leral.net | S'informer en temps réel

Serigne Fallou Dieng: "Les attaques en règle de certains marabouts (contre Marième Faye Sall) sont aiguillonnées par un lobby maraboutique

Le président du Cercle des intellectuels soufis est monté au créneau, à travers une déclaration, pour se prononcer sur les attaques de jeunes marabouts contre la Première dame, mais également sur l’intrusion de cette dernière dans la gestion des affaires de l’Etat.


Rédigé par leral.net le Samedi 11 Octobre 2014 à 16:23 | | 16 commentaire(s)|

Serigne Fallou Dieng: "Les attaques en règle de certains marabouts (contre Marième Faye Sall) sont aiguillonnées par un lobby maraboutique
La sortie de l'association des jeunes marabouts citoyens sur le financement de la Fondation Servir le Sénégal et l'attitude de Marième Faye Sall dans la gestion des affaires ne laissent pas indifférent Serigne Fallou Dieng, président du cercle des intellectuels soufis,

Dans une déclaration, ce dernier déclare que c'est «la démarche dichotomique de Macky Sall et l'activisme débordant, déjanté et fêlé de Marième Faye Sall qui aiguisent les appétits des maîtres-chanteurs». Le président du cercle des intellectuels soufis fustige «toute attaque personnelle, toute critique gratuite dénuée de fondement et toute méchanceté ad hominen qui blesse des sentiments et jette en pâture publique l'honorabilité d'une personne que ce soit», non sans préciser qu'il ne défend
personne.

Toutefois, il déclare que «les marabouts ont le droit d'être des lanceurs d'alerte, et ce droit relève de l'exercice de la citoyenneté que personne ne peut leur dénier, au risque de favoriser une citoyenneté censitaire ».

Mais, souligne Serigne Fallou Dieng : «Il y a des senteurs de concussion qui exhalent dans cette affaire en faisant corrélation entre l'octroi préférentiel du marché aux Marocains et leur promesse de casquer 600 000 euros à la fondation». Serigne Fallou Dieng soutient que «les attaques en règle de certains marabouts sont aiguillonnées par un lobby maraboutique qui fonctionne en sourdine et agit dans les coulisses».

Pour camper cette histoire «aux relents de chantage», Serigne Fallou Dieng indique qu'il faut faire une lecture «holistique, historique » des rapports entre Touba et le Palais. A ce propos, il souligne qu'«Abdoulaye Wade a fait l'émergence d’une seigneurie maraboutique alimentaire et sous perfusion des deniers publics. Laquelle seigneurie qui n'accepterait d'être sevrée de ses dîmes seigneuriales en termes d'avantages matériels et pécuniaires ».

Sur sa lancée, le marabout prédit que «sous peu, Macky Sall entamera un revirement politique spectaculaire en direction des libéraux et se rapprochera davantage d'Abdoulaye Wade».
Serigne Fallou Dieng va plus loin jusqu’à affirmer que «Macky Sall ferraille pour la libération de Karim, sous l'impulsion, la bénédiction et l'assistance des Khalifes généraux et du Président Abdou Diouf, en novembre prochain». Pour lui, «Macky Sall peine à gérer les incidences morales que lui flanquent les attaques des porte-flingues religieux et leurs accointances avec un certain Idrissa Seck mouride».
«C'est cette paranoïa politique qui l'a dicté d'aller se réconcilier avec Serigne Bass pour en faire un missi dominici politique qui soit son oeil dans les affaires mourides et son viseur dans les tendances de la géo-influence politicomouride.

Lequel missi dominici, en charge de chasser dans l'imagerie collective mouride des représentations d'un président- personnage allégorique d'une mélancolie nationale», conclut le président du cercle des intellectuels soufis.

Avec le Pop






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image