leral.net | S'informer en temps réel

Serigne Mbacké Ndiaye : "Personne ne s'attaquera au Palais, c'est de la surenchère"

Serigne Mbacké Ndiaye, fervent militant des retrouvailles de la grande famille libérale, ne cautionne pas les déclarations de Me Wade. Il a également décrié les méthodes utilisées par son mentor pour sortir son fils des griffes de la justice. Aussi, tient-il à rassurer qu'il n'y aura pas de marche vers le Palais pour déloger Macky Sall. Il range ces déclarations du pape du Sopi dans un contexte simplement politique tout en appelant la classe politique à plus de sérénité.


Rédigé par leral.net le Jeudi 27 Novembre 2014 à 11:33 | | 17 commentaire(s)|

Serigne Mbacké Ndiaye : "Personne ne s'attaquera au Palais, c'est de la surenchère"
"Tout le monde doit revenir à la raison. Ça ne sert à rien de s'engager dans une voie sans issue", a dit Serigne Mbacké Ndiaye au cours du point de presse qu'il animait hier à son domicile. Pour lui, pouvoir comme opposition doivent cultiver la sérénité pour un climat politique apaisé. Il est impliqué dans le combat pour la libération de Karim Wade et de tous les autres détenus, mais prône la voie de l'apaisement. "Ma méthode, ce n'est pas de demander le départ de Macky Sall. Personne ne gagne en s'engageant dans une voie sans issue. J'appelle les gens à la retenue et à la raison. Il appartient au chef de l'Etat de prendre les dispositions pour que règne la sérénité dans le pays. Ce n'est pas la violence qui va régler le problème", conseille-t-il. Aussi, sur les propos de Wade sonnant comme un appel à l'insurrection, le leader de la Convergence libérale patriotique (Clp) rassure : "Personne ne s'attaquera au Palais. C'est de la surenchère. Wade a posé des actes politiques, l'APR n'a qu'à répondre politiquement".

Par ailleurs, Serigne Mbacké Ndiaye a pointé du doigt "des gauchistes avec des positions putschistes qui manipulent le parti et (les) mènent vers une voie sans issue". L'ancien porte-parole de Me Wade s'est également attaqué à Mamadou Diop Decroix qu'il dit être illégitime pour diriger le Front patriotique pour la défense de la République. "Il n'est pas outillé pour diriger le Front. Dans toute alliance, c'est le parti le plus fort qui doit diriger", a-t-il martelé.






Hebergeur d'image



Hebergeur d'image