leral.net | S'informer en temps réel

Serigne Bassirou Guèye (Procureur de la République) sur le meurtre de Fatoumata Mactar Ndiaye : «Le code pénal punit en son article 287 des peines de travaux forcés à perpétuité»


Rédigé par leral.net le Dimanche 20 Novembre 2016 à 19:17 | | 13 commentaire(s)|


 
Le face-à-face du Procureur de la République, Serigne Bassirou Gueye, avec la presse survient dans un contexte où le pays est secoué par une série noire de meurtres, la dernière en date la mort de la 5ème vice-présidente du CESE (Conseil Economique, Social et Environnemental) retrouvée égorgée chez elle à Pikine (banlieue de Dakar). Face à cette situation d’insécurité, les meurtriers sont prévenus.
 
«Il s’agit de faits d’une gravité extrême », dixit le Procureur de la République face à la presse ce dimanche. Evoquant la mort dans des circonstances atroces de la 5ème vice-présidente du CESE (Conseil Economique, Social et Environnemental), Serigne Bassirou Gueye rappelle que les faits ont eu lieu hier aux environs de 08 heures du matin.
 
«Dès qu’elle a été informée, madame le délégué du Procureur de la République de Pikine ici présente, s’est présentée sur les lieux du crime en compagnie des enquêteurs notamment le commissaire de Pikine, commissaire central, le chef de la SU », développe-t-il.
 
Et d’assurer : «L’enquête a connu des avancées très rapides. Des témoins ont été entendus, des prélèvements effectués, l’arme du crime saisi, la personne soupçonnée en l’occurrence le chauffeur (Samba Sow dit Bathie) de la victime a été entendu, a reconnu les faits et indiqué le mobile de son crime».
 
A l’heure actuelle, il semble que le mobile soit financier et non politique. Le chauffeur sera déféré et présenté au Juge d’instruction pour assassinat. Le ministère public promet de faire appliquer la loi dans toute sa rigueur.
 
«Le code pénal punit en son article 287 des peines de travaux forcés à perpétuité», martèle le Procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye.
 
Avec Pressafrik






Hebergeur d'image