fait encore de Serigne Babacar Sy un modèle vivant pour plus deux générations qui partagent l’admiration de celui qu’elles n’ont pourtant jamais aperçu.

Le 25 mars symbolise, pour bien de ses aspects, ce paradoxe de commémorer la disparition physique d’une valeur sûre d’exemplarité, en même temps qu’il marque le jour d’une présence dans les cœurs et dans les esprits de jeunes qui retrouvent leur modèle.

Lorsqu’on observe le dynamisme de Dahiras de jeunes comme ceux d’Asfiyahi, Moustarchidina Wal Moustarchidaty, Moukhtafina Bi Âthâril Âbâ’i wal Ajdâdi, Ahibbâ’i Seydi Djamil, de la diaspora et tant d’autres, l’on saisit mieux que cet aspect de la personnalité de Serigne Babacar Sy en fait un véritable pôle de ralliement et une intarissable source d’inspiration et de motivation au service d’un destin partagé.

Son souvenir est unificateur de la même manière que sa personnalité a symbolisé pendant trente-cinq ans de califat la stabilité et le réconfort d’une communauté que beaucoup, à tort, croyaient orpheline. Mais il n’en était rien !

Serigne Mansour Sy, exprimait cette garantie de tirer éternellement profit du flux de Serigne Babacar Sy pour toutes les génération en rappelant que « Quiconque avec un cœur sain se rend à son mausolée obtient ses vœux » : Man Zârahû bi salîmil qalbi nâla Munan ! Car, dit-il Serigne Babacar est ce « trésor de droiture » (Kanzul Hidâyati) qui a préservé le califat (çâna-l-Khilafata) en digne héritier (Nâla-l-wirâthata) ayant perpétué l’enseignement de Maodo.

La force de la spiritualité, et des principes ancrés dans la droiture réside bien dans cette capacité de s’éterniser par des moyens, la plupart du temps, insaisissables et immatériels. Sinon comment comprendre, de la part d’une jeunesse tijâne ouverte sur le monde et reliée par la magie de l’Internet, la vitalité d’un aussi sincère et durable attachement à un guide que l’attitude d’esprit et le style ont fini par ériger en modèle ?

Mieux, c’est par cet attachement à un « grand père » adulé, célébré, chanté et imité que, par les moyens virtuels de leur temps, des milliers de jeunes, autour du globe, ont pu sceller une fraternité, elle, réelle, et matérialisée par des actions démontrant ainsi la réalité d’une communauté de destin.

Surfant sur la vague d’un tel engouement et d’une conscience de l’ampleur de la tâche pour perpétuer un tel héritage, la jeunesse Tijâne pourrait se donner la volonté et la force permettant la transmission sans altération de la vocation d’appartenir à cette confrérie d’élite et de défi. Ce que les Wolof appellent « Mujje puso bi mu rër », ne pas se donner les moyens de transmettre le relais alors qu’on l’avait reçu intact serait le sort le moins honorable pour notre génération regorgeant de talents et de compétences.

L’amour que nous revendiquons tous de Serigne Babacar et des figures de la Tarîqa doit, aujourd’hui, alimenter le désir d’œuvrer ensemble pour la noble fin d’en être les dignes adeptes. L’énergie que procure ce sentiment mutuel de fraternité scellée par l’admiration que nous lui vouons doit impulser une dynamique d’action afin que nous puissions donner à la mesure de ce que nous avons reçu d’elle, à cette Tarîqa.

Telle peut être la leçon de Serigne Babacar Sy à la jeunesse de la Tijâniyya, voie née pour relever des défis aussi bien spirituels que temporels afin de restaurer un ordre. Son destin le prédispose, nécessairement à affronter les difficultés comme sa singularité réside dans le fait de symboliser l’universalité de l’Islam ; dans une réconciliation de la spiritualité avec un plein engagement sociétal. A l’image de la mission Mouammadienne qu’elle catalyse, les défis de toute sorte sont inhérents à cette Tarîqa. Sinon elle perdrait sa singularité que Serigne Babacar Sy a symbolisée de son vivant et continue à inspirer à notre jeunesse.

Cheikh Al-Khalifa (RTA) a pu marquer son époque tout en fournissant aux générations suivantes leur viatique pour affronter les défis de leur temps. Au-delà de notre indéfectible admiration, se saisir de cet héritage et l’incarner par la volonté de ne pas décevoir les espoirs et en assumant toute la responsabilité qui sied, demeurent, à son endroit et à tous égards, le plus vibrant des hommages.

