leral.net | S'informer en temps réel

Serigne Khadim Lô Gaydel : « L’argent, les castes et les mariages menacent la stabilité de la société »

Le guide religieux Serigne Khadim Lô Gaydel a estimé, dimanche à Thiès, que l’argent, les castes et les mariages constituent une source de menace pour la stabilité au Sénégal. Il a expliqué que bon nombre d’unions sont aujourd'hui scellées sur la base de l’argent.


Rédigé par leral.net le Dimanche 9 Février 2014 à 23:22 | | 2 commentaire(s)|

Serigne Khadim Lô Gaydel : « L’argent, les castes et les mariages menacent la stabilité de la société »
De fait, il a exhorté les croyants, en particulier les guides religieux, à éviter de tomber dans ces travers. Le devoir d'éduquer et de remettre les citoyens sur le droit chemin incombe d'abord à ces derniers qui doivent s'en acquitter à l’occasion de chaque Mawloud, en abordant des sujets d’actualité à travers des thèmes purement éducatifs, a-t-il dit dans une déclaration faite devant ses disciples.

En ce qui concerne le mariage, Serigne Khadim Gaydel Lô fait observer que certains parents refusent de bénir l'union de leurs fils ou filles en raison de considérations uniquement liées à l’appartenance sociale, ou à une caste donnée.

''Il faut que cela cesse et les réformes actuelles de la Charia doivent prévoir des solutions pour ces cas, parce que les personnes qui sont issues d’unions ayant souffert de ce problème de caste en subissent toujours les conséquences durant toute leur vie’’, a-t-il justifié.

‘’La personne ne choisit pas ses parents ou sa famille à sa naissance'', a rappelé le marabout surnommé Borom Ndame, fustigeant le fait que des unions sont célébrées très souvent parce que l’argent a parlé et dicté sa loi, comme c'est souvent le cas pour certains mariages entre des Sénégalaises et des étrangers. ‘’Mais, un bijoutier restera toujours un bijoutier, qu’il vienne d’Europe ou qu’il soit ici au Sénégal’’, a-t-il martelé. Il a invité les députés à réfléchir sur ce problème, interpellant aussi ceux qui mettent en avant l'appartenance à une caste donnée comme critère d'acceptation ou de refus d'une union. Il les exhorte à suivre la voie tracée par l’islam et les recommandations du Prophète Mohamed (PSL), afin de remédier à cette situation pour que chacun puisse s'unir avec la personne de son choix.

Serigne Khadim Gaydel Lô a, par la même occasion, blâmé le comportement "néfaste" tendant à minimiser les personnes de statut social différent, rappelant que, quand Adam a voulu s’unir avec Eve, le Seigneur lui a dit qu’il fallait prier sur le Prophète (PSL) à trois reprises. Ce sont ces prières qui lui ont servi de dot pour ainsi rendre l’union légale devant Dieu, a-t-il fait observer.

Le guide religieux a aussi alerté les auditeurs, les spectateurs, les téléspectateurs et les internautes sur la vague de violences orchestrée par de soi-disant musulmans qui, dit-il, n’ont rien du reste à voir avec la religion. Il a à cet égard rappelé le cas du Mali, avec les pillages de tombeaux de saints et la destruction de textes sacrés par des islamistes extrémistes.

Serigne Khadim Gaydel Lô avait placé son discours du Gamou 2014 sous le thème de l’élévation du Prophète Mohamed, par le Seigneur, au-dessus de toutes les créatures y compris les plus exaltées, à savoir les autres envoyés de Dieu. Selon lui, durant le Gamou, aucune personne ne doit dormir, encore moins somnoler, ‘’car c’est disgracieux, il faut passer toute la nuit à rendre grâce à Dieu et prier pour son envoyé sur terre’’. Il a relevé que c’est pour toutes ces raisons que Khadim Rassoul Cheikh Ahmadou Bamba, le fondateur du mouridisme, affirme que ‘’toute lumière provient de celle du Prophète, que cela soit celle des étoiles, ou de la lune, ou du soleil, ou même celle du feu’’.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image