Dr. Bakary SAMBE

bakary.sambe@gmail.com



1.Posté par Babacar le 25/03/2011 08:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Yalla nagnou la yalla féyal

2.Posté par Annie le 25/03/2011 09:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mame Khalifa, ouvrir ma pae web et tomber sur votre photo, est un signe de grand bonheur.
Mame yalla na yalla yok sa ler, tass niou si sa barké.

3.Posté par elhadj malik le 25/03/2011 09:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

ce qui est sur c 'est qu'il est tjs parmi nous ,

4.Posté par TALIBE TIDIANE le 25/03/2011 09:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Sougnouné khalifa khel yeup dem tivaoune .Lolou la yalla deef .Seigne Babacar zero faute

5.Posté par diali le 25/03/2011 09:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

alhadoulila mame quand je regarde votre photo sa me rassure merci pour tout ce que vous avez dans ce pays jusqu'a present sa nous sert de lecon kou hol si yow dou dioum dou diahlé inchala vous etes toujours parmi nous et je demande votre benediction pour aller de l'avaént merci merci merci

6.Posté par sénégailaise le 25/03/2011 09:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mane dama beugue Sérigne ABABACAR SY AK EL HADJI FALLOU MBACKE té yalla rek takhe , Yalla ngnou yalla tasse ci séne barké té yokk sene lére CI BARKE SEYDINA MOUHAMED psl

7.Posté par Babs le 25/03/2011 09:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mame Kkhalifa Ababacar SY Yallana Yalla yok sa leer té taass gnuo ci sa barké,amo morom sma tourando

8.Posté par astou le 25/03/2011 09:53 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

mame khalifa yala na yala yokk leeram dieredieuf serigne baaaabacar sy RTA

9.Posté par koyli alpha le 25/03/2011 09:58 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

j s8 content d lire cet article mame est parmi les pieux musulmans kon noubli jamai les xalifs actuels doivent copier a lui merci bakary sambe ki ns a raffraichi la memoire via leral.net merci bcp

10.Posté par Peace le 25/03/2011 10:09 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Khalifa té matnako.
Yalla nagnou ko yalla fayal té takh gnou Thi barkém amine.

11.Posté par mya le 25/03/2011 10:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

yalna yalla yok lerame té tasss niou ci barkem

12.Posté par Babacar le 25/03/2011 10:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Mame yalla na yalla yok sa lère tass niou si sa barké!

13.Posté par khadija le 25/03/2011 10:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

kifi are dakarou ba balle yi yeugouweul cocou moye borom boné barré bi yalla naniou yalla tass thi sa paré bidia dji seydi woudiote psl,

14.Posté par la vérité le 25/03/2011 11:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

yalla na yallah yok say lér té tass gnou si sa barké
Ma journée sera éclairée car ouvrir ma page web et tomber sur votre photo est une chance et un grand bonheur pour moi qui suis un grand talibé cheikh MERCI MAME BABACAR yow lagnou gueum

15.Posté par Cheikh Diouf le 25/03/2011 11:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

C'est dommage que des marabouts de la stature ce personnage de l'islam n'existe plus au Sénégal. De Son temps Cheikh Al Khalifa participait activement à la gestion de la cité (la politique). Avec les autres dignes fils des grandes figures confrèriques de ce pays, il participait à la construction du Sénégal. Il n'avait jamais froid aux yeux quand il s'agissait de dire la vérité à nos gouvernants. "La main qu'il portait à la bouche" et ses manteaux ne dépendaient pas de l'autorité publique. Que ça soit les colons ou Lamine Guèye ou Senghor. Il donnait souvent son point de vue dans la gestion de la nation. Véridique et cultivé, Seydi Boubacar SY ne passait jamais inaperçu avec son bonnet carré légendaire et son diastème qui faisait entrevoir la lumière divine sur son visage jovial. Gardien de l'orthodoxie musulmane, il utilisait le coran à bon escient pour éduquer ou rappeler à l'ordre ses disciples. Il ne versait jamais dans la langue de bois ou dans le bovarysme. L'éristique (l'art de vaincre sans avoir raison) n'en parlons pas puisqu'il ne le connaissait pas. Ces qualités humaines lui ont permis d'être respecté, et à la limite, vénéré par le Blanc qui le gouvernait. La main que le colonisateur lui eut tendue pour une victoire sur Hitler, le fou et criminel allemand, en est une preuve palpable. La fin de la prière qu'il a dirigée depuis Tivaouane la sainte marqua la fin de la guerre 39-45. Les archives et les hommes qui avaient assisté à cette incantation ne me démentiront pas. Celui que Vincent Auriol eut nommé le marabout des marabouts lors d'une cérémonie de décoration nous a laissé une progéniture qui ne cesse de marcher sur les sillons qu'a tracés le prophète Mohamed (PSL). Ces "enfants" qu'ils nous a laissés sont des Corans vivants. Seydi Diamil le Fondateur du quartier de Fass (Dakar) était un soufi loin de la mondanité. Mansour Sy Borom Daradji c'est le coran fait homme. Cheikh Tidiane Al Makhtoum voilà le philosophe doublé d'un exégète qui a su marier le passé et le présent. Aboul Aziz Al Amine (Junior), le gardien de la tarikha tidiane, le continuateur de l'œuvre de Cheikhou Oumar Foutiyou Tall. Ahmed Sy, le côté caché de Khalifa et Pape Malick le cadet est l'image de Seydi Boubacar pour ceux qui ne l'ont jamais connu de visus. Je n'oublie pas ses filles qui sont une joie pour tout tidiane d'obédience malickite. Yalna niou Yalla taas tchi barké Cheikhal Khalifa.

16.Posté par feuz le 25/03/2011 11:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

yallah na yallah yok ay léram té taf gnou si barkem

17.Posté par badarasadia le 25/03/2011 12:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Né à Saint-Louis en 1885, il était le fils de la première femme du defunt Seydi El Hadj Malick Sy, Sokhna Rokhaya N'Diaye.
Il succède à son père en 1922 et est le premier au Sénégal à avoir porté le titre de calife général de la confrerie musulmane communement connue sous la Tidjaniya. Il est le père de El Hadj Mansour Sy (l'actuel calife) et de Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy. Quelques jours avant la disparition de son pere, il fut rappelé par lui alors qu'il séjournait à Rufisque et lui donna quelques conseils en compagnie de son ami Nourou. Babacar Sy laissera le souvenir d'un grand savant mystique, à la probité et à la rigueur morale irréprochables.

Il a été le premier à créer les "dahira", ces clubs mystiques où se forment les adeptes de la religion, en 1932.

Il décède à Tivaouane le 25 mars 1957, des suites d'une affection chronique

18.Posté par junior le 25/03/2011 15:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Serigne Babacar Sy (RTA) yalla na yalla yok sa ler té tass gnou si sa barké . vous ne savez pas la joie ki illumine mon cœur rien qu'en entendant prononcer votre nom. chers fréres je vous demande tous de redoubler d'effort plus que nous le faisons maintenant en nous inspirant des enseignements de sougnou Serigne Khalifa Babacar SY.

19.Posté par sall le 25/03/2011 17:39 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

yalla na yalla yok sa ler ...
Vu tous ces commentaires on sent que tout le monde est ecoeurè....Et on sent aussi que tout un chacun de nous a des reserves en soi.

Pour dire un mot a cheikh diouf Poste15:
Des hommes comme celui la n'ont plus de places dans ce monde gauche et plein de pourritures.
Tout a ete trace par la divinite de Dieu pour que ceux la se reposent en paix au moment ou le madih a deja commence a lorgner ce monde que nous voyons sa pourriture grandir.

20.Posté par Le Portail Trading d'Afrique le 25/03/2011 17:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Profitez du discount de NOS Ordinateurs Portables

à partir de 95.000Fcfa

21.Posté par amadou fall le 25/03/2011 18:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Que le bon Dieu nous guide sur les pas de Mame Khalifa Babacar SY !!!!!

22.Posté par DAOUDA SOW talibé SEYDI DJAMIL Kolda le 26/03/2011 00:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

SERIGNE BABACAR SY bayou seydi DJAMIL ak Borom daara j YALLA NANIOU ko YALLAH fayal tass niou si barkém

23.Posté par gassama le 26/03/2011 07:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

Yalla naniou ko yalla fayal yalla na yalla yokk leram thi barke Seydil woudjoudi wa halami shouhoudy Seydina Mouhamad PSLak barke Serigne Cheikh Ahmet Tidjanii RTA

24.Posté par ASSE6C le 29/03/2011 14:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

MAME KHALIFA SEYDY ABABACAR SY(rta) nagnou ko MAME YALLA fayal bopam; yok ay lèram,tasgnou si barkèm,si daradiay MOUHAMED(psl) ak NDIABOTAM AK AY ANDANDOM.
AMIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIINE

25.Posté par feuz le 21/04/2011 16:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler

yalla nagnou sougnou borome déf ay deugue deugue tidjiane

Nouveau commentaire :

Tout commentaire à caractère commercial, insultant, pornographique, raciste, homophobe, incitant à la violence ou contraire aux lois sénégalaises sera supprimé, Peut entraîner votre bannissement total du site




Hebergeur d'image